Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Les grandes surfaces dans le valenciennois!

4 Décembre 2014, 18:14pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Le leitmotiv de ces communes qui sont contre tout, mais qui font pour le petit commerce l'augmentation de 2% des impôts locaux par an!
Le leitmotiv de ces communes qui sont contre tout, mais qui font pour le petit commerce l'augmentation de 2% des impôts locaux par an!
Le leitmotiv de ces communes qui sont contre tout, mais qui font pour le petit commerce l'augmentation de 2% des impôts locaux par an!

Le leitmotiv de ces communes qui sont contre tout, mais qui font pour le petit commerce l'augmentation de 2% des impôts locaux par an!

Dans le Valenciennois, la droite et son extrême se font un malin plaisir de se prononcer pour la défense du « petit commerce » qu’ils ont eux-mêmes mis à mal ne serait-ce que par l’implantation du tram ces dernières années. Combien de fermeture de commerces sur Valenciennes, Bruay-sur-l’Escaut, Anzin ou Denain etc..

 

Combien y en aura-t-il après le passage prévu en « site propre » des Bus diesel Grande Vitesse (BGV) pour gagner au mieux 8 minutes entre la place Poterne et Quiévrechain, ceux-ci, passeront au centre de la rue Jean-Jaurès, non compris le chamboulement des ronds points et des places dites « du commerce », les feux tricolores tout au long du circuit et les bouchons à prévoir pour la circulation voitures et camions de livraisons etc.. ?

 

A ce jour, nous ne connaissons pas le prix de l’étude que la Ville de Saint-Saulve a engagée pour l’aménagement de la rue J- Jaurès et le reste, mais c’est dans l’habitude de nos élus de lancer des programmes sans se préoccuper des coûts, en espérant des « subventions » qui ne sont toujours pas arrivées en fin de travaux ! Nous avons connu par contre, les sommes engagées et réglées pour les travaux de construction des ronds points qui disparaîtront dans le « bagarre »

 

Une levée de boucliers a eu lieu afin de contrer l’implantation d’un grand Auchan à Marly, celui-ci remplacerait le magasin dit « le petit Auchan » de Valenciennes. Quatre à cinq cents emplois, dans un secteur qui n’est que trop malade du chômage ; mais ils avancent des arguments ces gens là...  « La mort du petit commerce »

 

Ces petits commerces dont les fermetures n’ont pas attendu l’implantation des supermarchés, mais qui souvent ont fermé par manque de repreneurs ou par des charges fiscales et locales trop importantes. (Saint-Saulve 2% par an) La fermeture ayant pour cause le manque de liquidité financière refusée par les banques, qui sont, elles, les premières avec les assureurs à racheter les immeubles commerciaux à bas prix pour y installer leurs agences !

 

Combien de commerces individuels restent-t-ils dans Valenciennes centre, Denain, Bruay-sur-l’Escaut, Saint-Saulve et autres, après le dictat de Valenciennes Métropole et du Siturv ?

 

Dénonçons ici la position des municipalités PS qui sont aux commandes des villes  accueillant aujourd’hui des « Hypermarché » : Denain ou Aulnoy ; ont-ils peur de la concurrence ?

 

Qu’ils se rassurent rapidement ces braves maires, car pour les grands financiers du commerce que sont Auchan – Carrefour - U et les autres, le jour où ils ne feront plus assez de bénéfices pour régler les dividendes de leurs actionnaires, ils ne seront pas les premiers à mettre la main au portefeuille pour sauver l’emploi de leurs salariés, (souvent travailleurs à temps partiels). Ils feront comme tous bons financiers qu’ils sont, ils les jetteront comme des « Klinex » sans autre forme de procès.

 

Il ne faut pas oublier non plus, la présence d’un certain maire du valenciennois qui abrite Carrefour dans sa ville ; sa position lors d’une manifestation contre les lois Sarkozy sur les retraites était sans « arrière pensée », il nous a laissait quoi ! Il assura de sa présence sur la place d’Armes de Valenciennes écharpe tricolore en bandoulière pour faire bien, car dans sa ville il avait interdit à ses agents municipaux de faire cette grève !

 

Ils ont tous « bel air » ces maires qui battent pavillons de « sauveur du petit commerce » aujourd’hui, l’enseigne Leclerc porte un projet d’installation d’une grande surface rue Macarez à Valenciennes. Et Valenciennes Métropole est la première en lisse pour soutenir un tel programme.

 

Le dossier est accepté par les instances régionales,la commission nationale, DAC etc.. Ces derniers l’accepteront-ils ou que vont-ils faire ? A moins que ce soit encore une « bulle vide lancée » pour démontrer leur détermination à faire reculer Leclerc ; mais si ce dernier y arrive, ont-ils pensé comme la municipalité de Saint-Saulve, de prendre pour excuse contre Auchan Marly en avançant les problèmes d’encombrements routiers dans le futur, cela en direction de l’A2 et de la voie rapide Marly- Bruay et de Maubeuge – Le Quesnoy ?

 

Que feront-ils avec un « Leclerc » débouchant  sur la voie « dite rapide » de Valenciennes-Condé et le retour vers Bruay/Anzin, déjà « sur-bouchonné » à toute heure du jour.

 

Pensons à la petite zone rue Macarez existante avec la décharge publique, le magasin de  jardinerie « Gam Vert », le drive Leclerc de la zone Forgeval et les cabinets médicaux ; il y aura lieu d’y ajouter le port fluvial de Saint-Saulve et ses 800 camions jour, le Lycée CFA de Bruay/Saint-Saulve 2000 élèves, les 1000 logements du Bas Marais. Sans compter les travaux du détournement de Valenciennes Nord qui se dérouleront aussi sur cette route de Bruay !

 

Ces présidentes, leurs adjoints proches et les maires « mécontents pour cause politicienne » seraient plus à même de s’inquiéter du site Val 2 dépôt d’ordures au centre de la Ville ou de l’abandon de la Caserne Vincent, (lieu peut-être prévu pour en faire un « hôtel 5 étoiles ») comme à l’Hospice Général !

 

Alors que la Sous-Préfecture se trouve aujourd’hui à l’étroit et dispersés un peu partout dans la rue Capron, que notre Police Nationale attend toujours son nouvel Hôtel de Police sur le site Forgeval, c’est à dire assez loin du Centre Ville, que font ces braves gens de Val-Métropole et du Siturv « nouveau » ?

 

Ils pensent pour nous, diront-ils ; mais ils auraient dû réagir sur les études d’infrastructures routières et de dégagements avant d’implanter des zones commerciales, artisanales ou industrielles.

 

La casse du petit commerce comme se disent ces « farouches défenseurs » aurait été beaucoup de moindre importance si ces Messieurs et Dames De Courrière, Létart et les autres élus  dirigeants de Valenciennes-Métropole en place au temps des implantations du tram, n’avaient farouchement marchandé le passage de ce tram lorsque le tracé d’origine passait en face à leurs logements ou de leur mairie; cela pour cause de désagréments sonores lors des travaux ou du bruit « infernal » que la motrice avec sa sonnerie les importuneraient dès les aurores.

 

Pensons ici à la ligne Anzin-Vieux-Condé ; s’ils avaient « fait marcher leurs petits neurones ou ce qui l’en reste » il aurait peut-être pensé faire passer celui-ci sur l’ancienne voie ferrée des Houillères, qui de par son traçage d’origine, desservait Anzin vers Vieux-Condé et ne se trouver qu’à quelques dizaines de mètres des centres bourgs.

 

Combien de millions d’euros ont été jetés aux ordures, tout comme notre stade professionnel de foot ex Nungesser !

 

Nous avons ici à faire à des politiciens qui construisent le toit de l’immeuble avant les fondations ! Mais pour quelles raisons ?

 

Où est donc la logique, (s’ils en ont une) de ces dirigeants politiques des Communes de Valenciennes métropole et du SITURV ?

Commenter cet article