Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

LES "OFFUSQUES" DE DROITE

16 Janvier 2015, 13:20pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Ces politiciens de droite, qui ont copié les initiatives de l’extrême droite nationale depuis des décennies, ont cassé eux-mêmes en cinq années à l’Elysée et Matignon de pouvoir, l’esprit de la République, ils ont poussé au rejet et à la haine de l’autre et se disent aujourd’hui « offusqués » par le mot Apartheid.

Ces politiciens de droite, qui ont copié les initiatives de l’extrême droite nationale depuis des décennies, ont cassé eux-mêmes en cinq années à l’Elysée et Matignon de pouvoir, l’esprit de la République, ils ont poussé au rejet et à la haine de l’autre et se disent aujourd’hui « offusqués » par le mot Apartheid.

Après les malheureux évènements de ce début d’année, ils ont l’indécence de mettre en doute l’unité nationale alors qu’en cinq années, ils ont tout détruit en France.

 

La droite et l’extrême droite sont « offusqués » aujourd’hui, mais ils ont la mémoire très courte.

 

Offusqués sur les paroles d’un Premier ministre qui dénonce l’Apartheid, après les différents drames que notre Pays vient de subir, que ce soit « Charlie Hebdo » ou le magasin « Casher » de Montrouge ; les voilà à pleurer du manque d’effectifs dans la Police nationale, dans la Gendarmerie ainsi que dans l’Education Nationale.

 

Monsieur Sarkozy est-il encore fiable ?

 

* Lui qui a lancé la discrimination des quartiers « difficiles » lors d’un pamphlet incendiaire en 2005 concernant la « racaille » installée dans les cités de La Courneuve, qu' il fallait nettoyer au « Kärcher ». Dénonçant de cette façon l’ensemble de la jeunesse issue de ces quartiers en les empêchant de tout moyen de trouver un emploi auprès des certains patrons qui ont toujours été à sa botte !

 

N’est-ce pas là un certain « Apartheid » qu’il a lui-même déclenché par ces seuls mots ?  

Aujourd’hui, ce monsieur est « consterné » 

 

* Il ose dénoncer aujourd’hui sur les ondes et les médias, le manque de moyen de notre Police ainsi que dans la Gendarmerie Nationale, alors qu’entre 2007 et 2012 les années de son passage à l’Elysée, c’est lui et son comparse Premier ministre Fillon qui ont en cinq années supprimées 12 469 postes dans ces deux branches de la Sécurité Nationale !

 

Années

Effectifs Police

Effectifs Gendarmerie

2007

149 965

102 101

2008

148 565

101 136

2009

146 180

99 509

2010

144 790

98 155

2011

145 504

97 198

2012

143 714

95 883

Ecart

- 6 251 postes

- 6 218 postes

 

 

 

L’emploi de 19500 Policiers municipaux, que les Villes ont dû prendre à leur compte (donc payé par nos impôts locaux) et cela malgré la baisse considérable des dotations de l’Etat, est loin de compenser le manque des personnels supprimés. Car l’emploi de Policier municipal n’a rien de comparable en pouvoirs, droits et prérogatives par rapport à  ses collègues de la Police nationale ou de la Gendarmerie.

 

Mais, qui donc a fermé dans cette même période les casernes dans les grandes Villes, les Bases aériennes sur le territoire ? Mettant à mal les finances municipales que ces bases et casernement apportées aux Villes, préférant mettre les soldats français au service de l’OTAN, cette organisation que De Gaulle avait quitté avec fracas.

 

Aujourd’hui, il faut chercher l'erreur...

* Le ministère de la Défense de 2009-2011 attendait de la réduction qu’il avait programmé de 23 000 emplois dans l’armée,  économie de 1,1 milliards d'euros sur cette période ; un objectif qu’il a réalisé avec le départ des personnels, mais il a eu dans le même temps une masse salariale qui a augmenté de 1 milliard d’euros.

 

* Ne sont-ils pas à l'origine, lui, son gouvernement Fillon et son Ministre de l’Education Luc Chatel, les responsables de la débâcle éducative en France, après avoir rayé 

80 000 postes dans l’Enseignement Public et Privé et provoqué  la fermeture de 1500 classes. Aujourd'hui , ils sont les premiers à crier haro sur le manque de possibilité et les positions des gouvernants actuels, alors que l’indexation des salaires des Professeurs des Ecoles est bloquée depuis 2010.

 

Alors, oui, ils peuvent revenir aux affaires ces gens « blanc de blanc » afin de terminer leur œuvre de « sabordage tout azimut » et de faire de nos enfants des « Talibans » ignorants à qui on pourra faire exécuter tout et n’importe quoi !      

 

 

Commenter cet article