Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La HONTE à la Poste!

3 Septembre 2016, 18:26pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

L'affaire de VILLENEUVE–D’ASCQ

L'affaire de VILLENEUVE–D’ASCQ

La loi qui nous fait faire un retour d'un siècle en arrière.

 

 

Lorsque les "petits chefs" se sentent pousser des ailes dans ce qui reste de l'administration postale (et d'autres certainement) essayent de "comprendre" la loi du travail Valls-Macron-El Khomri;                

Ils deviennent pires que l'administration française sous le régime de Vichy et du nazisme; appuyés sans faille par leur direction.

 

Alors il ne faut pas rester innocent et fermer les yeux pour ce qu'il nous arrivera dans un proche avenir dans  les entreprises du privé qui suivront intégralement la loi du travail El Khomri et Gattaz! 

 

***

 

 

Article repris en partie dans le quotidien régional du 3 sept 2016 dans 

"La Voix du Nord"

 

Le 19 février 2016, une jeune mère de famille de 2 enfants, âgée de 25 ans, se trouvait mal en prenant son poste au service du Tri courrier de Villeneuve-d’Ascq. Dès 6h40 ce matin là, elle prévient son responsable de service qu’elle se sent mal, ceci à plusieurs reprises pendant près de 3 heures.

La seule réponse reçue de ce dernier fut: « finis ton travail, on appellera les pompiers tout à l’heure »

 

A 9 h 30, son collègue qui la voyait de plus en plus mal en point, sommât  le  responsable d’appeler les secours, pour s’entendre répondre par ce dernier   " Tu n’es pas médecin ! "

 Il prit alors l’initiative d’appeler lui-même les secours. La victime fut prise en charge par une ambulance privée et après avoir subi un IRM à l’hôpital il se révéla qu’elle faisait un AVC avant d’être mise en soins intensifs.

 

Depuis, paralysée de la jambe, elle subit un traitement lourd ainsi que des séances Kiné quotidiennes.

 

Membre du CHSCT, son collègue demande la tenue d’un comité extraordinaire de cette instance, pour mise en danger de la vie d’autrui.

 

Retrouvé en suspension de fonction et en retrait de service par sa direction, il se retrouve aujourd’hui sans travail à la Poste en attendant de passer en conseil de discipline et pourrait donc être muté, tout cela pour avoir sauvé la vie d’une collègue.

 

Le pire est que le postier a fait 30 heures de garde à vue après une plainte pour « harcèlement de sa hiérarchie.

 

« Ils veulent l’écarter tout simplement parce qu’il a mis le doigt sur une défaillance » estime son avocate.

 

La victime quant à elle, a déposé une plainte pour « non-assistance à personne en danger » elle envisage par ailleurs d’engager une procédure devant les prud’hommes .

 

L’inspection du travail, a saisit le procureur de la République de Lille .

Commenter cet article