Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Les emprunts russes du Fn des Le Pen

24 Septembre 2016, 20:17pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Même sale, l'argent n'a pas d'odeurMême sale, l'argent n'a pas d'odeur

Même sale, l'argent n'a pas d'odeur

ACTE II

Le FN rattrapé par les affaires:

ou un parti familial qui lave plus blanc que blanc ! 

 

Un prêt russe à neuf millions  d'euros

 

* Emprunts russes des Le Pen.

Autre dossier chaud sur les soupçons entourant le financement du FN via des emprunts russes de 9 millions dont 2 millions d’euros reçus en avril 2014. Une commission d’enquête devrait être mise en place prochainement. Sur cet emprunt auprès de la banque russe « First Czech Russian Bank », certains estiment que cette somme de neuf millions serait une compensation financière pour remercier le soutien du Fn lors de l’invasion de la Crimée.

En parallèle, l’association « Cotelec » présidée par J.M Le Pen, aurait déjà reçu une somme de 2 millions d’euros via une banque chypriote (Chypre membre de l’UE) alimentée par des fonds russes.

La fille Le Pen a argué que les banques françaises refusaient de lui prêter de l’argent.

Le 2 avril, Médiapart, qui a révélé l'affaire, confirmait, grâce à la publication par des hackers russes de textos entre un responsable du Kremlin et un proche de Vladimir Poutine, un lien entre le financement du FN par des banques russes et le soutien du parti d'extrême droite à la politique russe en Ukraine.

Une révélation qui alimenterait la thèse d'un financement du Fn par un Etat étranger, ce qui est formellement interdit par le droit français.

Une enquête parlementaire, lancée sur l’initiative de deux députés PS, serait en phase de se faire.

Le parquet national financier, qui a reçu un signalement de la cellule anti-blanchiment Tracfin, a ouvert le 8 juin une enquête pour blanchiment de fraude fiscale.

Dans son signalement, Tracfin évoque l'existence d'un trust basé aux Iles vierges britanniques et géré à Genève pour le compte de Gérald Gérin. Le compte aura été clôturé en 2014 et les fonds transférés dans une banque aux Bahamas.

Parallèlement, la déclaration 2014 de patrimoine de J-M Le Pen est en cours d'examen à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Les soupçons portent notamment sur l'existence d'un trust en Suisse, mais il n'est pas démontré à ce stade que le président d'honneur du Fn en est bien le bénéficiaire. Plus généralement les soupçons portent sur des augmentations fréquentes de son patrimoine, « en décalage avec ses capacités d'épargne et ses revenus ».

Une précédente enquête ouverte par le parquet de Paris visait déjà le patrimoine de J-M Le Pen et un enrichissement de 1,1 millions d'euros entre 2004 et 2009, années de début et de fin d'un de ses mandats de député européen.      

Cette procédure, dans laquelle la question de la prescription pourrait se poser, est désormais associée à l'enquête du parquet national financier.

J-M Le Pen avait admis en 2013 avoir détenu un compte en Suisse ouvert à l'UBS en 1981, une affaire déjà évoquée par le passé. Il avait alors parlé d'une opération d'emprunt pour sa société de disques de l'époque, la Serp.

« Je peux même vous dire que j’étais emprunteur de vingt millions » a dévoilé Le Pen.

26 nov. 2014 par Agathe Duparc (Le Monde):                                  

   Alexandre Babakov, l’homme clé du prêt au Fn, a caché sa fortune en France. Député de  la Douma, proche du Kremlin et membre du parti pro-Poutine, A. Babakov fait de troubles affaires en Ukraine  et en Tchéquie. Il a accumulé une fortune à l’étranger - dont un château de 11 millions dans les Yvelines, qu’il s’est gardé de déclarer en Russie.

26 nov. 2014 : par Marine Turci. (Médiapart)                                                               Le Fn attend 40 millions d’euros de Russie.

Selon informations obtenues par Médiapart, les responsables du Fn ont voulu emprunter en Russie une somme globale de 40 millions d’euros. Les 9 millions obtenus de la First Czech Russian Bank ne sont que la « première tranche » a confirmé un haut responsable du Fn. Le député européen Jean-Luc Shaffhauser admet avoir été rétribué de 140 000 euros pour son rôle..

29 nov. 2014 : par Fabrice Arfi, Karl Laske et Marine Truchi  (©Reuters)                                    La Russie au secours du Fn ; deux millions d’euros aussi pour Jean-Marie Le Pen. Parallèlement à l’emprunt par le Fn de 9 millions d’euros, l’association de financement présidée par J-M Le Pen a reçu en avril 2014, deux millions d’euros d’une société chypriote qui aurait été détenue par Yuri Kudinov, ancien du KGB reconverti dans la banque d’Etat russe VEB Capital. L’argent a été envoyé depuis un compte suisse. Le Pen affirme qu’il d’agit d’un prêt !

3 déc. 2014 : par Ludovic Lamant.                                                                             Le président du parlement européen veut un examen de la déclaration d’intérêts financiers de J-Luc Shaffhauser, l’eurodéputé qui a permis l’obtention d’un prêt de 9 millions en Russie au Fn. L’affaire provoque des remous à Bruxelles.

10 déc. 2014 : par la rédaction de Médiapart                                                               Prêt russe au Fn ; la déclaration de Shaffhauser bientôt validée. Les éclaircissements apportés par l’euro député élu Fn, n’ont pas convaincu la présidence du parlement européen, qui a sollicité l’avis du président d’un comité consultatif interne. Mais ce dernier s’apprête à valider sa déclaration d’intérêts financiers.  

Restera aux Français de régler la note si….. en 2017 !   

 

 

Lequel sortiront-ils lors de leurs prochains meetings?Lequel sortiront-ils lors de leurs prochains meetings?

Lequel sortiront-ils lors de leurs prochains meetings?

Commenter cet article