Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Le SMIC régulé par des cabinets d'experts "indépendants" et le gouvernement Valls et Cie !

1 Janvier 2017, 18:10pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Ils auront fait "équipe" que pour asservir encore plus la  "FRANCE D'EN BAS" pendant 5 nanées!.
Ils auront fait "équipe" que pour asservir encore plus la  "FRANCE D'EN BAS" pendant 5 nanées!.

Ils auront fait "équipe" que pour asservir encore plus la "FRANCE D'EN BAS" pendant 5 nanées!.

Que l'année 2017 apporte plus de Paix de Bonheur et de Santé aux Français, loin de tous conflits armés. Nous souhaitons une Bonne et Heureuse année à l'ensemble des lecteurs de ce blog. Dans l'espoir réel d'une l'élection d'un véritable gouvernement de gauche qui fera une politique pour les travailleurs de France et non de faire des milliards de cadeau au grands patrons.

 

 

 

De Philippe ALLIENNE dans « Liberté Hebdo »

NOËL 2016 :
ATTENTION AUX FAUX PERES NÖEL

SMIC : COUPS DE POUCE VERS LE BAS.

 

Bras armé de la politique antisociale du gouvernement, Myriam EL KHOMRI vient encore de cogner sur les classes populaires.

Au 1er janvier, le Smic sera revalorisé de 0.93%, mais il n’y aura aucun geste du gouvernement envers les 1 600 000 salariés concernés.

Le coup de pouce attendu se tourne vers le bas, comme celui du puissant qui ordonne l’exécution de l’homme à terre. En clair, la ministre a respecté fidèlement les recommandations de « prudence et modération » faites par un « comité d’experts indépendants » qui met en avant le « taux de chômage toujours très élevé » et une « conjoncture de l’emploi toujours précaire »

Voilà au moins qui règle définitivement son compte à un mensonge sémantique :

 

L’inversion de la courbe du chômage.

Le seul dernier « coup de pouce » du gouvernement remonte à juillet 2012. Il portait sur 6,6%qu’il fallait ajouter à la revalorisation du Smic de 1,4%. On mesure , à l’aune de cet immobilisme, l’échec de ce gouvernement dans le domaine social.

On jugera s’il faut parler d’impuissance ou de cynisme face au Smic, qui, en guise d’étrennes, augmentera de 9 centimes de l’heure, passant de 1141 à 1153 euros nets par mois pour les smicards employés à plein temps.

Cela représente 12 euros par mois auxquels n’auront pas droit de très nombreux salariés à temps partiel qui sont autant de travailleurs pauvres.

Depuis son arrivée rue de Grenelle, la ministre n’a eu de cesse de se positionner contre les travailleurs : loi Travail, ani-syndicalisme, soutien à la répression.

Jamais elle n’aura dévié du couloir de droite dans lequel elle a été placée par Manuel Valls. En toute logique, la voilà maintenant qui se positionne pour la candidature de ce dernier, à la primaire socialiste, en lui emboîtant le pas sur la nécessaire suppression de l’article 49.3 !

Comment, au moment où l’on incite les citoyens, notamment les plus jeunes, à s’inscrire sur les listes électorales, peut-on, outre cette hypocrisie électoraliste, justifier une austérité pour les plus faibles en prétendant qu’une hausse significative du Smic reviendrait à bloquer l’embauche des jeunes ?

 

Alors que dans le même temps, l’Etat continue à répandre sa générosité, via le CICE, le CIR et autres largesses, envers les entreprises les plus riches.

 

 

 

 

 

Commenter cet article