Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

LE PRIX DE LA DEMOCRATIE.

15 Mars 2017, 21:02pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

C'est par la lutte que nous gagnerons le DEMOCRATIE, comme nos pères avant nous.
C'est par la lutte que nous gagnerons le DEMOCRATIE, comme nos pères avant nous.

C'est par la lutte que nous gagnerons le DEMOCRATIE, comme nos pères avant nous.

Robert De Ville - Liberté Hebdo

Nous devons garder en mémoire les espoirs qui ont amené des générations à se battre, à lutter pour conquérir de nouveaux droits.

La démocratie et la République en sont les supports. A l’échelle de l’histoire de l’Humanité, depuis 1789, les périodes républicaines semblent très courtes. Même pendant le XXéme siècle, la République a été attaquée à maintes reprises.

En 1934, les ligues d’extrême-droite, les royalistes et autres cagoulards ont tenté de mettre à bas le régime.

Ils y sont parvenus six ans plus tard, an 1940, en faisant voter les pleins pouvoirs à Pétain. Le régime de Vichy, pompeusement appelé « Etat français » soutenu par les factieux de tous poils et avec l’appui des troupes hitlériennes, tenta de supplanter la République.

Ces années noires restent dans toutes les mémoires militantes. Mais, pour les jeunes générations, plus particulièrement pour celles et ceux nés depuis le début des années 80, le passé n’a pas la même intensité, ni parfois la même résonance.

L’Histoire n’est plus enseignée de la même manière dans les lycées.

Depuis 1989, la chute du mur de Berlin, la disparition de l’URSS…les repères ont changé. En économie aussi, les théories ultra-libérales deviennent peu à peu des principes de fonctionnement à priori, presque des réflexes.

De citoyens, nous devenons peu à peu des consommateurs. Comme le soulignent certains auteurs, les marchés et les entreprises commerciales tendent à remplacer l’Etat et la fonction publique dans de nombreux domaines, y compris stratégiques.

Si nous voulons garder notre système démocratique et donc nos libertés, sous le contrôle des citoyens, il est nécessaire d’être attentif aux propositions des candidats à la présidentielle.

Ceux qui prônent moins d’impôts et moins de fonctionnaires ne veulent visiblement pas garantir le fonctionnement de nos institutions et nos intérêts collectifs. L’impôt et son usage, sont le reflet de choix et de volontés politiques.

Pour que la République fonctionne, il faut que son esprit soit enseigné aux jeunes générations.

Que son intérêt soit compris de tous. La Vème, mise en palace par De Gaulle en 1959, à fait son temps. Faisons en sorte que de plus en plus de citoyens s’emparent de cette question. Construisons, sans exclusive, une dynamique puissante pour porter à la tête de la France un président républicain. Faisons en sorte que les élections législatives qui suivront permettent au plus grand nombre de députés communistes d’être présents à l’Assemblée Nationale pour construire vraiment une nouvelle République, aux bases citoyennes et respectueuses de tous.

Papon; Rappelez-vous!
Papon; Rappelez-vous!

Papon; Rappelez-vous!

C'est à Vichy que le secrétaire général de la préfecture de Gironde, Maurice Papon, ce grand serviteur de Pétain et ensuite de la 5ème République, envoya d'un trait de plume 1560 juifs dans les mains des bourreaux nazis.

Préfet de police de Paris, il récidiva le 17 octobre 1961 en envoyant ses CRS dans la tuerie d'un nombre de plusieurs centaines d'Algériens, lors d’une manifestation pacifique pour l’arrêt de la guerre en Algérie.

Il est toujours le responsable de la tuerie du 8 février 1962 au métro « Charonne »

Voici un exemple du fascisme à la Française représentée par une grande partie de la droite et de l’extrême droite LR/UPR/FN etc.

C’est au peuple français, à ses cadres qui ne sont que des numéros sur le fichier du grand patronat, aux employés, aux ouvriers pauvres ou aux ouvriers sans emplois de réagir rapidement lors des prochaines consultations, présidentielle et législative, afin de faire barrage à cette nouvelle figure du fascisme dans notre pays.

Commenter cet article