Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La Rafle du Vel’ D’Hiv et la préférence bleu-blanc-brun :

12 Avril 2017, 13:20pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Lorsque le FN et les Le Pen reviennent avec leurs démagogies négationnistes et racistes, (qu'ils n'ont jamais abandonné !) Lorsque le FN et les Le Pen reviennent avec leurs démagogies négationnistes et racistes, (qu'ils n'ont jamais abandonné !)
Lorsque le FN et les Le Pen reviennent avec leurs démagogies négationnistes et racistes, (qu'ils n'ont jamais abandonné !)

Lorsque le FN et les Le Pen reviennent avec leurs démagogies négationnistes et racistes, (qu'ils n'ont jamais abandonné !)

 

Le révisionnisme historique du FN est une insulte aux victimes !

 

La candidate de l'extrême droite à la présidence de la République française, une certaine Marion Anne Perrine Le Pen « dite Marine » a nié publiquement hier, rien que ça ! « Tout comme son père » et a ainsi démontré le véritable visage de son parti qu’elle disait « propre et républicain » et qui est redevenu le parti du « patriarche » raciste, fasciste, antisémite et contre tous ceux qui ne sont d’un blanc parfait, comme au temps de leurs amis qui prêchaient la « race aryenne ».

La responsabilité de la France dans la rafle antisémite du Vel' d'Hiv, perpétrée les 16 et 17 juillet 1942 dans Paris et sa banlieue.

Ce n'est pas la première fois que le parti d'extrême droite révise ainsi les années noires de l'Histoire de France, sous l'Etat français de Philippe Pétain collaborant avec l'Allemagne nazie.

Nombre de français dits de souche, ayant collaborés avec le Reich Hitlérien, se sont retrouvés en 1972 comme dirigeants du FN.

 

La circulaire n° 173-42 du 13 juillet 1942, quoi qu’elle en dise est pourtant sans équivoque.

 

« À Messieurs les Commissaires Divisionnaires, Commissaires de Voie Publique et des Circonscriptions de Banlieue.

 

Les Autorités Occupantes ont décidé l’arrestation et le rassemblement d’un certain nombre de juifs étrangers. La mesure dont il s’agit ne concerne que les juifs des nationalités suivantes :
Allemands, Autrichiens, Polonais, Tchécoslovaques, Russes (réfugiés ou soviétiques) c’est-à-dire « blancs » ou « rouges » Apatrides c’est-à-dire de nationalité indéterminée.


Elle concerne tous les juifs des nationalités ci-dessus, quel que soit leur sexe, pourvu qu’ils soient âgés de 16 à 60 ans (les femmes de 16 à 55 ans)

Les enfants de moins de 16 ans seront emmenés en même temps que les parents (souligné par nous) Vous constituerez des équipes d’arrestation. Chaque équipe sera composée d’un gardien en tenue et d’un gardien en civil ou d’un inspecteur des Renseignements généraux ou de la Police Judiciaire.

 

Les équipes chargées des arrestations devront procéder avec le plus de rapidité possible, sans paroles inutiles et sans commentaires. En outre, au moment de l’arrestation, le bien-fondé ou le mal-fondé de celle-ci n’a pas à être discuté.

C’est vous qui serez responsables des arrestations et examinerez les cas litigieux qui devront vous être signalés (souligné par nous)

 

Des autobus, dont le nombre est indiqué plus loin, seront mis à votre disposition. Lorsque vous aurez un contingent suffisant pour remplir un autobus, vous dirigerez :
– sur le Camp de Drancy : les individus ou familles n’ayant pas d’enfants de moins de 16 ans ;
– sur le vélodrome d’Hiver : les autres.
Vous dirigerez alors les autobus restants sur le vélodrome d’Hiver

 

Enfin, vous conserverez, pour être exécutées ultérieurement, les fiches des personnes momentanément absentes lors de la première tentative d’arrestation.

 

Pour que ma Direction soit informée de la marche des opérations, vous tiendrez au fur et à mesure, à votre Bureau, une comptabilité conforme au classement ci-dessus. Des appels généraux vous seront fréquemment adressés pour la communication de ces renseignements. Parmi les personnes arrêtées, vous distinguerez le nombre de celles qui sont conduites à Drancy de celles qui sont conduites au vélodrome d’Hiver.
Pour faciliter le contrôle, vous ferez porter au verso de la fiche, par un de vos secrétaires, la mention « Drancy » ou « vélodrome d’Hiver » selon le cas.
Les services détachant les effectifs ci-dessous indiqués devront prévoir l’encadrement normal, les chiffres donnés n’indiquant que le nombre des gardiens. Les gradés n’interviendront pas dans les arrestations, mais seront employés selon vos instructions au contrôle et à la surveillance nécessaire.


Total des équipes : 1472 ; total des gardiens en civil ou en tenue : 1568. En outre : 220 Inspecteurs des Renseignements Généraux et 250 Inspecteurs de la Police Judiciaire.
Garde des Centres primaires de rassemblements et accompagnements des autobus. Total des gardes et gardiens : 430.

 

Circonscriptions de banlieue [… ] Totaux : 60 gendarmes, 20 gardiens en tenue et 53 gardiens en civil.
La Compagnie du Métropolitain, réseau de surface, enverra directement les 16 et 17 juillet à 5 heures aux Centraux d’Arrondissements où ils resteront à votre disposition jusqu’à fin de service : 44 autobus.

 

En outre, à la Préfecture de Police (caserne de la Cité) : 6 autobus.
La Direction des Services Techniques tiendra à la disposition de l’État-Major de ma Direction, au garage, à partir du 16 juillet à 8 heures : 10 grands cars.

 

De plus, de 6 heures à 18 heures, les 16 et 17 juillet, un motocycliste sera mis à la disposition de chacun des IXe, Xe, XIe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements.
 

La garde du vélodrome d’Hiver sera assurée, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, par la Gendarmerie de la région parisienne et sous sa responsabilité.

 

Tableau récapitulatif des fiches d’arrestations : Paris : 25 334 ; banlieue : 2 057 ; total : 27 391. »

 

Le Directeur de la Police municipale (juillet 1942), Hennequin

 

Plus jamais ça; rappelez-vous!
Plus jamais ça; rappelez-vous!

Plus jamais ça; rappelez-vous!

A partager avec vos contacts, sans limite. 

Commenter cet article