Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Le "malheureux" incident en gare Montparnasse à Paris !

2 Août 2017, 09:58am

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Accidents, incidents ou autres pannes en raz de campagne des trains Corail, TGV, RER ou encore autres retards cumulés aux départs ou aux  arrivées, rien ne change depuis des décennies, excepté les tarifs !  Accidents, incidents ou autres pannes en raz de campagne des trains Corail, TGV, RER ou encore autres retards cumulés aux départs ou aux  arrivées, rien ne change depuis des décennies, excepté les tarifs !
Accidents, incidents ou autres pannes en raz de campagne des trains Corail, TGV, RER ou encore autres retards cumulés aux départs ou aux  arrivées, rien ne change depuis des décennies, excepté les tarifs !

Accidents, incidents ou autres pannes en raz de campagne des trains Corail, TGV, RER ou encore autres retards cumulés aux départs ou aux arrivées, rien ne change depuis des décennies, excepté les tarifs !

Gare Montparnasse Paris:
Mais alors:
Qu’est-ce que la perte d’une journée ou de deux pour Monsieur Pepy, le PDG de la SNCF, pour un salarié et sa famille qui partent en vacances 15 jours à la mer ou à la montagne ?
Tout ça, la faute à « Personne ! » sauf au manque de chance, mais surtout au manque de maintenance par du personnel qualifié.  
 
Les petites lignes « non rentables » ont disparu de la "circulation" laissant place aux « TGV ou LGV tout luxe » ainsi que les bus "Macron" pour remplacer certaines correspondances disparues ; au détriment des « navettes » disparues elles aussi. (voir l’impact écologique du fioul et les risques d’accidents sur des autoroutes en surcharges) 
 
Nous voici encore une fois avec une « panne imprévisible » qui bloque des milliers de clients SNCF en gare Montparnasse de Paris.
 
Rien de grave pour Monsieur Pepy, qui tient à augmenter ses prix sur les lignes TGV et LGV en réduisant le nombre d’agents - Tant au niveau service en gare, que personnels de sécurité dans les trains ou employés de maintenance en atelier ou sur les voies …
 
La réduction prévue de postes en 2015 à 2017 était de 20 000, en attendant toujours mieux de la part d’une direction et d’un gouvernement qui sont totalement « inconscients » des risques journaliers, sur les personnels et les voyageurs.
 
Il fut, à une certaine période de l'histoire du rail, des « PDG » des directeurs de régions ou même des ministres des Transports qui « étaient virés de leurs postes » pour beaucoup moins que ça !
La panne de Montparnasse : Une panne « liée à un défaut dans les travaux de la ligne LGV » (dixit Guillaume Pepy)  
 
Incidents, d’accidents bénins ou beaucoup plus graves, combien  ont été comptabilisés depuis le début du siècle ? 
Et cela sans compter les barrières de passage à niveau en panne, mal réglé ou en banlieue les portillons d’accès aux voies pour les professionnels non sécurisés.

En suivant ce  tableau non exhaustif depuis ce début du 21eme siècle, on peut se rendre compte que le mieux dans le transports passagers et encore à attendre.

Le 6 nov. 2002 - Nancy : incendie dans une voiture du train de nuit Paris à Munich. (12 morts)

Le 27 janv. 2003 – Saint-Dalmas-de-Tende : Sur la ligne de Tende, ligne à voie unique, une collision frontale dans le tunnel de la Biogna entre un train régional italien roulant à 72 km/h et un TER français roulant à 22 km/h ( deux morts)

Le 8 juin 2004 – Busigny (Nord) : le Corail Intercités Paris-Maubeuge déraille. La motrice et huit voitures sur les neuf de la rame déraillent. Les voitures se couchent sur le côté mais sont retenues par les poteaux caténaires.

Le 27 mai 2005 - Francardo : une collision frontale à petite vitesse entre deux rames X 97050 du TER Corse. (14 blessés)
* Le 25 fév. 2006 – Saint-Flour : La locomotive et trois voitures du train Paris - Béziers déraillent sur la ligne Béziers – Neussargues, faisant 2 blessés légers. L'enquête3 a mis en évidence une rupture de rail et une politique de maintenance inadaptée. 
* Le 8 août 2006 – Feignies Nord : A la suite de l'assoupissement du chauffeur, un poids-lourd allemand transportant une citerne de béton, s'écrase dans un train de fret à vive allure au passage à niveau, situé sur la RN 49 vers 2 heures du matin. Un mort des suites de ses blessures ( le chauffeur)
Le 11 oct. 2006 – Zoufftgen : Collision frontale, à la frontière du Luxembourg en Moselle entre un train de marchandises et un train de voyageurs sur la ligne Thionville-Luxembourg. ( 6 morts et 1 blessé grave) 
* Le 5 avril 2007 - Paris : un train de banlieue en provenance de Château Thierry percute un heurtoir à faible allure en gare de Paris-Est,  (58 blessés légers) : réalisation d'un freinage tardif.
Le 22 nov. 2007 - Francardo : une collision frontale à petite vitesse entre deux rames du TER Corse (24 blessés légers) L'enquête mettra en évidence un défaut de communication ayant entraîné l'envoi d'un train sur une section déjà occupée. 
Le  26 nov. 2008 – St-Médard/Ille : Un TER Bretagne assurant la liaison entre St-Malo/Rennes percute un poids-lourd au passage à niveau (40 blessés)
* Le 19 déc. 2007 – Tossiat,  près de Bourg en Bresse (01) : Un TGV assurant la liaison entre Paris et Genève percute un poids-lourd au passage à niveau de La Vavrette, (1 mort, le chauffeur du poids lourd et 35 blessés légers)
*  Le 25 janv. 2008 – Neufchâteau : 3 gendarmes âgés de 26, 25 et 21 ans sont fauchés par un train de fret, à un passage à niveau en tentant d'appréhender un délinquant en fuite.
Le 2 juin 2008 – Mésinges (74) : collision entre un TER (reliant Evian les Bains à Annemasse) et un autocar de collégiens au passage faisant (7 morts et 31 blessés) 
* Le 23 mai 2009 - Charmant : à la veille des grands départs des congés de l'Ascension, lors d'un croisement dans le tunnel de Livernant, sur la ligne Paris/Bordeaux, un engin agricole forestier mal arrimé sur un train de l'opérateur privé ECR heurte violemment et éventre la locomotive d'un train de fret croiseur de la SNCF. Le mécanicien de la locomotive percutée est blessé au poignet.
* Le 3 juil. 2009 - Boisseuil : Un « Téoz », assurant la liaison entre la gare Paris Austerlitz et Cahors est heurté à quinze kilomètres au sud de Limoges, par une remorque agricole qui percute le train entre la locomotive et la première voiture, les faisant dérailler : (13 personnes sont blessées dont 3 sérieusement)
Le 18 sept.2009 – Entre Rognac et Berre-l’Etang : le TER Marseille/Lyon déraille vers 17h30, suite à de fortes pluies ayant provoqué une coulée de boue. Le conducteur arrive à arrêter la circulation du sens opposé qui menaçait de percuter le convoi déraillé engageant l'autre voie de circulation (800 m de rails détruits) . ( 6 personnes sont légèrement blessées)
* Le 20 dec.2009 – Choisy le Roi : Un Transilien déraille sur la ligne C, endommageant sérieusement 300 mètres de voies et caténaires, après avoir percuté un parpaing de béton tombé d'un pont lui-même percuté par un automobiliste. (36 blessés dont deux sont hospitalisés) 
* Le 12 oct.2011 –St-Médard/Ille (35)) : Collision entre un TER et un camion sur le passage à niveau de sur la ligne Rennes –St-Malo. (3 morts et 48 blessés dont 6 graves) Il y avait déjà eu un accident en 2007 au même endroit entre un poids-lourd et un train de voyageurs provoquant une quarantaine de blessés.
* Le 1er déc. 2011 – Bar le Duc (55)) : Un train fauche 3 salariés Alstom sur une ligne réservée aux essais de nouveaux trains proche de Bar le Duc (3 morts) 
Le 4 dec. 2011 – Le Breuil (69) : collision entre un TER et une voiture au lieu-dit Le Breuil. Quatre occupants de la voiture sont tués, le cinquième est grièvement blessé.
Du 8 au 9 mars 2012 – Toury (28) : Le train reliant Paris à Toulouse percute un cheminot de 22 ans sur une zone de travaux à Toury dans l'Eure-et-Loir. (Le jeune homme décédera quelques minutes plus tard)
 
 
Brétigny-sur-Orge 7 morts 30 bléssés

Brétigny-sur-Orge 7 morts 30 bléssés

* Le 12 juil.2013Brétigny-sur-Orge (91), Accident ferroviaire en gare de Brétigny : déraillement du train Corail Intercités Paris/Limoges. Bilan : (7 morts et 30 blessés, pour une « éclisse défectueuse)
 
* Le 12 juil.2013 - Fromental  (87) : Une locomotive déraille, après que la voie ferrée servant à acheminer des déchets nucléaires vers le site Areva, a été sabotée ... Aucune victime, mais revendiqué par un des mystérieux opposants au projet de stockage de déchets nucléaires sur ce site.
« Il existe de troublants points communs entre le dit « sabotage de Fromental » et la catastrophe de Brétigny (sur un train Paris - Limoges) tous deux liés à une éclisse démontée ou défectueuse. » 
* Le 8 fév.2014 –St-Benoît (04) : Un autorail touristique sur la ligne Nice-Digne, exploitée depuis le début de l'année par la Régie régionale des transports (PACA) déraille ; percuté par un bloc de pierre tombé de la montagne.  (2 morts et 9 blessés)
Le 14 nov 2015 – Eckwersheim : déraillement d'une rame d'essai du TGV sur la nouvelle ligne Paris-Strasbourg (11 morts – 42 blessés, dont 4 blessés graves) 
Le 14 janv.2016 - Un train de fret déraille à la suite d'une collision avec un poids lourd au niveau du passage à niveau de Beuveille sur la ligne de Mohon à Thionville. Le conducteur du camion a été légèrement blessé dans l'accident, le conducteur du train est sorti indemne.
Le 17 août 2016 - St-Aunès, lors d'un violent orage, un TER heurte un arbre qui vient de tomber sur la voie. Le bilan évoque « 1 blessé très grave et 12 blessés »

 

Alors, Oui ! Monsieur le Président Directeur Général, avant de partir en retraite, vous avez encore le temps de réduire les effectifs de votre Société nationale pour allonger la liste des accidents, incidents malencontreux, retards et encore moins de sécurité aux passages à niveau, sur les lignes passagers ou pour vos employés sur les voies.

 

Commenter cet article