Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Le "bordel" continuel instauré par l'équipe Macron ' Philippe et le reste ...

10 Février 2018, 12:25pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

35 maires démissionnaires contre la fermeture de leurs hôpitaux

35 maires démissionnaires contre la fermeture de leurs hôpitaux

Sept syndicats des Fonctions Publiques appellent à l'action de 22 mars prochain !

C'est une véritable déclaration de guerre que vient de lancer le gouvernement au 5 millions de salariés que compte la Fonction Publique dans notre pays. Il vient d'avoir une première réponse de la part des syndicats, elle est offensive et combative !

Ils sont Sept syndicats présents dans la fonction publique qui appellent à une "journée de mobilisation" le 22 mars prochain, pour  protester notamment contre les annonces du gouvernement sur la réforme de la fonction publique. 

"Sept fédérations sur neuf appellent à la grève et à la mobilisation pour le 22 mars", a déclaré Christian Grolier (FO), mardi 6 février. Il s'agit de FO, de la CGT, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP.

Cet appel est d'autant plus compréhensible que dans notre pays depuis plusieurs semaines les salariés des diverses fonctions publiques (Etat-Hospitalière et Territoriale) agissent pour leur dignité, leurs conditions de travail, leurs salaires. Ils demandent des emplois en plus grand nombre pour pouvoir simplement faire leur travail, ils demandent de meilleurs salaires pour pouvoir vivre et non plus survivre, ils demandent à être reconnus car leur travail au service du public et du pays le mérite amplement. 

Tel est le message fort des gardiens pénitenciers, des personnels hospitaliers, des territoriaux, des personnels des EHPAD, des cheminots ou des électriciens, etc. etc.

Plutôt que de répondre à ces demandes légitimes, Macron réunit les ultra-riches pour leur démontrer que la France est en train de redevenir attractive au capital recherchant de meilleurs profits, va se promener à Davos, joint sa voix à celle de Trump pour déstabiliser le Venezuela et encourage sa clique à casser les Services Publics et le statut de la fonction publique.

Déjà le 10 octobre, plusieurs centaines de milliers de fonctionnaires étaient descendus dans la rue à l'appel de l'ensemble des organisations de la fonction publique, une première depuis dix ans. Les objets de la mobilisation sont toujours d'actualité :

 "le gel du point d'indice, les suppressions d'emploi, la restauration du jour de carence, sur lesquels nous n'avons pas de réponse", regrette Jean-Marc Canon, de la CGT. Macron et Philippe semblent être sourds à moins qu'ils ne soient irresponsables !

S'ajoute à la colère actuelle, la réforme annoncée le 1er février qui concerne notamment un recours accru aux contractuels, à la rémunération au mérite et un gigantesque plan national de suppressions d'emplois de 120 000 fonctionnaires, du jamais vu dans notre pays évoqués par le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

A l'heure actuelle, les salariés agissent contre les méfaits des politiques précédentes (Sarkozy et Hollande), mais dès que le budget 2018 va se mettre en oeuvre concrètement tout comme la réforme annoncée, comme dans la santé et d'autres Services Publics, les effets vont être encore plus terribles, catastrophiques, inhumains ! Il faut les arrêter ! 

D'où l'intérêt que salariés, usagers et citoyens soient solidaires dans cette grande bataille pour que vivent nos Services Publics. Elle est aussi importante que l'union des syndicats dans la mobilisation.

Celles en cours, comme la journée nationale de grève et de manifestations du 22 mars ont le soutien plein et entier des communistes. 

Partager cet article

 

 

Commenter cet article