Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

A Vallourec Saint-Saulve : « On ne voit rien se passer » STOP: ASSEZ DE PAROLES POUR NE RIEN DIRE ET AUX MARCHANDS DE PROMESSES NON TENUES !

13 Mai 2018, 20:37pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Quand un président banquier parle beaucoup et laisse le groupe Vallourec  licencier et délocaliser pour des questions de  «  bourse » et d'engraissement des actionnaires.Quand un président banquier parle beaucoup et laisse le groupe Vallourec  licencier et délocaliser pour des questions de  «  bourse » et d'engraissement des actionnaires.
Quand un président banquier parle beaucoup et laisse le groupe Vallourec  licencier et délocaliser pour des questions de  «  bourse » et d'engraissement des actionnaires.

Quand un président banquier parle beaucoup et laisse le groupe Vallourec licencier et délocaliser pour des questions de «  bourse » et d'engraissement des actionnaires.

 

Lorsque les « bonnes paroles » ne sont que de passage, lorsque le président ou des dirigeants français sont en visite dans le Valenciennois, «  vous pouvez dormir sur vos deux oreilles »" ils ne sont que de passage mais ne reviendrons pas !!!

L'info date de mi-avril. Le groupe Vallourec a noué un partenariat avec « Interpipe » un producteur ukrainien de tubes sans soudure . Le futur accord prévoit la production à Nikopol, au sein de l'une des usines ukrainiennes d'Interpipe, de tubes sans soudure en carbone destinés au marché européen.

Ces produits sont les mêmes que ceux fabriqués sur la ligne chaudière de Saint-Saulve, dont le groupe à récemment annoncé l'arrêt.

« Sous couvert de compléter son offre avec des tubes d'entrée de gamme produits à des prix compétitifs » comme le prétend Vallourec, il s'agit en réalité d'une véritable délocalisation .

 

Et si tous les élus se tenaient la main pour défendre l'emploi dans le Valenciennois, d'une seule voie sans peur « d'alliances »   contraire à leurs convictions, avec les élus communistes  et les syndicalistes ?
Et si tous les élus se tenaient la main pour défendre l'emploi dans le Valenciennois, d'une seule voie sans peur « d'alliances »   contraire à leurs convictions, avec les élus communistes  et les syndicalistes ?

Et si tous les élus se tenaient la main pour défendre l'emploi dans le Valenciennois, d'une seule voie sans peur « d'alliances » contraire à leurs convictions, avec les élus communistes et les syndicalistes ?

« Une manœuvre qui menace clairement l'avenir de la tuberie de Saint-Saulve » réagit Fabien Roussel.

Le député du Nord, élu du Valenciennois, est allé à la rencontre des salariés en grève et « en colère ».

« On ne voit rien passer et on nous dit » : « Tout va bien »    

C'est une souffrance , une perte d'argent , explique l'un d'entre eux, évoquant la situation des quelques 164 personnes qui devraient perdre leur emploi.

Le parlementaire communiste a fait remonter ces préoccupations au ministre de l’Économie. Dans un courrier adressé à Bruno Le Maire, il l'alerte sur l'absence de négociations sérieuses, tant sur le plan social que, plus largement sur l'avenir de la tuberie.

Car, souligne Fabien Roussel, « Les dégâts ne s'arrêtent pas là,Le choix d'externaliser la production au sein de l'une des usines d'Interpipe va priver l’aciérie d'Ascométal, de 15 000 tonnes d'acier dès cette année » encore à la recherche d'un repreneur potentiel pour l'aciérie de Saint-Saulve, ainsi privée de parts de marché. 

 

***  Le 16 décembre 2015 Un certain Macron ministre « en son temps » avait répondu aux syndicalistes de Vallourec: « j'ai pris des engagements, ils seront tenus ! » Aujourd'hui, il envoie ses sbires pour colmater les brèches, tout en laissant faire les patrons de Vallourec qui ont  détériorer le laminoir, l'aciérie et aujourd'hui la tuberie, avec le           je-m'en-foutisme d'un gouvernement qui laisse vendre l'outil France à l'étranger sans aucune réaction !

Commenter cet article