Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Le billet de Robert.

4 Juillet 2018, 22:20pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

La démocratie doit se défendre tous les jours
La démocratie doit se défendre tous les jours

La démocratie doit se défendre tous les jours

Il est temps de se réveiller

 

Les coups de pelleteuse contre la République semblent ne pas réussir à sortir les Français de leur torpeur. Une chape de résignation a-t-elle recouvert tous nos espoirs et nos rêves ? Ou est-ce la chaleur, la moiteur de cet été naissant ?

La réforme constitutionnelle, portée par les zélés députés LREM vient de tenter de frapper sournoisement dans le dos de al Sécurité Sociale. A la faveur d'un amendement, approuvé gaillardement par l'armée du godillot, le nom de la Sécurité Sociale a failli disparaître de la Constitution.

Voilà quoi servent les laquais du Medef déguisés en « élus de la République »

 

« Cela fait des mois que le gouvernement prépare son coup. Après la baisse du budget de la Sécu et le manque cruel de moyen pour les hôpitaux, dont les premières victimes sont les patient, il avance en catimini » s'insurge Pierre Laurent, secrétaire national du PCF.

Un appel à un nouveau serment du Jeu de Paume est lancé.

Les parlementaires communistes se réunissent lundi 9 juillet devant la salle du même nom pour « défendre la démocratie et pour lutter contre cette réforme dangereuse qui détruit peu à peu tout le socle démocratique »

Prendre aux plus pauvre pour nourrir le gratin, c'est rendre au peuple l'envie de révolution. A force de jouer avec les mots, « Manu » va faire pousser dans les têtes des Gavroche sans diplôme et affamés des envies de révoltes et de piques.

Personne de goûte la brioche façon Macron. Il peut bien porter Simone Veil au Panthéon une semaine et maudire la Sécurité Sociale la semaine suivante. Après tout, il est resté cohérent quand même.

La première spoliation des droits des travailleurs fut de passer les 37,5 ans de cotisations à 40 ans, il y a quelques années, pour les retraites. Une première tromperie, une escroquerie des travailleurs à qui l'on a volé ce jour-là deux ans et demi de cotisations, en plus et au-delà bien plus, deux ans et demi de vie.

 

Une vraie escroquerie, une brèche qui a ouvert depuis le chemin à un grand dé-tricotage, si eux ne veulent plus que nous financions, si eux veulent une capitalisation, une assurance, pour spéculer sur nos espérance de vie, et bien viendra peut-être un jour où la grève des cotisations pourra être envisagée pour que cet argent, ce salaire différé, ne parte pas nourrir des fonds de pension mais retourne à son usage premier ; garantir aux anciens travailleurs les moyens de vivre dignement le reste de leurs jours .

Un idéal toujours attaqué par ceux qui ont tout.

 

LE RÉVEIL VA ÊTRE BRUTAL !

Commenter cet article