Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Pour la France macronienne, les belles paroles s'envole, même les écrits ...

2 Août 2018, 11:49am

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Le mensonge français sur l'Aquarius !Le mensonge français sur l'Aquarius !
Le mensonge français sur l'Aquarius !

Le mensonge français sur l'Aquarius !

Six cent vingt-neuf migrants, recueillis sur l’Aquarius, ont affronter une nouvelle traversée en mer, d’au moins quatre jours, avant de toucher la terre ferme en Espagne après le refus de l’Italie et de Malte de les accueillir. Mais aussi de la Corse île française qui n'en pas eu les autorisations nécessaire de Paris.

Sauvés au large de la Libye entre le 9 et le 10 juin, ces migrants, dont sept femmes enceintes, onze enfants en bas âge et 123 mineurs isolés, vont, pour plus d'une moitié d’entre eux, être transférés du navire humanitaire l'Aquarius vers deux navires italiens.

Emmanuel Macron a dénoncé mardi 12 juin en conseil des ministres la       « part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien ». Il a invoqué le droit maritime, précisant « que si un bateau avait la France pour rive la plus proche, il pourrait accoster ». Il répondait ainsi aux critiques de ceux qui lui reprochent de ne pas avoir accueilli le navire dans un port français.

Valence en Catalogne espagnole, étant pour ce « géographe reconnu » plus proche que la Corse ! (il aurait pu envoyer l'Aquarius sur « l'Île de la Guyane... »)

Une chose est sure, pour Macron, l’accueil des migrants de l'Aquarius est limité : car les migrants algériens se trouvant à bord du navire ne seront pas accueillis sur le territoire français. Le gouvernement d’Emmanuel Macron, qui a enfin accepté de recevoir les migrants en détresse rejetés par l’Italie et Malte au début du mois de juin dernier, refuse de réserver le même accueil à la quarantaine des migrants de nationalité Algérienne qui font partie du lot.

 

Quand Macron change la « tonalité » de sa partition...

L'exemple du 26 avril 2016, lors d'une interview accordée au journal Le Soir. Celui qui n'est pas encore candidat à l’Élysée reconnaît que « les     réfugiés vont moins en France parce qu’il y a du chômage » « Je le regrette,poursuit-il, car les réfugiés sont une force (...) Les réfugiés quirisquent leur vie pour des raisons politiques sont des héros. »

Le 22 juin dernier, le discours du président Macron a radicalement changé. En visite au Guilvinec (Finistère), il s'est emporté en dénonçant « tous lesdonneurs de leçons » « Allez m'expliquer qu'il faudra accueillir tout le monde aujourd'hui/ Mais regardez la société française et ses fractures ! »

Faut-il, par ces différents revirements y voir les leçons prises à l'école de Trump ?

 

Bienvenue chez nous, suivant l'humeur du "chef"
Bienvenue chez nous, suivant l'humeur du "chef"

Bienvenue chez nous, suivant l'humeur du "chef"

AUJOURD'HUI ; LA CHASSE EST OUVERTE

 

Acharnement sur les migrants et                                                          ceux qui leur viennent en aide !

La série noire continue contre les migrants et ceux qui les aident. Le parquet a fait appel de 25 juillet contre la relaxe de Martine Landry prononcée le 13 juillet par le tribunal correctionnel de Nice. La militante d’Amnesty International était poursuivie pour « aide à l'entrée sur le territoire de deux mineurs en situation irrégulière »

Le procureur d'Aix-en-Provence fait fi de la décision du Conseil constitutionnel du 3 juillet consacrant le principe de fraternité et abrogeant de fait le « délit solidaire »

 

Le 27 juillet, Moussa Camara, ayant fui son pays, la Guinée, parce qu'il était persécuté en raison de son homosexualité, apprenait que sa demande d'asile était une nouvelle fois rejetée par l'Office français de protection des réfugiés (Ofpra)

Le 13 juillet, à Bougival (78) pour la première fois de son histoire, la communauté Emmaüs a subi une descente de police.
Les coups viennent aussi de l’extrême droite. Thomas Portes, cheminot syndicaliste et communiste (de surcroît) en sait quelque chose.        Le tribunal correctionnel de Paris l'a cité à comparaître le 20 septembre sur une plainte pour injures des extrémistes de droite « Générations identitaire ». Le groupe s'était illustré dans une opération à la frontière franco-italienne baptisée sans scrupule « contre la submersion migratoire » . Le 29 juillet, dans les Alpes-Maritimes, jeunes de la Ligue italienne et du Rassemblement national menaient la même opération.
C'est dans ce contexte qu'Aina Kuric, députée de la majorité LREM de la Marne, risque d'être exclue de son groupe. Son tort : « AVOIR VOTE CONTRE LE PROJET DE LA LOI ASILE ET IMMIGRATION » Certains de ses collègues marcheurs, mal à l'aise sur ce texte , ayant préféré s'absenter ou s'abstenir.
Pour la France macronienne, les belles paroles s'envole, même les écrits ...
Commenter cet article