Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Pour Macron et ses racketteurs: l'argent n'a pas d'odeur

4 Novembre 2018, 10:15am

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

même chez les adultes handicapés, ils vont tirer l'argent aux familles

même chez les adultes handicapés, ils vont tirer l'argent aux familles

L'injustice faite aux adultes handicapés. (direct Sénat)


Le groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste (CRCE) au Sénat a présenté une proposition de loi visant à instaurer la fin de la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l'allocation d'adulte handicapé.

La majorité de droite et le groupe En marche ont rejeté le texte. Seul le PS a voté en faveur de la proposition de loi.

L’opportunité de mettre fin à une injustice flagrante a été refusée un e fois de plus. En effet, le mode de calcul actuel rend les bénéficiaires dépendant des revenus du conjoint, tout en niant l’individualité du handicap.

Les partisans du refus justifiant leur vote en expliquant qu'un tel choix imposerait une refonte complète du système d'aide sociale , Un argument qualifié d(hypocrite par les communiste.

Le gouvernement soutient qu'il a fait du handicap une priorité. Une revalorisation de l 'AAH est programmée pour le 1er novembre. Les mesures abaissant les plafonds, la suppression du complément de ressources, la baisse du quota d'appartements adaptés, la suppression de l'aide au transport sont pour le groupe CRCE « autant de mesures qui s’attaquent au pouvoir d'achat des personnes en situation de handicap, les plongeant dans des difficultés financières supplémentaires »

Rappelons qu'au même titre que l'ensemble de la population, la hausse de la CSG et la désindexation de prestations sociales touchent aussi les bénéficiaires de l'AAH.

 

NOUVEL ACTE DE MÉPRIS.

En avril, le même proposition de loi a déjà été rejetée par l'Assemblée nationale par la majorité alors que 80 parlementaire savaient accepté d'être cosignataires « Cette disposition empêche chaque année des milliers de personnes en situation de handicap de se pacser ou de se marier par crainte de voir supprimer le versement de leur allocation »dénonce Marie-George Buffet du groupe de la Gauche démocratique et républicaine (GDR), qui souhaite porter un nouveau texte pour lancer un débat public plus large  « Nous ne pouvons laisser plus longtemps dans la précarité morale et financières ces dizaines de milliers de nos concitoyens »


                                                                                             Franck Jakubek.


 


 


 


 


 

Commenter cet article