Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Quand Macron et son gouvernement si fichent des citoyens Français et leurs pompent un pognon de dingue

6 Novembre 2018, 18:40pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Ont-ils déjà calculé l’empoisonnement de l'air avec les grands prix de F1, rallyes autos-motos, les 24 h du Mans ou d'Indianapolis ???Ont-ils déjà calculé l’empoisonnement de l'air avec les grands prix de F1, rallyes autos-motos, les 24 h du Mans ou d'Indianapolis ???
Ont-ils déjà calculé l’empoisonnement de l'air avec les grands prix de F1, rallyes autos-motos, les 24 h du Mans ou d'Indianapolis ???

Ont-ils déjà calculé l’empoisonnement de l'air avec les grands prix de F1, rallyes autos-motos, les 24 h du Mans ou d'Indianapolis ???

La COP21  fut le 21ème rendez-vous après le premier qui eut lieu en 1995 à Berlin. Un RDV plus que jamais important pour l'humanité toute entière; selon les experts le réchauffement climatique continue d'évoluer à plus de 0,85°c depuis l'ère industrielle. Il semble désormais nécessaire de mettre sur pied une contrainte juridique imposante.

L’ensemble des conférenciers ont compris, qu'afin de réduire certains secteurs de développement qui semblent incontournables en matière dudit développement, il fallait réduire ceux qui sont les plus polluants.

Les 195 pays qui étaient présents lors de la conférence de Paris en 2015, plus un représentant de l'UE se sont mis d'accord sur le principe. Mais les USA de Trump ont dénoncé le protocole signé dès son arrivée au pouvoir. 

A ce jour, Macron, président de la République qui a suivi cette COP21 depuis ses bureaux du ministère, remet lui en jeu tout ce qui est transport en commun, faisant disparaître le service public de la SNCF pour le transport inter-cités et les désertes des villes et villages par les bus au gasoil « Macron » à seul fin de  concurrencer un service public. Service qui a longtemps été ignoré par la direction générale de la SNCF et de l’État, y compris les risques sur les lignes importantes, comme la catastrophe du Paris/Limoges à Brétigny-sur-Orge en juillet 2013, accident qui a fait 7 morts et des centaines de blessés. Cette catastrophe due à un manque de maintenance de la ligne, mais qui a été reconnue  « accident  imprévisible »  par les « experts » désignés par l’État et la SNCF…

Macron, en chef suprême des décisions prises par ordonnance ou par vote bloquées à l'Assemblée etc. frappe tout azimut sur le seul transport servant aux salariés pour se rendre en entreprises, voitures  indispensables pour eux tout comme pour les personnes âgées en ruralité qui n'ont qu'un bus (diesel) quelques fois seulement trois par jour, permettant de se rendre en ville ou vers le grandes surfaces commerciales. 

60 % de taxes sur les carburants rapportent à Bercy plus de 4 milliards d'euros, mais pour seulement 1,4 milliard réservés à la protection de la nature !!! Où va donc le reste ? Ajouté cela à la CSG de 1,7%, de l'augmentation du gaz et électricité de 6%, de la revalorisation des salaires et retraite de 0.6% pour une inflation supérieure à 2%, la baisse des APL  etc.

                                   Macron vend les bijoux de famille

Ils ont annoncé pendant l'été la vente des participations de l'Etat, en passant rapidement aux actes  qui après avoir annoncé maintes fois pendant l’été la reprise des cessions de participations, le gouvernement passe aux actes par l'APE (Agence des participations de l'Etat) qui a cédé par placement institutionnel accéléré, 111 millions d’actions d’Engie, soit 4,56 % du capital de l’entreprise, pour 1,53 milliard d’euros, dont l'essentiel a été vendu à des banques, 11,1 millions d’actions l’ont été directement à Engie à l’attention de ses salariés. Pour l’État, il s’agit de la deuxième vente de titres du groupe énergétique en moins d’un an. La précédente (un bloc de 4,1 % de capital) avait rapporté, le 10 janvier, 1,1 milliard d’euros.

Après l’entrée de nouveaux actionnaires (Delta et China Eastern) au capital d’Air France - KLM, ce qui diminue le poids de l’État (autour de 14 % du capital), le gouvernement pourrait en profiter pour réduire sa participation. Depuis le début de l’année, l’action du groupe franco-néerlandais a bondi de 138 %. L’exécutif pourrait aussi céder des titres Safran (l’Etat en possède encore 14 %), ou Oran­ge (13,45 % détenus en direct par l’APE).

Quant à « Aéroports de Paris »  (ADP), la cession de blocs d’actions est là aussi sur la table. Une telle opération serait très lucrative, les 50,63 % du capital détenus par l’État étant valorisés 7,3 milliards d’euros, en progression de 42 % depuis le début de l’année.  Cette liquidation des biens d'Etat arrivera après ceux de Toulouse, de Nice et de Lyon. Il pourrait rapidement mettre en vente d’autres participations dans une dizaine d’aéroports régionaux, y compris les gares SNCF à l'exemple de la Gare du Nord à Paris.

Mais pour ce faire, le gouvernement devra « légiférer » (ce qui n'est pas un obstacle pour Macron et sa majorité de rampants et de courtisans qui tournent dans le palais)  Enfin, circule toujours l’idée d’une cession de la Française des jeux (FDJ), dont l’État détient 72 % du capital. Une éventuelle vente d’actions nécessite là aussi une loi.

Les transports en commun de plus de 15 ans d'âge mis à dispositions des citadins, sont devenus tous « obsolètes » : souvent rachetés à la RATP qui ont plusieurs milliers de Km au compteur, mais remis à neuf par une jolie peinture en atelier ils roulent encore pour la plupart des dizaines d'années dans nos villes et campagnes. Ceux-là, ne sont pas polluants, bien qu'il soit inutile de les suivre en voiture les vitres ouvertes !

Aujourd'hui, les taxes « pour « sauver la planète » viennent se greffer au gasoil des engins de chantier, aux tracteurs et à d'autres ustensiles mobiles type compresseurs et autres. Jusqu’où ira-t-il ?

Il est utile de savoir que dans l'espace aérien de l’Île de France, trois grands aéroports font partir ou arriver plusieurs centaines d'avions alimentés au kérosène, (produit dispensé de taxe) à combien peut-on estimer le taux de pollution de l'espace parisien ?                                                                                            Que, à ce jour, la RATP parle de mettre en service plus de 112 bus diesel afin de compenser le manque de transports en commun en attendant les nouvelles lignes du « Grand Paris ». Ces bus ne circuleront pas dans Paris, mais iront polluer les communes de la petite et grande couronne.

Ceci est sans compter l'incidence des feux d'artifices dont les bombes, en explosant, libèrent des millions de particules de poussières très fines et du gaz qui se rabattent sur les spectateurs ou restent en suspens dans l'atmosphère en attendant de se déposer sur le sol. Ces particules issues de l’explosion d’un feu d’artifice, seraient cinq fois plus polluantes que celles du smog, estime une étude menée par la ville de Montréal.

Quand Macron joue à la guéguerre comme un grand, aux frais du peuple ! Quand Macron joue à la guéguerre comme un grand, aux frais du peuple ! Quand Macron joue à la guéguerre comme un grand, aux frais du peuple !

Quand Macron joue à la guéguerre comme un grand, aux frais du peuple !

La France de Macron "serf" de Trump et de l'Otan

La France, celle d'aujourd'hui sous Macron, qui fait la leçon aux européens comme au monde,  en étant membre de l'Otan que le général de Gaulle avait quitté au nom de l'indépendance du pays en 1966, c'est un autre rampant pro-américain: Sarkozy, qui a renoué les liens pour se mettre à disposition de l’Amérique, dès son élection en 2007. Alors que le président Chirac avait refusé le ralliement de la France pendant ses mandats, le « socialiste » Hollande n'a guère fait mieux et celui qui l'a remplacé continue à servir, sous le règne de son ami Trump en bon valet made in US .

Le coup d'envoi des plus vastes manœuvres militaires de l'Otan depuis le fin de la « guerre froide » ont eu lieu dernièrement au Nord de la Norvège, (pas loin du cercle polaire) une façon comme une autre de rappeler la solidarité « des Alliés » de Trump, contre éventuellement la Russie, suite aux doutes insufflés par le Cow-boy marchand de canons et dangereux pour la paix dans le monde.

Pas moins de 50 000 soldats, 10 000 véhicules, 65 navires et 250 aéronefs de 31 pays ayant participé à la COP21, ont pris part à l'exercice « Trident Juncture 18 » qui vise à entraîner l'Alliance atlantique à porter secours à l'un de ses membres en cas d'agression. Un exercice qui va bien dans le sens de l'esprit ébouriffé de Trump conformément à son retrait de l'accord COP21

La réplique des Russes, comme celle des Chinois il y a quelques temps n'a pas attendu les conneries de Trump et de l'Otan, un nombre important de véhicules, d'avions et de navires en ont fait autant en réplique .

Combien d'automobiles citadines roulant à l'essence ou au gasoil peuvent rouler pour atteindre les seuils de pollution de ces manœuvres ou des feux d'artifices des 14 juillet, Noël ou Nouvel an ?

La question de la sauvegarde de la planète étant mise sur le côté par ces gens de la « haute », il faut se demander qui sera le bénéficiaire des taxes imposées au peuple. A quoi servirait une énième COP, à l’exception d'une grande bouffe payée par les peuples et d'un nombre impressionnant de voitures blindées qui elles, roulent aussi au diesel ?


 


 


 

Commenter cet article