Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Ian Brossat et la mairie de Paris, à l'assaut des loyers excessifs et du mal logement et des marchands de sommeil ...

3 Décembre 2018, 22:05pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Ian Brossat et la mairie de paris , à l'assaut
Ian Brossat et la mairie de paris , à l'assaut Ian Brossat et la mairie de paris , à l'assaut

Ian Brossat et la mairie de paris , à l'assaut

IAN BROSSAT « L’ÉTAT DOIT TRÈS VITE
PERMETTRE À PARIS DE RÉ-ENCADRER
LES LOYERS »


 

Eugénie Barbezat 


 

L'adjoint à la maire de Paris en charge du logement souhaite mettre à profit l'article 140 de la loi ELAN, afin de réitérer l'expérience positive d'encadrement des loyers dans la capitale. Il enjoint l’État de publier rapidement les décrets d'application et plaide pour une meilleure réglementation du parc locatif privé en Europe.

Le dispositif d’encadrement des loyers, initié dans la loi Alur, a été (ré)introduit à titre expérimental dans la nouvelle loi Elan. Mais ses critères sont beaucoup plus restrictifs puisqu’il ne concerne que les zones tendues de certaines grandes agglomérations et que son application se fera sur la base du volontariat des municipalités concernées. 

Néanmoins, Paris, forte d’une expérience positive d’encadrement des loyers entre 2015 et 2017, se porte d’ores et déjà volontaire pour renouveler l’expérience.

Une nécessité absolue pour Ian Brossat, l’adjoint d'Anne Hidalgo chargé du logement qui estime que « les Parisiens sont étranglés par les prix de l'immobilier ». Depuis que l'encadrement des loyers a été annulé par le tribunal administratif en novembre 2017, la situation s'est très largement dégradée pour les locataires, c’est pourquoi l’élu presse l’État de publier dans les plus brefs délais les décrets d’application de la loi Elan et les arrêtés préfectoraux permettant sa mise en place.

Ian Brossat : "nous utiliserons la loi Elan pour exiger l'encadrement des loyers"

Un acte politique fort.

Il s’agit d’une décision courageuse en faveur de la mixité sociale : car les lobbies de l’immobilier, qui avaient réussi à faire annuler l’encadrement des loyers à Paris et à Lille par le tribunal administratif en novembre 2017 (décision confirmée en appel en juin 2018) ne désarment pas, malgré le fait que leurs craintes concernant la baisse drastique des logements mis en location, la baisse de la construction.

Le fait qu’avec la loi Elan les collectivités pourront décider d’appliquer la mesure sur certaines communes de l’agglomération seulement, et non plus sur son ensemble fait sauter la contrainte d’échelle géographique qui avait posé problème en 2017 et entraîné l’annulation du dispositif à Paris et à Lille, les seules villes à l’avoir expérimenté jusqu’ici.

 

 

Les marchands de sommeil Dans le Nord et ailleurs
Les marchands de sommeil Dans le Nord et ailleursLes marchands de sommeil Dans le Nord et ailleurs
Les marchands de sommeil Dans le Nord et ailleurs

Les marchands de sommeil Dans le Nord et ailleurs

Depuis bientôt 12 années après la disparition de l'Abbé Pierre; qui a-t-il de changé pour le logement "du petit peuple" ?  les courées existent toujours, habitations dans des garages , ou marchands de sommeil dans un bâtiment insalubres loué pour 12 chambres.  A Marseille 8 morts dans l'effondrement des immeubles rue d'Aubagne , 2 élus de PACA propriétaires dans les immeubles effondrés suspendus de leur fonction, 1000 locataires évacués dans des chambres d'hôtel.

 
Commenter cet article