Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.

27 Février 2019, 18:10pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Pas encore assez de blessés, pour Macron, il faut attendre d'avoir de morts, mais là, il sera trop tard pour un exécutif déjà "Hors la loi" tant au niveau de l'UE que du monde démocratique !Pas encore assez de blessés, pour Macron, il faut attendre d'avoir de morts, mais là, il sera trop tard pour un exécutif déjà "Hors la loi" tant au niveau de l'UE que du monde démocratique !Pas encore assez de blessés, pour Macron, il faut attendre d'avoir de morts, mais là, il sera trop tard pour un exécutif déjà "Hors la loi" tant au niveau de l'UE que du monde démocratique !
Pas encore assez de blessés, pour Macron, il faut attendre d'avoir de morts, mais là, il sera trop tard pour un exécutif déjà "Hors la loi" tant au niveau de l'UE que du monde démocratique !

Pas encore assez de blessés, pour Macron, il faut attendre d'avoir de morts, mais là, il sera trop tard pour un exécutif déjà "Hors la loi" tant au niveau de l'UE que du monde démocratique !

Malgré la propagande de Castaner qui explique aux enfants qu'on ne peut viser à la tête les Gilets jaunes, cette vidéo montre une nouvelle fois comment la BAC se croit tout permis. Après avoir remarqué qu'il est filmé, il range son arme. Signe que la vidéo est un moyen de pression important face à ces policiers. 

 

Dans une vidéo diffusée lundi 10 décembre sur « C à Vous » sur France 5, on voit des membres des forces de l'ordre hurler de joie à chaque fois qu'il tire un flashball sur un manifestant.

 

« Dans ta gueule » « fils de pute », « Bouyaka »…. Les images diffusaient font froid dans le dos. Images dans laquelle on voit des membres de la BAC tirer au flashball sur des manifestants tout en hurlant de joie des insultes. Situé à quelques mètres un groupe de « gilets-jaunes » se trouve coincé face à ces policiers par une barrière, dans une rue de Paris. Plus effrayant encore, l'un des membres de force de l'ordre crie « a voté » lorsque qu'il atteint sa cible avec son flashball.

Femmes ou enfants, pas de quartier, les chefs; Macron-Philitte-Castaner-Nuñez, Griveausx et les autres ont donné ordres !
Femmes ou enfants, pas de quartier, les chefs; Macron-Philitte-Castaner-Nuñez, Griveausx et les autres ont donné ordres !Femmes ou enfants, pas de quartier, les chefs; Macron-Philitte-Castaner-Nuñez, Griveausx et les autres ont donné ordres !
Femmes ou enfants, pas de quartier, les chefs; Macron-Philitte-Castaner-Nuñez, Griveausx et les autres ont donné ordres !

Femmes ou enfants, pas de quartier, les chefs; Macron-Philitte-Castaner-Nuñez, Griveausx et les autres ont donné ordres !

Les femmes et les enfants n'ont rien à faire dans les manifestation revendicatives pour leurs droits et un mieux vivre, elles sont chassées par les « forces de l'ordre » à coups de tubes d'acier, les coups de crosses de fusils dont ces hordes se servaient il y à quelques décennies ayant disparues, remplacées par les « Tongas » ces dernier ne faisais pas assez mal !  

 

Un policier met un coup de pied dans le visage d’un manifestant maintenu à terre

A Paris, pour l'acte XV, la police interpelle un manifestant. Plusieurs policiers l'immobilisent à terre. C'est alors qu'un policier met un coup de pied totalement gratuit dans le visage d'un manifestant alors qu'il était maintenu à terre. Nous relayons ci-dessous la vidéo.

Il n'avait pas de tube d'acier, une femme, dangereuse manifestante, chassée à grands coups de broctins par un « pauvre casqué »
Il n'avait pas de tube d'acier, une femme, dangereuse manifestante, chassée à grands coups de broctins par un « pauvre casqué »
Il n'avait pas de tube d'acier, une femme, dangereuse manifestante, chassée à grands coups de broctins par un « pauvre casqué »

Il n'avait pas de tube d'acier, une femme, dangereuse manifestante, chassée à grands coups de broctins par un « pauvre casqué »

Samedi 8 décembre, certains des blindés de la gendarmerie disposés pour la première fois dans Paris étaient secrètement équipés d’un dispositif radical, qui n’aurait été utilisé « qu’en dernier recours » : une réserve de liquide incapacitant. Selon nos sources, la pulvérisation de ce liquide sur une foule de gilets jaunes aurait été capable de « les arrêter net, mettant les gens à terre, même avec des masques ».                                                                                 
 
Chaque engin aurait pu « neutraliser » une surface de plusieurs terrains de football… «  Heureusement, que l’on n’en est pas arrivé là », ajoute cette source haut placée dans le dispositif policier. « L’autorité politique », comme le disent les fonctionnaires, aurait approuvé l’éventuel emploi d’un tel produit, qui n’aurait été utilisé qu’en cas de « débordement ultime ».

 

« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.
« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.
« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.

Un médecin soignant un gilet jaune à terre est roué de coup par une horde de brutes dit « appelée service d'ordres »  

 

Armés d'appareils photos ou de caméras, c'est totalement proscrits  par Castaner et Nuñez et le  «chef » sur des manifestations comme celles des gilets jaunes; le risque est trop grand qu'ils révèlent des atrocités, mensonges ou des vérités comme celles du 1er mai 2018, sur l'affaire toujours en cours des Benalla et Crase... les protégés de Jupiter.

opération "tolérance zéro" Est-ce une « mise en garde » ou une menace supplémentaire arrangée entre Jupiter et Castaner ?
opération "tolérance zéro" Est-ce une « mise en garde » ou une menace supplémentaire arrangée entre Jupiter et Castaner ?opération "tolérance zéro" Est-ce une « mise en garde » ou une menace supplémentaire arrangée entre Jupiter et Castaner ?
opération "tolérance zéro" Est-ce une « mise en garde » ou une menace supplémentaire arrangée entre Jupiter et Castaner ?

opération "tolérance zéro" Est-ce une « mise en garde » ou une menace supplémentaire arrangée entre Jupiter et Castaner ?

Les ordres de Macron - Castaner et les autres sont suivis à la lettre. Tolérance zéro; Femmes enfants et tout ce qui bouge en jaune...

 

Rien n'est encore décidé sur les centaines de plaintes envers  les brutalités policières et le commandant de police « boxant » un manifestant contre un mur: il est vrai que c'est un homme de couleur ! 

« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.
« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.
« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.
« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.« Lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire !» Dixit Macron.

Cherchez bien ou sont les casseurs ; le temps de se changer et d'enfiler le brassard protecteur, ce sont de bons personnels du service d'ordre.

Castaner, l'homme qui, comme en politique a plusieurs faces !

Castaner, l'homme qui, comme en politique a plusieurs faces !

Et pendant ce temps, BFM TV dont le propriétaire n'est autre que le milliardaire  Alain Weill, homme d'affaires français, qui a notamment créé et préside depuis l'année 2005 le groupe NextRadioTV, propriétaire des chaînes de radios RMC et BFM Business, de la chaîne de télévision BFM TV et du Groupe 01; salue l'efficacité des force de police . 

Commenter cet article