Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

FINANCES

8 Mars 2019, 22:56pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Là par où il faut commencer, et de remettre d'urgence l'ISF "en marche"

Là par où il faut commencer, et de remettre d'urgence l'ISF "en marche"

Eric Bocquet sera-t-il président de l'Observatoire de la fraude fiscale ?

Évaluer la fraude fiscale , comment faire ? Est-ce 80 ou 100 milliards d'euros par an comme l’estime le syndicat Solidaires des finances publiques ou beaucoup moins ?

Difficile vraiment d'être exact puisque ,par nature, la fraude est cachée. Ensuite comme le souligne le rapport sur l'évasion fiscale présenté en septembre 2018 par la députée Bénédicte Peyrol (LREM) parce que les dispositifs existants sont multiples et variés. Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a souhaité la mise en place d'un observatoire de la fraude fiscale. L'annonce en a été faite dès septembre 2018 : Aujourd’hui, sa mise en œuvre est retardée, selon un article du journal « Les Échos » du 4 mars, par la difficulté à trouver une personnalité susceptible d'en prendre la présidence.

 

STOPPER LA FRAUDE

Vice-président de la commission des Finances du Sénat, Eric Bocquet a sauté sur l'occasion pour présenter sa candidature » à titre bénévole ». Excellent réflexe, conforme à la démarche du sénateur communiste . Il est l'un des fers de lance de l'action contre la fraude fiscale.

Comme son frère Alain Bocquet, alors député du Nord, il a participé à une mission parlementaire d'enquête sur ce thème. Leur travail les a incités à sortir en 2016 un ouvrage commun, mais bien singulier et qui fait référence encore aujourd'hui sur la question. « Sans domicile fisc » décortique, décrypte les mécanismes en usage et démonte les paradis fiscaux.

Gérald Darmanin rattrapé la balle au bond et approuvé sur tweeter la proposition de la candidature d'Eric Bocquet « Je connais votre engagement au Sénat pour faire avancer la lutte contre la fraude fiscale, Voyons-nous pour en discuter » propose le ministre. Un premier rendez-vous est prévu dans le courant de la semaine prochaine.

Pour l'instant, cette candidature provoque un emballement médiatique de grande ampleur et les soutiens s'avèrent nombreux et de toutes tendances politiques tant le travail mené par Eric Bocquet est reconnu par tout l'échiquier politique, sur sénateur Philippe Dalier (LR)aux insoumis passant par Nathalie Goulet, sénatrice UDI, loin de toutes considérations partisanes. Le suspens est entier pour le moment.

Commenter cet article