Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Quand les labos et l'Etat se font du beurre sur les malades.

10 Mars 2019, 22:40pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Ceux qui mettent la France à plat, y compris pour la santé de ses citoyensCeux qui mettent la France à plat, y compris pour la santé de ses citoyensCeux qui mettent la France à plat, y compris pour la santé de ses citoyens
Ceux qui mettent la France à plat, y compris pour la santé de ses citoyens

Ceux qui mettent la France à plat, y compris pour la santé de ses citoyens

39 %

Le chiffre du jour.

 

C'est le supplément que vous devrez régler chez votre pharmacien pour les 600 médicaments non remboursables par votre caisse de Sécurités Sociale.

Cela démarre aux sirops anti-toux pour vous ou vos enfants, les anti-douleurs à l'exemple des infiltrations intra-articulaires très utile dans la pratique de la rhumatologie, ainsi que l'injection exécutée par le praticien. Les médicaments ne guérissants pas les malades touchés par la maladie d’Alzheimer, mais les soulagent en attente d'une solution médicamenteuse efficace, sont aujourd'hui à la charge totale des familles du malade .

Vient s'ajouter à cette honte nationale et suites aux directives du gouvernement Macron, les 150 médicaments pris en charge par le Sécurité Sociale à 15 %, la différence étant à la charge des mutuelles complémentaires, pour les familles qui y sont affiliées ou à la charge du malade si ce dernier n'a pas de mutuelle complémentaire.

Il faut malheureusement ajouter à cette série de non remboursement, Les médicaments qui aujourd'hui sont obligatoirement remplacés par des génériques souvent beaucoup moins efficaces, car manquant souvent d'une molécule nécessaire à son efficacité, mais moins onéreuse pour les labos.

Il faut savoir, concernant les raisons d'inefficacité, votre médecin traitant inscrit manuellement « « non substituable» obligatoire, la différente de prix entre le médicament et son générique sera à payer de votre poche, non remboursée par votre mutuelle.

Nous en avons un exemple flagrant avec le « Levothyrox 2 » dont beaucoup de malades de la thyroïde ont eu de graves séquelles. Le procès intenté par les malades de la thyroïde à été récemment retoqué par la justice française, au garde à vous devant les milliardaires des grands laboratoires pharmaceutiques, mais aussi d'un gouvernement à la bottes des lobbys, « ce procès étant la bataille du pot de fer contre le pot de terre. »

A ce jour, les excuses des laboratoires pharmaceutiques concernant cette augmentation de 39 % est due à la baisse des ventes en officines, ayant pour raisons le non remboursement des produit, sans oublier l'augmentation de la TVA qui passe, elle, de 2,1 % à 10 % sur les médicaments déremboursés par la Sécurité Sociale, mais que Bercy, Macron, Le Maire, Darmanin et Buzyn imposent dans leur politique de mise à mort des personnes âgées et des pauvres de France.                    C'est aussi la mise à mort des officines, dont les médecins pharmaciens sont dans l'obligation de faire sans cesse de la comptabilité au lieu d'exercer leur métier !

 

 

 

Commenter cet article