Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Macron: l'homme qui prêche l'Ecologie pour les autres, mais avec un petit -é - pour lui-même !!!

8 Avril 2019, 16:13pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Il n'était pas sur la photo lors de la COP 21 à ParisIl n'était pas sur la photo lors de la COP 21 à Paris
Il n'était pas sur la photo lors de la COP 21 à Paris
Il n'était pas sur la photo lors de la COP 21 à ParisIl n'était pas sur la photo lors de la COP 21 à Paris

Il n'était pas sur la photo lors de la COP 21 à Paris

Macron, aujourd’hui prend des initiatives au nom de « l'Ecologie » de taxes sur les carburants pour les voitures neuves ou anciennes que les salariés se servent afin de se rendre au travail. Des contrôles techniques complémentaires qui coûteront plus cher à l'utilisateur tous les deux ans, sans compter l’obligation de faire les frais dans les plus brefs délais, les blocages de voies intra-muros pour les voitures « polluantes » trop âgées sur la base des vignettes « crit-air ».

Sans se préoccuper des bus, camions pour livraisons, etc ..., roulants tous au fioul et souvent ayant au compteur plusieurs centaines de milliers de Km. Mais surtout les aéroports ou ports maritimes se trouvant tous en extra-muros ou en bordure de mer et crachant leur kérosène ou fumées de fioul lord non taxé sur l’ensemble des populations.

Sachons que ce « Monsieur président de la France » n'est pas à une pollution près, il faut dire qu 'il n'a pas à respecter les objectifs de la COP 21 de Paris, n'étant à l'époque que « ministre à Bercy » et n'apparaissant pas sur la photo de famille à la fin du rendez-vous.

Pourvu qu'il ne remette pas en service le "Sarko One" qui reste sur le tarmac de Villacoublay depuis sept ans et qui demande toujours des travaux de maintenance... payaient par les contribuables
Pourvu qu'il ne remette pas en service le "Sarko One" qui reste sur le tarmac de Villacoublay depuis sept ans et qui demande toujours des travaux de maintenance... payaient par les contribuables

Pourvu qu'il ne remette pas en service le "Sarko One" qui reste sur le tarmac de Villacoublay depuis sept ans et qui demande toujours des travaux de maintenance... payaient par les contribuables

     Prenons note quand même ce qui suit et qui n'est qu'un exemple  parmi beaucoup d'autres.

De mai 2017 à juin 2018 :

En Juin 2018, Macron avait déjà opéré un véritable tour de monde depuis son élection en 13 mois. En une cinquantaine de voyages, le président français a parcouru au total 201.000 kilomètres et visité 31 pays différents.                            Soit un total de cinq fois le tour de la planète !

Combien de carburant a-t-il consommé ?

Selon  un décompte effectif, il a passé 78 jours à l’étranger et parcouru ses tours du monde en avion, il a visité 31 pays différents, le tout en treize mois de pouvoir.

Car des questions se posent ! En effet, ses premières rencontres « démocratiques » ne se sont portées que sur les réceptions de Trump « première grande puissance démocratique au monde » Poutine à Versailles

29 mai 2017 - Emmanuel Macron et Vladimir Poutine reçoit en grande pompe au château de Versailles. Les deux chefs d'État visiteront le Grand Trianon etc ...

Le 14 juillet 2017, suite à sa visite chez Trump fin avril 2018 et malgré l'annonce du retrait sur l'accord des USA le 2 juin 2017 de la COP 21 par Trump, il l'invite en famille à la fête nationale en France sur les champs Élysées, finissant la journée par un « dîner de pauvre » des deux couples au restaurant du premier étage de la Tour Eiffel...

Le 16 juillet 2017, deux mois à peine après son élection, il déroule le tapis rouge à Élysées pour recevoir la visite officielle de Netanyahou à Paris sur son invitation, à l’occasion de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vél d’Hiv.

Un dictateur reconnu comme « démocrate » par les USA, l'UE et la France, mais qui combat avec son armée en tirant sur les enfants palestiniens qui manifestent avec des cailloux. Malgré les résolutions incalculables prisent par de l'ONU, ce « machin siégeant à New York » le condamnant pour ses tueries de palestiniens et expansionnismes sur des terres qui n'appartiennent pas à Israël, mais dont ses dirigeants et le pire de tous Netanyahou ont colonisé, ces derniers, n'ont  jamais tenu des résolutions, appuyé en cela par les USA et il continue d'occuper et de tuer les autochtones nés sur les terres palestiniennes.

Cela ressemble beaucoup en y regardant de près, aux tirs de LBD que Castaner laisse se servir aux forces de l'ordre en France contre les Gilets jaunes qui manifestent depuis cinq mois pour réclamer plus de justice sociale et un mieux vivre en France. (beaucoup trop de blessés, d'handicapés, mais bizarrement aucun casseur recensé !). Aujourd'hui Castaner et Nuñez en demandent plus, voulant faire intervenir l'armée.

A ce jour, il a raté un dernier rendez-vous avec le dictateur du Soudan: Omar El Bechir dont le pays en en révolution contre le régime qu'il détient depuis plus de trente années. Ou il n'est plus possible d'y compter les morts depuis son arrivée. 

                                                    ***** 

      Quelques voyages du nouveau « maître des forges »                                    au 21e siècle 


2 février 2018 : Un mois après son dernier voyage en Afrique, il continue à écrire notre nouvelle histoire commune. Au Sénégal aux côtés de Macky Sall, il répond aux attentes de la jeunesse sénégalaise en portant des projets concrets. Mais concernant la jeunesse française : «Nenni »

27/28/29 novembre 2017 : Le Président de la République française, était en visite officielle au Burkina Faso. Il en est sorti la promesse d'une aide budgétaire globale de 10 M€, versée dans de brefs délais par la France. Le Chef de l’État burkinabé a exprimé sa satisfaction sur l’appui de la France pour la création d’une Caisse des dépôts et consignations.

29 MAI 2018 : Le chef de l’État reçoit à l’Élysée les acteurs politiques libyens à l’occasion d’une conférence internationale pour définir une feuille de route pour les élections

Le Premier ministre Fayez Seraj, l’homme fort de l’est du pays, le maréchal Khalifa Haftar, le président de la chambre des représentants Aguila Salah Issa, et le président du Haut conseil d’État Khaled al Mishri sont réunis mardi à l’Élysée pour une conférence internationale rassemblant les pays membres du Conseil de sécurité, des partenaires européens et régionaux de la Libye. Ils devraient signer un accord devant permettre de sécuriser la tenue d’élections d’ici la fin de l’année et de stabiliser un pays toujours en proie au chaos sept ans après la chute de Mouammar Kadhafi.

Le 9 août 2017: la lettre de Macron présentant ses félicitations pour la fête nationale du Gabon, pays dirigé par Ali Bongo, un grand démocrate africain, président du pays de père en fils depuis 50 ans... 

Le 18 novembre 2018 – voyage en Allemagne

Les sommets internationaux n’expliquent pas seuls les nombreux voyages présidentiels. Emmanuel Macron a justifié le rôle diplomatique de la France... « C'est très important pour notre pays (...) Les gens attendent aussi de leur président qu'il défende leurs intérêts à l'international », s’est-il-défendu. Il faut « que nous jouions notre rôle dans un monde qui devient un peu fou, que nous soyons des médiateurs », a-t-il poursuivi. « Nous ne vivons pas dans un monde tranquille malheureusement ».

En effet, Emmanuel Macron a effectué ces derniers mois de nombreux déplacements lointains, toujours accompagné de son épouse. Il s’est rendu le 24 mai 2018 en Russie, après une visite officielle de quatre jours aux USA fin avril. Il a également passé quatre jours en Inde et trois jours en Chine, où il a signé une cinquantaine de contrats commerciaux.

Il s'est impliqué dans des conflits extérieurs, comme la Libye  où il vient réunir, sous l'égide de l'ONU, les principaux dirigeants du pays pour préparer des élections. Il retournera trois jours en Afrique (en Mauritanie et Nigeria) début juillet.

27 janvier 2019 : Arrivé le dimanche en Égypte pour une visite officielle de trois jours, dans l'espoir de signer une trentaine de contrats commerciaux et cela, en dépit des critiques sur les droits de l'Homme à peine effleurées. En effet, c'est le président-maréchal Abdel Fattah al-Sissi, le nouveau dictateur en Égypte qui le reçoit et qui n'est pas loin d'être réputé par Macron pour être un « parfais démocrate ! »

A-t-il pris une leçon pour connaître comment mater la révolte des Gilets jaunes ?        Comme Alliot-Marie avait tenté le faire en envoyant des "spécialistes français " du service d'ordre  pour sauver son ami Ben Ali en Tunisie...  Allez savoir !

 

Ce récapitulatif n'est malheureusement pas exhaustif   

Des déplacements en pagaille pour préparer les Européennes
Des déplacements en pagaille pour préparer les EuropéennesDes déplacements en pagaille pour préparer les Européennes

Des déplacements en pagaille pour préparer les Européennes

L’Europe et ses élections, au cœur de ses voyages présidentiel

En déplacement dans le département de l’Ain, le président s'est expliqué sur ses nombreux voyages à l’étranger. « J’ai passé beaucoup de temps à l’étranger parce qu’il y avait de grands rendez-vous internationaux et qu’il fallait être présent », a-t-il déclaré. En effet, le président a enchaîné dès le début de son mandat une réunion de l’Otan, un G20 et un G7.

Sans surprise, Bruxelles, siège du conseil européen, est la ville où Emmanuel Macron a le plus séjourné: 11 jours au total. (mai 2017 - juin 2018)  Il a également passé 9 jours en Allemagne. D’ailleurs, Berlin a été la toute première visite officielle de son mandat, où il avait été accueilli chaleureusement par Angéla Merkel

                                        Le 15 juin 2018, 

                 Macron prend l’avion présidentiel pour 110 Km

Le chef de l’État s’est rendu de La Roche-sur-Yon (Vendée) à Rochefort (Charente-Maritime) à bord du Falcon présidentiel. Un trajet de 110 kilomètres réalisé en 35 minutes qui a provoqué une polémique. Rapporte BFM TV;  l’Élysée met en avant la sécurité et un emploi du temps chargé.

On finira par croire, qu'il est franc devant un micro en France ou à l'étranger, mais qu'il a peur de se mêler à une foule qui lui est étrangère en France !

Cette décision alimente depuis la polémique, dans une période où le gouvernement évoque des restrictions budgétaires et alors que le président lui-même a récemment déploré le « pognon de dingue » que coûtent les aides sociales...

 

 

 

 
L'affaire voyage à l'As Vegas sans appel d'offres, au temps de Bercy avec l'actuelle ministre du Travail ou encore  «l'affaire des Mutuelles de Bretagne»,
L'affaire voyage à l'As Vegas sans appel d'offres, au temps de Bercy avec l'actuelle ministre du Travail ou encore  «l'affaire des Mutuelles de Bretagne»,

L'affaire voyage à l'As Vegas sans appel d'offres, au temps de Bercy avec l'actuelle ministre du Travail ou encore «l'affaire des Mutuelles de Bretagne»,

Vraiment des affaires qui resteront longtemps dans les tiroirs de la Justice. Une justice la même pour tous. Ça nous rappelle l'affaire des sous marins du Pakistan, les frégates d'Arabie Saoudite et le six ingénieurs Français morts à Karachi vedettes ou plus loin encore, les diamants de Bokassa dans les années 1979;

Une justice ciblée que dans un sens mais loin d'être la même pour tous ! 

Commenter cet article