Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La casse du service public en actes.

5 Juin 2019, 21:59pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

La gare de Valenciennes est la seule gare frontalière à ne pas avoir de ligne directe avec la Belgique (Mons ou Bruxelles) comme les gares de Lille - Aulnoye-Aymeries - Maubeuge - Jeumont. Rien ne bouge du côté mairie ou de Valenciennes Métropole ...
La gare de Valenciennes est la seule gare frontalière à ne pas avoir de ligne directe avec la Belgique (Mons ou Bruxelles) comme les gares de Lille - Aulnoye-Aymeries - Maubeuge - Jeumont. Rien ne bouge du côté mairie ou de Valenciennes Métropole ...

La gare de Valenciennes est la seule gare frontalière à ne pas avoir de ligne directe avec la Belgique (Mons ou Bruxelles) comme les gares de Lille - Aulnoye-Aymeries - Maubeuge - Jeumont. Rien ne bouge du côté mairie ou de Valenciennes Métropole ...

Il y a encore quelques mois, lors d'une visite du président SNCF Pepy chez Bombardier et ensuite lors des visites d'E. Macron et son gouvernement chez Vallourec ou encore chez Toyota Onnaing, ces derniers trouvaient « anormal » que seule la ville de Valenciennes ne soit pas reliée directement à la Belgique vers Mons ou Bruxelles.

 

Aujourd'hui, virement à 180° de leurs parts et un retour vers la suppression des TGV de Douai -Paris, on ne parle plus de Valenciennes et son maire est bien muet sur le sujet.                                                 

Aux vues des réunions de campagnes électorales de Macron ou de Philippe dans le Valenciennois, placé aux premières loges, est-il toujours à l’affût d'un « marocain » au sein du gouvernement Philippe ?

Quant aux TGV Valenciennes ou Douai-Paris, ils seront peut-être un jour remplacer par les « Bus macron » ?

Sur Douai, cela bouge autrement et le député communiste Alain Bruneel, met les pieds dans le plat. Trop, c'est trop !
Sur Douai, cela bouge autrement et le député communiste Alain Bruneel, met les pieds dans le plat. Trop, c'est trop !

Sur Douai, cela bouge autrement et le député communiste Alain Bruneel, met les pieds dans le plat. Trop, c'est trop !

Dans un communiqué publié à la veille des élections européennes, de député du Nord Alain Bruneel s'inquiète pour l’évolution des dessertes TGV                    en gare de Douai .   

 

La SNCF vient de présenter sa nouvelle proposition pour l'évolution des dessertes TGV en gare de Douai pour l'année prochaine.

 

Dès le début de la réunion, la messe semblait dite par le Directeur régional qui affirmait qu'il était « impossible de maintenir tous les trains ».

 

Une preuve en actes que les différences lois votées ces dernières années ont abîmé le service public ferroviaire et sa capacité de répondre aux besoins des usagers.

 

En effet, SNCF mobilités (propriétaire des moyens de transports) est aujourd'hui dépendante des choix de SNCF Réseau ( propriétaire des rails) qui discute avec une multitude d'opérateurs, y compris privés, pour attribuer les différentes voies de circulation.

 

La libération du secteur, l'ouverture à la concurrence, comme la séparation de la SNCF en plusieurs entités sont aujourd’hui clairement pointées du doigt comme la cause de cette « impossibilité » de répondre aux besoins de mobilité des citoyens en Douaisis.

 

La dernière loi ferroviaire votée par les députés de la majorité (Lrem-Mo Dem) n'arrange d'ailleurs rien à l'affaire.

 

Pour ma part, je ne le résigne pas à à continuer simplement le combat pour maintenir l’ensemble des trains sur la gare de Douai.

 

Plus largement, la mobilisation doit se poursuivre pour retrouver un service public du ferroviaire fort et unifié. C'est une bataille à mener avec les cheminots et les syndicats, les usagers et les citoyens, dans la rue comme dans les urnes.

Commenter cet article