Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La campagne « anti hidalgo » à Paris

1 Juillet 2019, 21:59pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Macron à lancé ses loups hurler aux portes de l'Hôtel de Ville de Paris...Macron à lancé ses loups hurler aux portes de l'Hôtel de Ville de Paris...
Macron à lancé ses loups hurler aux portes de l'Hôtel de Ville de Paris...Macron à lancé ses loups hurler aux portes de l'Hôtel de Ville de Paris...

Macron à lancé ses loups hurler aux portes de l'Hôtel de Ville de Paris...

L'exemple ci-dessous sur la campagne

anti-Hidalgo depuis  l'arrivée de

Macron et sa bande de déserteurs.

 

L'explosion de la délinquance à Paris :             

la Mairie accuse l’État

par Carole Blanchard

Face aux mauvais chiffres de la délinquance à Paris, la municipalité met en cause l’État. Mobilisé pour la crise des Gilets jaunes, la police aurait délaissé la sécurité du quotidien .

Colombe Brossel, adjointe à la sécurité à Paris, en appelle à Christophe Castaner.

* Vols à la tire, dégradations, cambriolages, agressions sexuelles, atteintes aux biens... tous ces actes de délinquance sont en augmentation à Paris. Colombe Brossel, maire-adjointe à la sécurité à Paris s'en est émue dans un courrier adressé à Christophe Castaner.

« Entre 2018 et 2019, tous les indicateurs de la délinquance sont en hausse », écrit-elle, avançant des chiffres. Les atteintes volontaires à l'intégrité physique (violences) ont ainsi augmenté de 13,5%.

Les cambriolages ont eux bondi de 16% entre 2017 et 2018 dans 19 des 20 arrondissements parisiens. Les vols à la tire ont par ailleurs explosé, avec une augmentation de 37,6%. Dans le métro, ces vols à la tire ont grimpé de 68% depuis le début de l'année. 

Le maintien de l'ordre, au détriment de la sécurité du quotidien

Pourquoi une telle explosion de la délinquance? Colombe Brossel attribue cette hausse aux événements de ces derniers mois, liés aux manifestations de Gilets jaunes.

« Vous avez chargé le préfet de police de Paris, c'est bien normal, d'assurer en priorité une mission de maintien de l'ordre après les violences urbaines (...). Mais Monsieur le Ministre, je vous le dis avec gravité, cela ne peut être fait au détriment de la lutte contre la délinquance », écrit l'adjointe d'Anne Hidalgo dans son courrier.

Selon elle, les commissariats ont été vidés de 50% de leurs effectifs certains samedi. « Autant d'effectifs qui ne peuvent répondre aux appels du 17, de police secours, à la demande et au besoin de la sécurité du quotidien », ajoute-t-elle encore. 

D'autres causes ?

La hausse de la délinquance aurait donc pour cause des choix politiques, selon la mairie de Paris. Dans « Le Monde », la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) avance d'autres explications.

« On constate notamment, chiffres à l'appui, qu'il y a eu un effet important des vagues migratoires et de la présence des mineurs non accompagnés. Cela a aggravé les phénomènes de délinquance », explique la directrice de la DSPAP.

Le préfet de police a toutefois fait part de sa volonté de se réapproprier le terrain, estimant que la mobilisation pour encadrer les manifestations de gilets jaunes pesaient « trop lourdement ». 

La Ville de Paris, qui réclame des « renforts de police » compte aussi s'appuyer sur la création de la police municipale pour renforcer la sécurité du quotidien. 

 

Même pour eux, le calcul savant qu'ils ont avancé pour la manif dénonçant les femmes décédées ou battues par leurs conjoints, n'aurait totalisé à peine à 1200 manifestants !!!
Même pour eux, le calcul savant qu'ils ont avancé pour la manif dénonçant les femmes décédées ou battues par leurs conjoints, n'aurait totalisé à peine à 1200 manifestants !!!

Même pour eux, le calcul savant qu'ils ont avancé pour la manif dénonçant les femmes décédées ou battues par leurs conjoints, n'aurait totalisé à peine à 1200 manifestants !!!

Après avoir envoyé ses ministres lanternes rouges du pelotons se présenter aux Européennes pensant peut-être en sortir une « présidente ». Il s'est débarrasser des autres rigolos en les envoyant pour la bataille de Paris... 

Aujourd'hui, si l'on écoute les infos, Bayrou serait prêt à revenir aux affaires (y compris celles non réglées) pour envoyer Philippe dans la bataille de l'Hôtel de Ville et de lorgner ainsi sur sa place !  

 

Partagez largement cet article

Commenter cet article