Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Après le coup des retraites de Delevoye et de sa bande, la France et l'Europe continuent la vente de nos économies à l"américain BlackRock

8 Avril 2020, 15:38pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Alors qu'ils sont reconnus mondialement pour être les plus gros investisseurs financiers dans les énergies fossiles, charbon-pétrole-gaz de schistes, Macron et ses amis allemands signent des contrats "écologiques" avec BlackRock ! Alors qu'ils sont reconnus mondialement pour être les plus gros investisseurs financiers dans les énergies fossiles, charbon-pétrole-gaz de schistes, Macron et ses amis allemands signent des contrats "écologiques" avec BlackRock !

Alors qu'ils sont reconnus mondialement pour être les plus gros investisseurs financiers dans les énergies fossiles, charbon-pétrole-gaz de schistes, Macron et ses amis allemands signent des contrats "écologiques" avec BlackRock !

BlackRock noue un « partenariat ambitieux » avec l'Agence française de développement (AFD) et le ministère allemand de l'Environnement pour orienter les capitaux vers des projets liés au climat, a-t-il annoncé à Davos. Le groupe entend ainsi relever « les défis liés au changement climatique”.

 

Face au réchauffement climatique, BlackRock s'allie avec la France, l'Allemagne et plusieurs fondations. A Davos, le géant américain de la gestion d'actifs et ses partenaires ont annoncé qu'ils allaient créer un outil d'investissement destiné à orienter les capitaux vers des projets liés au climat dans les pays du Sud, avec un premier objectif de 500 millions de dollars.

 

Ce Climate Finance Partnership (CFP) rassemble BlackRock, l'Agence française de développement (AFD), le ministère allemand de l'Environnement et les fondations Hewlett et Grantham. Un « partenariat unique qui mêle des capitaux philanthropiques, publics et privés afin de combattre le risque climatique », indique un communiqué.

 

« Ce partenariat ambitieux contribuera à réorienter les flux de capitaux vers des investissements de développement durable dans les pays émergents et ciblera en priorité l'Afrique » pour au moins 25%, a expliqué le directeur général de l'AFD Rémy Rioux, cité dans le texte. « Les défis liés au changement climatique exigent de mener des actions collectives d'envergure. Le groupe AFD est donc fier de s'associer, à travers sa filiale dédiée au secteur privé Proparco, à BlackRock, pour accélérer la mobilisation de fonds privés en faveur du climat », a-t-il ajouté.

 

Olivier Marleix, député LR d’Eure-et-Loir a saisi la Haute Autorité pour

la transparence de la vie publique afin d’examiner l’implication du

gestionnaire d’actifs financiers dans ce projet.


 

Véritable inquiétude ou simple coup de com' ? Alors que l'Humanité et Médiapart ont révélé la semaine dernière que BlackRock avait envoyé une série de recommandations au gouvernement en juin dernier, plusieurs députés se posent des questions sur l’influence du plus grand fonds de pension au monde sur la mise en place du régime de retraite universel. Des informations qui ont poussé le député Les Républicains de la 2e circonscription d’Eure-et-Loir Olivier Marleix à saisir la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

 

L’élu souhaite que l’organisme étudie l’influence du gestionnaire d’actifs financiers sur le nouveau projet de réforme des retraites, détaille France 3 « Je demande que la haute Autorité fasse la lumière sur l’influence de cette société dans la réforme des retraites, qui va permettre à la capitalisation de prendre désormais une ampleur importante », détaille Olivier Marleix qui a déjà accusé le gouvernement, il y a quelques jours, d’avoir donné « trois milliards d’euros aux fonds de pension » avec l’instauration de la réforme par points.


 

« Énième bouffonnerie complotiste pour le député La Retraite En Moins d'Eure-et-Loir »

 

Dans un discours devant l’Assemblée nationale, le 11 décembre dernier, l’élu a ainsi affirmé que « les Français l’ignorent, mais une partie de la réforme a déjà été votée dans loi Pacte. Et depuis un mois, votre gouvernement a autorisé le géant des fonds de pension américain à collecter directement la retraite privée des Français. Si la réforme va à son terme, les affaires de BlackRock prendront donc un formidable essor en France ».


 

L’initiative du député d’Eure-et-Loir fait toutefois débat parmi ses collègues à l’Assemblée nationale. Guillaume Kasbarian, député LREM de la 1ère circonscription d’Eure-et-Loir a dénoncé une « énième bouffonnerie complotiste » qualifiant l’idée de politique poubelle. Toutefois, de nombreux élus s’inquiètent sur la situation de BlackRock qui n’a pas déclaré ses activités de lobbying auprès du gouvernement à la HATVP. « Ce fonds de pension s’est comporté comme un groupe d'intérêt et a approché le gouvernement, souligne sur France 3 le vice-président de l’association Anticor Éric Alt. »

 5 400 milliards d’euros d’actifs financiers

Comme tous les groupes d’intérêts, le gestionnaire d’actifs financiers aurait donc dû se déclarer auprès de la Haute Autorité. Avec 6 960 milliards d’actifs à gérer, BlackRock fait figure de numéro un mondial dans son domaine. Depuis la crise de 2008, son influence n’a cessé de croître dans le monde, mais elle reste moins développée en France par rapport à d’autres pays alors que l’Hexagone représente un marché essentiel pour le gestionnaire.

Selon « L’Humanité », en effet, le fonds de pension estime que « les Français se distinguent au niveau mondial par un taux d'épargne élevé, 14% de leur revenu disponible chaque année ». 

Un taux qui représente, tous patrimoines confondus, un pactole accumulé de 13 125 milliards d’euros en 2016, dont 5 400 milliards d’actifs financiers.

 

Un capital de départ, fixé à 100 millions de dollars, sera fourni notamment par la France via l'AFD et par l'Allemagne (à hauteur de 30 millions chacune), et jouera le rôle de catalyseur pour aboutir à un premier objectif de 500 millions de dollars. Le calendrier n'a pas été précisé.


 

Commenter cet article