Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Bercy fait la manche ...

28 Mai 2020, 21:57pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

« Darmanin se fout de nous ! »  Jeudi 2 avril, à l’appel de la CGT et de l’Unsa, rejoints par FO, le personnel hospitalier du Centre Hospitalier Dron, à Tourcoing, a manifesté son ras-le-bol face au manque de moyens en pleine tourmente de coronavirus. Ils l’ont fait savoir au directeur des ressources humaines.
« Darmanin se fout de nous ! »  Jeudi 2 avril, à l’appel de la CGT et de l’Unsa, rejoints par FO, le personnel hospitalier du Centre Hospitalier Dron, à Tourcoing, a manifesté son ras-le-bol face au manque de moyens en pleine tourmente de coronavirus. Ils l’ont fait savoir au directeur des ressources humaines.

« Darmanin se fout de nous ! » Jeudi 2 avril, à l’appel de la CGT et de l’Unsa, rejoints par FO, le personnel hospitalier du Centre Hospitalier Dron, à Tourcoing, a manifesté son ras-le-bol face au manque de moyens en pleine tourmente de coronavirus. Ils l’ont fait savoir au directeur des ressources humaines.

 
L'appel au don lancé par Gérald Darmanin passe mal

 

Gérald Darmanin ministre des Comptes publics se fout de nous !

 

A la veille du 1er avril dernier Gérald Darmanin lançait « un grand appel » à la solidarité
nationale. Beaucoup de particuliers ou d’entreprises nous demandent comment participer et
nous aider.
« Tous ceux qui le souhaitent pourront le faire prochainement, via une plate- forme de dons que nous allons mettre en ligne », a-il déclaré dans un entretien au « Figaro », et publié le 30 mars au soir.
 
Un appel qui passe très mal auprès du peuple de salariés et des travailleurs pauvre qui, depuis
son arrivée au ministère de Comptes publics avec son compère Le Maire faisant suite à l'élection
de Jupiter en 2017, n'ont eu de cesse de saigner l'ensemble du peuple, ces « derniers de cordée »

 

Aujourd'hui, il est élu maire de Tourcoing.

Gérald Darmanin, né le 11 octobre 1982  à Valenciennes, est élu maire de Tourcoing en 2014.

Appelé par E. Philippe au ministère de Comptes publics il doit, selon la règle tacite édictée par

l'Élysée démissionner de son mandat de maire dans le mois qui suit sa nomination. Il annonce

le 3 août 2017 qu'il quittera son poste de maire le 1er septembre 2017, ce qu'il fait mais

cependant, il restera premier adjoint au maire de Tourcoing.

Toujours ministre des Comptes publics à Bercy du gouvernement  Philippe/Macron,

il se trouve en « cumul de mandats ». Cumul interdit  logiquement selon la règle

jupitérienne ...

 

Aujourd'hui, la commune de Tourcoing compte 100 000 habitants – ville classée 25eme sur 100

des grandes communes les plus pauvres de France. Son « humanisme républicain » l'a amené à

laisser ses indemnités de maire, ( 3 100 € mensuel ) à la SPA. (quand a-t-il été de ses indemnités

d’adjoint de septembre 2017 à mai 2020 ??? »

On pourrait même dire qu'il donne « aux chiens ! » l'argent des contribuables de Tourcoing ,

alors que sa ville compte encore à ce jour 25 % de chômeurs, (répartis à plus de 43 % pour les

18/24 ans, 21 % de 25 à 54 ans et 21%de 55 à 64 ans) et 15 % de la population est sous le seuil de

pauvreté…

 

C'est le palmarès désastreux d'une grande ville dont il est « maire -

ministre. » et dont il resta 1er adjoint depuis sa nomination à Bercy.

 

La Spa est une association respectable qui vit de dons et qui a pour rôle majeur de récupérer,

soigner et remettre aux familles en recherche d'animaux de compagnie des bêtes qui ont été

maltraités ou qui ont le plus souvent servi de jouets et abandonnés en période des départs en

vacances.  

Un geste de sa part, aurait été plus logique qu'il fasse un don personnel à la Société protectrice

des animaux et d'être remboursé à 66 % par le fisc. (C'est ici le même cas des « donateurs

généreux » qui ont promis des milliers d'euros pour la réfection de Notre Dame de Paris)

Mais de toutes manières sa façon de faire, sera remboursé de la même façon sur les 3 100€

mensuel qu'il laissera à la SPA. Alors, compte tenu de la situation de pauvreté de sa ville,

n'aurait-il pas été préférable qu'il laisse ses indemnités de maire au CCAS de Tourcoing.

Surtout après avoir eu le culot quelques temps auparavant d'essayer de lancer sa plate-forme

« bidon » de dons pour aider les entreprises et personnes touchées par la crise.

 

Beaucoup d'élus, de tous bords qui ont du garder leur place de maire ou d'adjoints

depuis le 15 mars dernier, durant le confinement et dans 

l'attente de la mise en place des nouveaux conseils élus ou réélus, ont laissés leurs

indemnités en totalité aux CCAS de leurs communes.

 

Lui, l'un des premiers de cordée du LR/LREM n'est pas de ce monde…

 

 

 

Commenter cet article