Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

MARLY-LEZ-VALENCIENNES - DUEL EN VUE

5 Juin 2020, 22:41pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Le « bon vin » vendu sans étiquette est souvent de la piquette...
Le « bon vin » vendu sans étiquette est souvent de la piquette...Le « bon vin » vendu sans étiquette est souvent de la piquette...
Le « bon vin » vendu sans étiquette est souvent de la piquette...

Le « bon vin » vendu sans étiquette est souvent de la piquette...

L’une rejetée et exclue de son parti d’origine, le PS, l’autre « sans étiquette ni code-barre, se vendent à la droite et son extrême soutenue par le parti LaREM

 

( La CSG pour les retraités, la réforme des retraites, la réforme du chômage, le blocage des salaires et des retraites, la suppression des droits du travail, réforme de Sécurité sociale au profit des grandes compagnies d'assurances privées et des multi-milliardaires américains BlackRock, la casse de l'Ecole publique, et celles des services publics en totalité ) et tout ce que cela comporte...

 

Dans le seul objectif de garder les prérogatives d’adjointes, financées par nos impôts (en complément de leurs revenus) avec une équipe de passage dont la tête de liste a déjà fait perdre des mois de fonctionnement de la municipalité élue en 2014 afin de flatter son ego.  

Le restaurant scolaire Marie Curie aux Floralies a été inauguré en janvier dernier et combien d'autres projets malgré une opposition interne, y compris celles de PS exclus de leur parti
Le restaurant scolaire Marie Curie aux Floralies a été inauguré en janvier dernier et combien d'autres projets malgré une opposition interne, y compris celles de PS exclus de leur parti

Le restaurant scolaire Marie Curie aux Floralies a été inauguré en janvier dernier et combien d'autres projets malgré une opposition interne, y compris celles de PS exclus de leur parti

 

« UNIS POUR MARLY »

 
FACE À Une DRÔLE de 
 
COALITION

 

PAR FRANCK JAKUBEK

 

L’appel à l’union de la gauche n’a pas été entendu. Au contraire, un surprenant attelage de perdants se coalise face au maire sortant. Les deux listes conduites par deux élues sortantes (dont une ex-socialiste exclue du PS depuis l’an dernier) ont accepté de fusionner contre des promesses de postes avec la liste de droite - ex LREM - « Une nouvelle énergie pour Marly ».

Il y a visiblement plus d’intérêts personnels que d’intérêt collectif dans ce choix. On se souvient que Jean-Noël Verfaillie (divers droite) avait déjà demandé l’annulation de l’élection municipale précédente, gelant ainsi l’action et le fonctionnement municipal pendant plus de six mois, avant de perdre à nouveau face à un Fabien Thiémé déterminé à faire valoir les intérêts marlysiens plutôt que les prétentions d’un clan.

Jean-Noël Verfaillie ne s’était même pas présenté le soir du scrutin lors du résultat. Le même persiste et signe. Les électeurs goûtent peu la plaisanterie.


L’équipe municipale mise en place autour de Jérôme Leman et Marie-Thérèse Hourez, au lendemain du décès prématuré de Fabien Thiémé, a d’abord eu à cœur d’assurer la stabilité du fonctionnement municipal et de bâtir un projet à la hauteur des enjeux actuels avec une extrême loyauté, respectant tout les engagements pris par Fabien Thiémé vis-à-vis de la population et de ses électeurs.


La crise du Covid-19 est venue rajouter un nouveau défi à l’équipe reconstituée autour de Jérôme Leman. « Aujourd’hui [jeudi 4 juin, ndlr], je viens de voir les parents et les directeurs pour la réouverture de l’école. Nous avons préféré patienter pour favoriser une reprise dans de bonnes conditions pour tous. »

Jérôme Leman, successeur de Fabien Thiémé, et son équipe municipale mobilisés pour les Marlysiens pendant l’épidémie de Covid-19.

 

Et sur tous les chantiers en cours, même avec la pandémie, les dossiers avancent.

* « Nous comptons bien inaugurer la voie verte qui tenait tant à cœur à Fabien Thiémé en présence de Laurent Degallaix comme il l’aurait souhaité sachant l’estime qui les réunissait » annonce Jérôme Leman qui vient de signer le permis de construire pour les travaux au stade « Masnaghetti ».

* Le permis de construire est déposé pour l’extension du Lidl centre-ville. Un projet immobilier de 111 lits pour personnes âgées se prépare aux Floralies et un nouveau policier municipal a été recruté pour permettre d’étendre les horaires de service.


* Entre-temps, la mairie a fait le nécessaire pour que chaque habitant reçoive un masque. Une deuxième distribution est en cours. « Le personnel communal, les responsables, les bénévoles ont montré un dévouement et un engagement exemplaire » souligne le maire.

* Il pense déjà au prochain chantier à venir sur le stade Denayer. Les financements de la Région, de l’État et de l’Europe sont en cours pour ce grand projet.

 

« Il ne faudrait pas passer à côté du train des subventions. C’est normal de soutenir la relance de l’activité et de la promouvoir sur la commune pour l’avenir de tous. » À ses côtés, Marie-Thérèse Hourez ne ménage pas ses efforts auprès des citoyens pour relayer toutes les difficultés liées à la crise actuelle et apporter des solutions.

Et en même temps, il va falloir mener campagne dans des conditions particulières.

« Beaucoup d’électeurs âgés ne se sont pas déplacés au premier tour, alarmés par le discours du président. Aujourd’hui, il nous faut convaincre les abstentionnistes » souligne l’adjointe communiste. En tout cas, Jérôme Leman, le nouveau maire, aurait bien aimé faire cette campagne avec Fabien Thiémé dont il a dû enfiler les bottes plus tôt que prévu.

Un rôle qui lui va déjà à merveille. Plus qu’à Jean-Noël Verfaillie qui n’a pas ménagé ses coups à la nouvelle équipe, même pendant le confinement. La campagne commence pourtant officiellement le 15 juin.

 


 


 

 

Commenter cet article