Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

DFDS : 127 LICENCIEMENTS PRÉVUS À CALAIS

22 Août 2020, 12:16pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Que croire ?Que croire ?

Que croire ?

Chose étonnante en France, malgré les fermetures de magasins, les décisions de licenciements que l'on lit ou entend dans les médias « bien informés », il est étonnant que le gouvernement et Pôle-emploi nous annonce la réduction du chômage de catégorie A,  diminuer de 4% voir plus.

Ces chômeurs en moins; sont-ils des embauchés en CDD pour travaux saisonniers ou simplement des chômeurs radiés d'office des listes, pour n'avoir pas renvoyés leurs dossiers en temps et en heure ?

 

Aujourd'hui, Pôle-emploi annonce devoir se hâter à embaucher de nouveaux personnels, afin de combler le manque de d'employés, dans l'attente d'une poussée importante des chômeurs attendues dans les semaines et mois à venir ...

OU EST L'INTOX ?

Il est certain que malgré la crise du Covid, l'exécutif et son « chef »  sont en campagne électorale depuis belle lurette.              

Après la décision de "quatorzaine " : la politique de Johnson en Grande-Bretagne ne sera pas là pour arranger les affaires des compagnies maritimes, ferroviaires ou routières
Après la décision de "quatorzaine " : la politique de Johnson en Grande-Bretagne ne sera pas là pour arranger les affaires des compagnies maritimes, ferroviaires ou routières  Après la décision de "quatorzaine " : la politique de Johnson en Grande-Bretagne ne sera pas là pour arranger les affaires des compagnies maritimes, ferroviaires ou routières

Après la décision de "quatorzaine " : la politique de Johnson en Grande-Bretagne ne sera pas là pour arranger les affaires des compagnies maritimes, ferroviaires ou routières

La compagnie DFDS, qui effectue les liaisons maritimes à travers la Manche n’est pas épargnée par la crise « post-Covid ». En difficulté depuis la fin du confinement, elle n’avait pu reprendre le cycle habituel de ses rotations début juillet.

Mais, après le début d’une série de consultations à Douvres et en France, ce sont 142 postes entre les sites de Dieppe et de Calais qui se retrouvent sur la sellette, dont la majorité concerne en fait la ville des Hauts-de-France.

«En effet, au moins 127 postes pourraient disparaître.  « Il s’agit de 127 navigants de Calais ainsi que de 15 postes sédentaires à Calais et à Dieppe », confie Marc Sagot (syndicaliste CGT), secrétaire du comité social et économique de DFDS.

Mercredi 5 août, la direction a présenté son plan aux syndicats. « La perte de chiffre d’affaires va être abyssale. Cela va être une très mauvaise année » a notamment déploré Jean- Claude Charlo, directeur général de l’entreprise.

Il y a un mois, la compagnie faisait déjà part des complications qu’elle rencontrait, en annonçant la suppression de 650 emplois en Europe. Une situation due « aux effets continus de la pandémie et la baisse de fréquentation des passagers sur toutes les lignes ».

La société, qui emploie 1 000 salariés en France, s’est cependant engagée à travailler « en étroite collaboration avec les représentants du personnel afin de trouver des mesures pour atténuer l’impact de la situation ».

 

 

Commenter cet article