Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La France « pays des Droits de l'Homme et du Citoyen » depuis l’avènement de Sarkozy aux affaires en 2002 : est bien en avance sur les extrémistes de droites que sont Orban en Hongrie ou Salvini en Italie !

24 Août 2020, 19:26pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >
Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >
Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >

Calais: « ville fortifiée » par des barbelés avec lames de rasoir incorporées pour plus de sécurité. Le tout accompagné par la force de police britannique pour faire la loi dans les rue de la Ville. >

C'est en 2002 que la chasse aux migrants a commencé. Le ministre de l'Intérieur de l'époque, un dénommé Sarkozy, allait tout casser, « les racailles des banlieues », les « jungles de migrants », ( à croire que ces hommes qui ont fui les guerres et massacres dans leur pays, dont beaucoup trop sont morts en mer, étaient descendus de leurs arbres pour venir envahir par plaisir les pays dits « civilisés ») Ou encore le nettoyage au Karcher des cités pour se débarrasser de la racaille qui vit dans notre pays !

Dans l'urgence de la situation, son premier « travail » fut en accord avec la maire de Calais, la démolition du camp humanitaire installé par la croix Rouge française à Sangatte et la chasse des migrants par les forces de l'ordre et la Direction départementale de  la Police Aux  Frontières (DDPAF) 


Les accords du Touquet,qui ont été conclu le 4 février 2003 toujours sous Sarkozy, un texte qui a eu pour effet d'imposer aux Français le « déplacement de la frontière britannique à Calais », afin d' interdire le passage des migrants pour traverser la mer du Nord ou la Manche.

La frontière franco-britannique se trouve d'office installée de fait à Calais et non à Douvres. .

Lors d’un nouveau sommet entre Emmanuel Macron, le nouveau président de la République française et de Theresa May, le 18 janvier 2018 à Sandhurst (au sud de la capitale anglaise Londres), ils décidèrent de signer un nouveau traité visant à compléter les accords du Touquet et confirmer ainsi la suprématie policière anglaise sur notre territoire…

La France ne peut donc légalement laisser les migrants traverser la Manche, préférant tout comme cela se passe en méditerranée, interdire l'entrée sur le territoire à l'exemple des ex-pays de l'Est extrémistes, dirigés par Orban et d'autres, ceux qui ont intégré l'UE (prix Nobel de la Paix) et qui préfèrent récupérer les corps des femmes, hommes et enfants noyés sur les plages.


Ce ne sont pas les présidents et ministres qui se sont succédé à Paris depuis l'accord misérable de Sarkozy en 2002 qui arrangeront les choses, encore moins Castaner ou son successeur d'aujourd'hui Darmanin.

 

La police anglaise a envahi le port et les rues de Calais et y fait « sa loi ! » dans une commune qui ne fait plus partie intégrante du territoire français.

Faudra-t-il « six nouveaux bourgeois de Calais » à présenter à Elisabeth II ou à B. Johnson pour retrouver l'indépendance de la commune et le retour de la frontière des anglais dans leur Île ?

 

Sous Macron, avec l'aide des ses préfets, tout est bon pour reconduire des travailleurs étrangers dans leur pays, ( voir l'affaire Mohammed Lakel à Roubaix) ou les laisser se noyer en mer méditerranéenne, mer du Nord ou dans la Manche.

La marche à la réélection de ce dernier pour 2022 commence par la copie conforme des extrémistes de droite du RN (FN) des identitaires, amis aussi du négationnisme de la Shoah ou de ceux qui nient les massacres de Tulle et d'Oradour-sur-Glane les 9 et 10 juin 1944.

Commenter cet article