Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Ces « ministres » toujours aidés par Sarkozy l'oreille de Macron, sont-ils en place pour casser l'Unité de la nation et l'ensemble du système éducatif de notre jeunesse ?

23 Octobre 2020, 17:32pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Est-il choqué aussi du financement du cimentier français qui à payé daesh pour continuer ses afaires  en Syrie ?Est-il choqué aussi du financement du cimentier français qui à payé daesh pour continuer ses afaires  en Syrie ?
Est-il choqué aussi du financement du cimentier français qui à payé daesh pour continuer ses afaires  en Syrie ?Est-il choqué aussi du financement du cimentier français qui à payé daesh pour continuer ses afaires  en Syrie ?

Est-il choqué aussi du financement du cimentier français qui à payé daesh pour continuer ses afaires en Syrie ?

Darmanin se dit « choqué » par les rayons halal et casher
dans les supermarchés !

 

Le 20 octobre dernier : G. Darmanin, ministre de l'Intérieur du gouvernement Castex,

poursuivant sa campagne médiatique contre l'islam radical sur BFMTV, s'est insurgé « à titre

personnel », que des rayons de nourriture « communautaire » halal et casher puissent exister

dans les supermarchés en France.

« Moi ça m'a toujours choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir un rayon de telle

cuisine communautaire » a-t-il sorti lors de son commentaire !

* « Alors, s'il ne veut pas se salir les mains dans les grandes surfaces qui détaillent les produits
« communautaire », et s'il a tant l'habitude de faire du shopping dans les grande surfaces jusqu'à
« l'indisposer », il peut toujours passer chez Fauchon ou dans d'autres enseignes parisiennes ou
provinciales. Celles-ci ne manquent pas, il peut toujours aller se servir chez Fauchon, ou tant
d'autres boites de mêmes catégories à Paris ou en province »

S'il n'a aucun problème avec les produits halal ou casher, le ministre se demande pourquoi cette

nourriture spécifique est exposée dans des rayons spécifiques. « Je comprends très bien que la

viande halal soit vendue dans des supermarchés, ce que je regrette, c'est les rayons. Pourquoi je

dois faire un rayon différent ? J'ai donc le rayon pour les musulmans, le rayon casher, puis tous

les autres… Pourquoi des rayons spécifiques ? » a-t-il insisté.

« Quand on vend des vêtements communautaires, peut-être qu'on a une petite responsabilité

dans le communautarisme.

 

Il ne parle pas par contre des rayons « bio »… erreur ou pas ?

Mais il ajoute : Lorsqu'on prête de l'argent à un certain nombre d'associations, ou a des

entreprises communautaires […], ce n'est pas parce qu'on a des parts de marché en flattant

quelques bas instincts qu'on a rendu service au bien commun », a jugé le ministre.

 

* Alors, parle-t-il ici de « l'affaire Lafarge » le cimentier, dont « Libération » a révélé le

contenu de notes déclassifiées des services français, qui mettent en lumière les

transactions entre un membre très haut placé de l’État islamique et un intermédiaire de

chez Lafarge, quelques semaines avant les attentats de Paris ?

Durant la journée de mercredi, face à la polémique, le ministre de l'Intérieur s'est exprimé sur le

sujet. « Je n'ai pas un mot à retirer à mes propos. Pas un ! Oui le capitalisme a aussi une

responsabilité dans la société, tout ne peut pas faire objet d'argent. Merci d'écouter mes propos en

entier. Ils sont éminemment « républicains », a-t-il écrit sur Twitter.

Les Universités; Une chance si elle n'est pas sabotée par des politicards de métier ! Les Universités; Une chance si elle n'est pas sabotée par des politicards de métier !
Les Universités; Une chance si elle n'est pas sabotée par des politicards de métier ! Les Universités; Une chance si elle n'est pas sabotée par des politicards de métier !

Les Universités; Une chance si elle n'est pas sabotée par des politicards de métier !

Quant qu'aux propos de Blanquer, ils ne valent pas guerre pour la respectabilité de la République macroniste…  Ces propos sur « l'islamo-gauchisme » : sont loin de rassurer les citoyens, allant jusqu'aux universitaires qui font part de leur « émotion »

 

Le ministre de l'Éducation a lui dénoncé jeudi 22 octobre, sur Europe1  « l'islamo-gauchisme », qui fait selon lui « des ravages à l'université ». en prenant notamment pour cibles le syndicat étudiant Unef et La France Insoumise. « Ces gens-là favorisent une idéologie qui ensuite, de loin en loin, mène au pire », a-t-il affirmé. 

Les propos de Blanquer ne passent pas auprès des universitaires.

* La Conférence des présidents d'université (CPU) lui a répondu le 23 octobre, en

dénonçant les propos du ministre. « La Conférence des présidents d'université souhaite

faire part de l'émotion suscitée par les propos tenus par le ministre de l'Éducation

nationale », écrit la CPU dans un communiqué.

 

* Non, les universités ne sont pas des lieux où se construirait une « idéologie » qui mène

au pire.

* Non, les universités ne sont pas des lieux d'expression ou d'encouragement du

fanatisme.

* Non, les universités ne sauraient être tenues pour complices du terrorisme !

Affirme la CPU. Selon elle, « la mission de diffusion de la culture scientifique et

technique fait, au contraire, de nos établissements des institutions de démocratisation

de la connaissance scientifique, indispensable dans la cité, à l'heure des désordres de

l'information et du succès du complotisme, terreaux des extrémismes ».

 

Blanquer avait également ciblé le syndicat étudiant Unef et La France Insoumise.

Dans un autre communiqué, le Snesup-FSU a dit « condamner avec fermeté les

propos irresponsables de Jean-Michel Blanquer ». « Les invectives et

accusations gratuites à l'encontre d'un parti politique ou d'une organisation

syndicale relèvent d'une intention polémique qui n'est pas de mise alors que

nous devons toutes et tous faire preuve de discernement et de sang-froid et

nous rassembler pour défendre les valeurs et les institutions de la

République », a-t-il avancé.

 

Ces « ministres » toujours aidés par Sarkozy l'oreille de Macron,  sont-ils en place pour casser l'Unité de la nation et l'ensemble du système éducatif de notre jeunesse ?Ces « ministres » toujours aidés par Sarkozy l'oreille de Macron,  sont-ils en place pour casser l'Unité de la nation et l'ensemble du système éducatif de notre jeunesse ?
Ces « ministres » toujours aidés par Sarkozy l'oreille de Macron,  sont-ils en place pour casser l'Unité de la nation et l'ensemble du système éducatif de notre jeunesse ?
Commenter cet article