Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

L'État « Macron » : Recherche en première urgence en CDD, un « Monsieur déconfinement » avant les fêtes de fin d'année, avec possibilité d'avancement au poste de Premier ministre en cas de bons et loyaux services...

18 Novembre 2020, 12:09pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Le Club des menteurs patentés en CDD
Le Club des menteurs patentés en CDDLe Club des menteurs patentés en CDD
Le Club des menteurs patentés en CDD

Le Club des menteurs patentés en CDD

Jean Castex le « monsieur déconfinement » appelé au secours par E. Philippe sur les ordres de Macron début avril 2020, lors de la première vague de pandémie, a mis en place ce déconfinement qui fut un « four de première classe » pour lui et sa bande de « Pinocchio » qui n'ont cessé de mentir pour endormir le peuple, de l'ouvrier à l'artisan, mais aussi les cadres et petits commerçants 
 
Le déconfinement ne fut basé que sur la sauvegarde de la haute finance, dans le seul espoir de sauver les vacances de juillet-août des grands palaces méditerranéens et des plages du sud de la France ainsi que de leurs campings 5 étoiles.

Mais, ils ont laissé les frontières ouvertes à tout vent, sans contrôle « Covid » aux aéroports, avec des services de transport en commun surchargés, là où la distanciation sanitaire est impossible à respecter.

Aucune surveillance aux départs et arrivées des avions dans les aéroports, les Métros – RER - TER - et autres où les étudiants ou salariés qui devaient les emprunter sont tassés comme des sardines suite aux réductions des trafics SNCF ou RATP (encore aujourd’hui) sans oublier les trains de relation ferroviaire interrégionale et grandes lignes.

A ce jour, c'est de nouveau le « reconfinement Castex », avec des fermetures de tous les commerces « non essentiels à une vie normale pour le petit commerce de proximité et les artisans ».

La bande de « chercheurs d'or », mis en place par Castaner et repris par Darmanin ( 135 euros la vérification d'une attestation datée et signée par son seul utilisateur ) appliquent des contrôles administratifs ( policiers, gendarmes, ou municipaux ) concernant la vérification de « conformité des permissions... »

Ils en arrivent même à faire des « descentes » dans les tabacs – PMU – FDJ, alors que tous ces commerces, eux, sont reconnus « essentiels ». Il est certain qu'ils sont directement liés à Bercy pour la récupération des taxes et surtaxes sur le tabac et les jeux.

Pour les cafés-restaurants, petits commerces ou artisans, ils ont imposé à ces derniers lors du déconfinement de mai, les fournitures de Gel hydroalcoolique, l'écartement des tables café-restaurants réduisant de 50% le nombre de clients, séparation des caisses et tables par des plexiglas, interdiction de clientèle en salle d'attente, la désinfection des sièges et matériels en salons de coiffure, le fléchage directionnel ou séparation du passage client par des bâches en plastique tendu, etc ?

Tout ça à fonds perdus pour le petit commerçant, qui aujourd'hui se voit imposer la fermeture pure et simple des magasins « non indispensables », alors que le petit commerce reçoit au mieux, 30 ou 50 clients sur la journée d'ouverture.

Il faut se rendre compte que l'ouverture autorisée des Hypers et supers-marchés, occasionnent souvent des files d'attente aux caisses qui se prolongent jusque dans les allées de rayons de ventes.

La seule cause étant que ces grandes surfaces ne laissent que deux ou trois caisses ouvertes, sur une une batterie de 15 caisses. Les autres étant « couvertes » par le chômage partiel des caissières absentes !

Il faut leur faire confiance ?

Mais pouvons-nous continuer à faire confiance à des menteurs désignés pour nous gouverner, alors qu'ils ne sentent aucune gêne à avouer qu'ils font partie de ce « cercle du mensonge d'Etat »

Rapellons-nous la porte parole du gouvernement « Sibeth Ndiaye », la remplaçante de Benjamin Griveaux... le promu de Macron pour la bataille de Paris avant ses « affaires en chambre particulière » ; celle qui avait dit en son temps « J’assume de mentir pour protéger le président de la République ».

Quant à Gabriel Attal, son successeur du nouveau régime Castex, c'est lui qui a eu « l'audace » d’annoncer le couvre-feu décrété à Paris « de façon très affirmative, sans aucun conditionnel », avant d'être « recadré » par Matignon dans les minutes qui ont suivi par le communiqué suivant: « Une telle option n’est absolument pas décidée à ce stade ».

Un cafouillage que le peuple de France n'arrive plus à comprendre, même si l'équipe brouillonne qui nous gouverne encore aujourd’hui a peut-être du mal de se remettre de la claque électorale lors des dernières municipales.

Claque reçue tant à Paris que dans plusieurs grandes villes. Une élection qu'ils ont voulu tenir alors que la France était en pleine « pandémie de la Covid-19 » et dont ils n'ont pas été capable d'assurer le second tour avant les trois mois qui ont suivit !

Du jamais vu, même sous la quatrième République ! 

Mais Macronisme impose !  

************

Ces décisions ne sont rien de moins que des décisions dictatorialecouvre feu - autorisation de sortie – déplacement à distance limitée – fermeture administrative des commerces et des services artisanaux.

Sommes-nous revenus aux années de l'occupation des années pétainistes. Décisions prises en « Conseil de Défense » secret défense oblige, sans avis des Assemblées élues par le peuple.



 

Commenter cet article