Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Charles de Gaulle avait-il eu raison de se méfier de ces  « Îliens » d’Outre Manche ?

26 Décembre 2020, 11:15am

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Calais ville touristique !  bouclée par les murs de 4 mètres de hauteur et 65 km de barbelés...
Calais ville touristique !  bouclée par les murs de 4 mètres de hauteur et 65 km de barbelés... Calais ville touristique !  bouclée par les murs de 4 mètres de hauteur et 65 km de barbelés...
Calais ville touristique !  bouclée par les murs de 4 mètres de hauteur et 65 km de barbelés...

Calais ville touristique ! bouclée par les murs de 4 mètres de hauteur et 65 km de barbelés...

Cameron - May - Johnson ont fait de la ville de Calais la nouvelle frontière britannique sur le sol national.  Police, armée anglaise, barbelés, murs anti évasion,  comme au temps de Berlin ou aujourd’hui Jérusalem ou encore la frontière mexicaine d’un autre fou en fin d'exercice :        Trump !

Voila à quoi ressemble aujourd’hui la ville « française » de Calais; un blocage digne du « siège de la ville de 1346-1347 » lors de la guerre de 100 ans ! Il ne reste plus à Bouchart, Macron- Sarkozy – Castaner - Darmanin et leur bande, de présenter à Elisabeth II et ses pantins du 10 Downing Street, les « 6 bourgeois enchaînés » !

Ne nous trompons pas, Calais n'est pas une ville assiégée par les migrants comme le prétendent les gouvernements français depuis Sarkozy, l'organisateur de la destruction de Centre de Sangatte le 5 novembre 2002. Alors ministre de l'Intérieur du gouvernement Raffarin, ce dernier avait trouvé les « bons mots » afin de justifier son forfait contre des Êtres Humains :

« Nous mettons fin à un symbole d'appel d'air de l'immigration clandestine dans le monde » avait-il déclaré lors de son méfait. Tout en omettant d'ajouter que dans ce centre, des milliers de femmes, d'hommes et d'enfants ont été du jour au lendemain jeté dans la nature, sans abri aux portes de l'hiver.

Des femmes, hommes et enfants qui se sont pour la plupart échappés de l'horreur qui règne dans leurs pays d'origines, « tortures, viols, assassinats, esclavages des femmes et des enfants ».

Ils ne sont pas venus « envahir la France » comme le prétendent toujours les Bouchart - Sarkozy – Alliot-Marie – Hortefeux – Guéant – Valls - Cazeneuve – Collomb – Castaner et aujourd'hui, Darmanin, souvent appuyés par la demande de maires et citoyens français « bien pensants » mais trop proches des extrémistes de droite malgré leurs faux semblants bienveillants devant les médias !

Ces « bons Français », eux-mêmes très souvent issus de familles et parents immigrés, ont oublié depuis longtemps leurs origines, ayant opté pour la politique de droite qui nous gouverne et qui les a mis en place ; ils sont les premiers à faire appliquer des « décrets municipaux » aussitôt validés par L’Élysée, Matignon et Beauvau… et alors, chasser et laisser mourir de faim et de froid des femmes, hommes et enfants, ne les émeut pas plus !

calais, « C’est comme vivre en enfer » : Abus policiers franco - britannique, contre les migrants, enfants et adulte. Les droits de l'Homme bafoués ! Comme en Libye ou en Egypte, rien à voir avec des camps de vacances. Le libyen digne successeur de Kadhafi pourra lui aussi prétendre à la Légion d'Honneur que macron pourra lui décerner, comme pour Al Sissi !
calais, « C’est comme vivre en enfer » : Abus policiers franco - britannique, contre les migrants, enfants et adulte. Les droits de l'Homme bafoués ! Comme en Libye ou en Egypte, rien à voir avec des camps de vacances. Le libyen digne successeur de Kadhafi pourra lui aussi prétendre à la Légion d'Honneur que macron pourra lui décerner, comme pour Al Sissi ! calais, « C’est comme vivre en enfer » : Abus policiers franco - britannique, contre les migrants, enfants et adulte. Les droits de l'Homme bafoués ! Comme en Libye ou en Egypte, rien à voir avec des camps de vacances. Le libyen digne successeur de Kadhafi pourra lui aussi prétendre à la Légion d'Honneur que macron pourra lui décerner, comme pour Al Sissi !
calais, « C’est comme vivre en enfer » : Abus policiers franco - britannique, contre les migrants, enfants et adulte. Les droits de l'Homme bafoués ! Comme en Libye ou en Egypte, rien à voir avec des camps de vacances. Le libyen digne successeur de Kadhafi pourra lui aussi prétendre à la Légion d'Honneur que macron pourra lui décerner, comme pour Al Sissi !

calais, « C’est comme vivre en enfer » : Abus policiers franco - britannique, contre les migrants, enfants et adulte. Les droits de l'Homme bafoués ! Comme en Libye ou en Egypte, rien à voir avec des camps de vacances. Le libyen digne successeur de Kadhafi pourra lui aussi prétendre à la Légion d'Honneur que macron pourra lui décerner, comme pour Al Sissi !

A Calais, dont la maire Natacha Bouchart - Keuroglanian , née à Lens d'un père arménien et d'une mère polonaise, tous deux émigrés, ( et Bouchart n'est pas la seule) ne regarde pas à faire appel « à la force publique » pour chasser, bastonner et humilier à la matraque, gaz lacrymogène, bulldozer, etc. des êtres-humains entassés dans « la jungle » comme il l'a nomme ! ( à croire qu'ils ont devant eux des animaux sauvages)

Allant, comme à Calais jusqu'à les faire pourchasser par la police d’État, (sur ordres des ministres et préfets et à la demande express des maires de la même caste gouvernementale ) leur faisant confisquer vêtements, chaussures, couvertures, eau potable et interdisant aux ONG de fournir alimentation et autres, sur ordres des ministres en places et de leurs préfets. Ils en arrivent même à poursuivre en justice les ONG qui dérogent aux ordres !

Nous avons devant nous des milliers d'êtres-humains qui, pour la majorité d'entre eux ont été dépouillés par des passeurs mafieux du peu de « fortune » qu'ils possédaient au moment de leur exode, et ça, devant les yeux fermés et la bienveillance des pays démocratiques dans lesquels ils sont passés, après avoir échappé à la mort en Libye, Égypte, en Méditerranée.

Y compris dans certains pays membres de l'UE où des ultra nationalistes sont au pouvoir.

Migrants de langue anglophone, ces femmes, hommes et enfants, sont issus des anciennes colonies anglaises, abandonnés par l'empire britannique, car trop pauvres pour faire partie du « Commonwealth. » Ils ne pensent qu refaire leur vie dans un pays dont ils parlent couramment la langue Mais, pour les Cameron- May- Johnson et la clique du 10 Downing Street, ce sont des « apatrides du Commonwealth » qu'ils ont eux-mêmes laissés aux mains des tyrans pour les diriger, aux vus et aux sus de l'ensemble des Nations dites démocratiques.

Ils ne veulent en aucun cas les intégrer dans leur « Île » et en ne les laissant pas passer le mur de Calais sous la haute surveillance brutale franco-anglaise, ils les laissent squatter, mourir en mer ou sur l'autoroute.

 

« La France, de la droite et extrême droite au pouvoir : ce beau pays

d'accueil de solidarité et de liberté... »

Rappelons que la France a reçu le « prix Nobel de la paix 2012, en tant que personne morale - prix « politique, accordé à tort » à l'ensemble des pays représentants l'UE pour l'ensemble de ses actions en faveur de la paix, de la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe.

On voit aujourd'hui ce qui en est advenu de ces actions envers les droits de l’homme et du citoyen ! Des pays européens qui encore au XXIe siècle se comportent comme les protecteurs de marchands d’esclaves, refusant toute possibilité d'aides humanitaires à des hommes dépourvus de tout.

Le macronisme aujourd'hui est aussi complice, comme l'ensemble des 26 pays européens de la chasse sans merci des navires d'ONG qui sauvent en mer une partie des naufragés ( 1000 décès dans le cimetière « Méditerranée » depuis le début 2020), en les bloquant dans les ports afin de ne plus les laisser partir en mission de sauvetage etc.

Complice aussi de la mort de migrants en Méditerranée ou dans les camps de rétention mis en place en Libye ou d’Égypte ?

En effet, en février 2019, Florence Parly, ministre des Armées de Macron a même annoncé l’achat par la France de six embarcations rapides pour le gouvernement héritier de Kadhafi, afin d'aider les garde-côtes libyens « pour faire face au problème de l’immigration clandestine » ( I )

( Une décision qui a été attaquée en justice par les ONG par Amnesty International FranceAsgiAvocats sans frontièresGistiLa CimadeLigue des droits de l’HommeMédecins sans frontièresMigreurop )

 

( I ) Par cette aide, Macron et Parly viennent en aide à un gouvernement libyen, issus de l’héritage Kadhafi, qui traque les migrants qui se sont échappés des camps de « concentrations libyens ». * Repris, ces derniers sont systématiquement transférés dans ces camps où ils sont maintenus dans des conditions inhumaines. On peut parler de « camps de  concentration » et non « centre de rétention » car, ces migrants qui ont échappé aux tirs des garde-côtes libyen sont systématiquement transférés dans ces centres où ils sont maintenus dans des conditions inhumaines. Les viols, la torture, les exécutions extrajudiciaires, le travail forcé et l’esclavage font partie des violences extrêmes auxquelles sont exposés les réfugiés et migrants en Libye (l’esprit Kadhafi- Sarkozy est toujours présent dans ce chaos libyen)

Charles de Gaulle avait-il eu raison de se méfier de ces   « Îliens » d’Outre Manche ? Charles de Gaulle avait-il eu raison de se méfier de ces   « Îliens » d’Outre Manche ?
Charles de Gaulle avait-il eu raison de se méfier de ces   « Îliens » d’Outre Manche ?
UNe ASSOCIATION DÉNONCE DES MÉTHODES
« HUMILIANTES » LORS DES EXPULSIONS DE
MIGRANTS

 

L’Auberge des migrants a dénoncé, dans deux vidéos publiées sur Instagram les 5 et 8 décembre derniers, les méthodes employées par les forces de l’ordre pour expulser les migrants à Calais. Ils dénoncent des « atteintes à la dignité humaine » et exhortent les pouvoirs publics à mettre fin à une « politique inhumaine de traque et d’expulsion », déplorant l’absence de solutions de relogement, en pleine période hivernale. L’association a dénombré plus de 900 expulsions depuis le 1er janvier 2020 à Calais.

Commenter cet article
S
Merci pour cette page, au plaisir de vous voir.
Répondre