Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Pour cacher son « incurie » et liquider les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, il prévoit un referendum à perpète...

15 Décembre 2020, 17:19pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Paroles -paroles - paroles et "amen"
Paroles -paroles - paroles et "amen"

Paroles -paroles - paroles et "amen"

* Cinq années après les accords de « Paris sur le climat »

du 12 décembre 2015, Macron se réveille !

Jupiter a décider de prévoir une « Convention Citoyenne pour le climat qui a réuni 150 personnes, composée d'un panel représentatif de la diversité nationale ( tirés au sort, s 'il vous plaît ),

Après plus de 8 mois de travaild’auditions et de débats, les 150 membres de la Convention Citoyenne pour le Climat rendent leurs propositions au gouvernement. Mais sans grande conviction, ces 150 citoyens tirés au sort, risquent de se payer la même mésaventure que l’étude sur les « Banlieues » commanditée par Jupiter à Jean-Louis Borloo, « c'est à dire « poubelle » !

La preuve en est : il a déjà prévu un « referendum » pour cacher son inaction ; afin de récolter un « oui massif » et redorer son blason, celui d'une politique qu'il a toujours ignoré !

Referendum : mais quand ?

Les élections régionales et départementales ont déjà été repoussées à trois mois ( fin juin ) et la campagne des présidentielles pou 2022 est déjà commencée avec ses courtisans pour mars 2022…

Le « foutage de gueules » est gratuit chez les gens de cette caste !

* Rappelons que la Commission européenne a annoncé vendredi 30 octobre dernier qu’elle traduisait la France devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) pour non-respect des valeurs limites fixées par la directive sur la qualité de l’air ambiant en ce qui concerne les particules PM10.

Ces particules sont présentes dans les émissions provenant de l’industrie, de la circulation automobile, du chauffage domestique mais aussi de l’agriculture :

* La Commission européenne a également adressé le même 30 octobre une mise en demeure à la France pour non-respect des teneurs en nitrates dans l’eau destinée à la consommation humaine fixées. 

« Depuis longtemps, l’eau potable fournie à des dizaines de milliers de personnes en France contient des quantités excessives de nitrates », a expliqué la Commission. Paris dispose de deux mois pour répondre à cette mise en demeure. À défaut de quoi la Commission pourra lui adresser un avis motivé, dernière étape avant une possible saisine de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE).

Cette saisine n’est pas une première. L’exécutif européen a poursuivi la France en ce qui concerne la pollution de l’air au dioxyde d’azote (NO2). Saisine qui a donné lieu à la condamnation de la France le 24 octobre 2019.

Les boues rouges dé Gardane: polluent la Méditerranée depuis plus d'un demi-siècle...

Les boues rouges dé Gardane: polluent la Méditerranée depuis plus d'un demi-siècle...

Commenter cet article