Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La réforme des APL de Macron et le méfaits du macronisme sur les ménages .La réforme des APL devrait rapporter 1,1 milliard d'euros en 2021 à Bercy |

3 Août 2021, 16:52pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Le calcul savant d'un macronisme ultra-libéral pour spolier les ménages - salariés - étudiants et retraités, au profit exclusif de la grande finance et les banquiers, dont Macron président est le principal soutient en aides toutes catégories : « QUOI QU'IL EN COUTE » aux travailleurs Français...
Le calcul savant d'un macronisme ultra-libéral pour spolier les ménages - salariés - étudiants et retraités, au profit exclusif de la grande finance et les banquiers, dont Macron président est le principal soutient en aides toutes catégories : « QUOI QU'IL EN COUTE » aux travailleurs Français...

Le calcul savant d'un macronisme ultra-libéral pour spolier les ménages - salariés - étudiants et retraités, au profit exclusif de la grande finance et les banquiers, dont Macron président est le principal soutient en aides toutes catégories : « QUOI QU'IL EN COUTE » aux travailleurs Français...

La réforme fait bien plus de perdants que de gagnants…

 

Il n'y a pas de petits gains, surtout si on peut les faire sur le dos des plus pauvres.

Le premier bilan officiel de la réforme des aides personnelles au logement (APL) , publié le 22 juillet dernier par le ministère du Logement, en est une nouvelle illustration .

Le nouveau mode de calcul, basé sur les revenus d'il y a deux ans, mais sur ceux des douze derniers mois. Ce mode de calcul permet ainsi de réduire de 1,1 milliard d'euros les sommes versés.

Un chiffre nettement supérieur aux prévisions de 750 millions d'euros annoncés dans la loi de finance.

 

Pourquoi ? Car sans surprise, la réforme mise ne œuvre depuis janvier fait plus de perdants que de gagnants.

 

* En janvier 2021, 38,2 % des 5,9 millions de bénéficiaires ont vu leurs allocation baisser de 110 euros.

* En janvier 2020, 35,2 % avaient déjà connu une baisse de 98 euros. Parmi les perdants de 2021, 14,4 %, soit quand même 858 000 foyers, ont été tout bonnement éjectés du dispositif ( contre 11,3 % - 646 500 – l'année précédente ) .

Côté gagnants, 25 % des bénéficiaires ont vu leur APL augmenter de 52 euros. En 2020, ils étaient 23,8 %, mais la hausse était de 62 euros.

Si on se penche sur les effets spécifiquement attribués, comme l'a fait la CAF, le décalage est encore plus frappant.

Le nouveau mode de calcul est responsable de la perte de 73 euros pour 29,6 % des allocataires. Et 394 000 ménages (6,6%) ont perdu en totalité leurs APL.

 

Quant aux bénéficiaires, ils ne sont plus que 18,2 % a à avoir connu une hausse moyenne de 49 euros. Et seuls 115 000 nouveaux ménages (1,9%) ont pu entrer dans le dispositif...

Commenter cet article