Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Le prix Goncourt 2021

3 Novembre 2021, 22:48pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

René Maran prix Goncourt 1921

René Maran prix Goncourt 1921

«René Maran, le premier Goncourt noir» : un documentaire consacré à l’écrivain lauréat en 1921

Il y a tout juste 100 ans, l’auteur ultramarin se voyait décerner le Prix Goncourt pour son roman «Batouala» sous-titré «Véritable roman nègre». Un scandale pour certains à l’époque, un prix porteur d’espoir pour d’autres.

Mohamed Mbougar Sarr : prix Goncourt 2021

Mohamed Mbougar Sarr : prix Goncourt 2021

En ces temps dangereusement pollués par les nuages nauséabonds de la haine et du racisme, l’attribution du prix Goncourt à Mohamed Mbougar Sarr pour son quatrième roman « La plus secrète mémoire des hommes » est une formidable nouvelle.

L’auteur qui s’est dit « très très heureux, très reconnaissant et extrêmement touché », a remercié l'Académie Goncourt qui pour lui « envoie un signal intéressant, important, à tout l'espace francophone. On renoue avec une tradition d'accueil ».

Cent ans après René Maran, premier écrivain noir à obtenir le prix Goncourt, Mohamed Mbougar Sarr est ainsi un des plus jeunes Goncourt de l'histoire et le premier d’Afrique subsaharienne.

À seulement 31 ans, Mohamed Mbougar Sarr est un grand lettré, possédant une connaissance aiguë des classiques français. Né à Dakar en 1990 il a fait hypokhâgne et l’École des hautes études en sciences sociales en France.


L’auteur de « La plus secrète mémoire des hommes » a déjà écrit une nouvelle « La Cale » et trois romans « Terre ceinte », « Silence du chœur » et « De purs hommes ». Ces ouvrages racontent l’histoire des peuples africains, l’esclavage, la colonisation, les terribles sorts des migrants, les dégâts de l’intégrisme religieux.

L'œuvre de Mohamed Mbougar Sarr constitue un formidable apport à notre littérature, à nos connaissances. Elle est aussi une ode à la République française qui, quand elle tend les mains et ouvre ses bras, s’enrichit des citoyens du monde et de leur apport. »

 

Commenter cet article