Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Les « Colonies françaises d'Outre-Mer » se rebiffent !

24 Novembre 2021, 22:50pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Chez nous en  Guadeloupe, l'eau est un accident ! En Guadeloupe comme en Martinique l'eau potable est la plus rare et la plus chère de France ...
Chez nous en  Guadeloupe, l'eau est un accident ! En Guadeloupe comme en Martinique l'eau potable est la plus rare et la plus chère de France ...Chez nous en  Guadeloupe, l'eau est un accident ! En Guadeloupe comme en Martinique l'eau potable est la plus rare et la plus chère de France ...

Chez nous en Guadeloupe, l'eau est un accident ! En Guadeloupe comme en Martinique l'eau potable est la plus rare et la plus chère de France ...

« Les palais des gouverneurs » sont

devenus des préfectures...

 

La régionalisation initiée par la loi du 31 décembre 1982 a créé des régions d’Outre-Mer (ROM) gérant les mêmes territoires que les DOM, mais avec des institutions séparées et en quelque sorte superposées. C’est pour mettre fin à cette complexité que l’article 73 al. 7 de la Constitution prévoit que les DOM et les ROM peuvent évoluer vers le statut de collectivité unique, destinée à se substituer au département et à la région.

Baptisées pompeusement « Départements d'Outre-mer » (DOM) ou Territoire d'Outre-Mer (TOM) , rien n'a changé pour les autochtones de ces îles et territoires, le « palais du gouverneur » a été remplacé par la préfecture aux ordres du pouvoir central métropolitain et des propriétaires terriens les « békés », ( les descendants des colons du XVIIe et XVIIIe siècles)

Le problème du refus de vaccination mis en avant par le gouvernement n'est qu'une excuse comme une autre, celle qui cache le malaise profond de la pauvreté qui règne dans ces territoires, dont la plupart de ses habitants vivent sous le seuil de pauvreté proche de certains pays du tiers monde !

Chômage, seuil de pauvreté à tous niveaux, coût de la vie supérieur de 40 à 60 % par rapport à la métropole etc …

Le dialogue en macronie n'existe pas, et la seule réponse que l’exécutif français, de Macron en passant par Matignon et ses ministres d'Outre-Mer - Lecornu ou Darmanin à l'Intérieur est d'envoyer la troupe avant toutes discussions !
 

Le dialogue en Ve République est toujours réglé en macronie, par      la matraque !

Monsieur Darmanin par cette attitude veut-il battre le record du gouvernement Chirac en 1988, alors que Bernard Pons était ministre de l'Outre-Mer depuis  septembre 1986.  Ce dernier mena une politique anti-indépendantiste sans nuance en     en Nouvelle-Calédonie, fruit d'une vision passéiste et colonialiste.

Se souvenir de ses provocations permanentes et l'acquittement en 1987, faisant suite à l'assassinat le 5 décembre 1984 de 10 Kanaks dont deux frères, qui revenaient d'une réunion locale par des « Caldoches » ( population néo-calédonienne essentiellement d'origine européenne ) sur la route de Hienghène. En mai 1988, lui et le ministre de l'Intérieur Pasqua envoyèrent la gendarmerie et l'armée afin de mater la révolte des indépendantistes kanaks de Nouméa, donnant lieu à deux assauts de la grotte d'Ouvéa le 5 mai 1988 .

Cette « guerre coloniale » de la fin du XXe siècle fit deux morts parmi les quelques trente hommes mobilisés au sein du GIGN et d’une unité d’élite de parachutistes de l’armée ( le 11e Choc ), et aussi dix-neuf victimes dans les rangs des preneurs d’otages et de leurs soutiens, dont certains étaient désarmés. Au total, vingt-cinq morts.

Le général Jacques Vidal, en charge de l'opération sous les ordres de Bernard Pons, ministre de l'Outre-Mer du gouvernement Chirac, annonça à chaud devant les médias, le lendemain du drame, « Il y va de l'honneur de la France ! »

« Le statut de la Nouvelle-Calédonie est régi par le titre XIII. »   La Nouvelle-Calédonie est une Collectivité d'Outre-Mer (COM) à statut particulier. Son statut est le fruit d'un processus initié par les accords de Matignon, signés en 1988.

 

Rappelons ici quelques exemples de ces anciennes colonies...

* La Guadeloupe - ( 404 000 habitants ) 21 % de chômage, et La Martinique - (376 000 habitants), 15 % de chômage. La production principale des deux régions est essentiellement concentrée sur la banane et la canne à sucre. Production sur des terres qui restent en majorité la propriété des békés, ( les descendants des colons du XVIIe et XVIIIe siècles) En plus de l’empoisonnement des ouvriers dû au traitement par le pesticide chlordécone utilisé dans les bananeraies entre 1972 et 1993, qui a pollué le sol pour des centaines d'années, les habitants sont actuellement, sans eaux potables depuis plusieurs mois !

* La Réunion ( 860 000 habitants), 17 % de chômage, la filière canne à sucre représente la première source d'emplois dans l'agriculture réunionnaise.

* La Polynésie française - ( 279 300 habitants )13 % de chômeurs

Un total de 210 essais nucléaires français ont été menés entre 1960 et 1996, d'abord en février 1960 dans le désert algérien, près de Reggane. puis en Polynésie française. D'une puissance cumulée d'environ 13  mégatonnes, les 147 essais en Polynésie ont été réalisés dans les sous-sols et sous les lagons des atolls de Muroroa (Moruroa) et Fangataufa. Essais exécutés sous silence des risques auprès des peuples autochtones.

 

En Guyane, depuis Mitterrand les fusées décollent toujours sur fond de bidonville !

En Guyane, depuis Mitterrand les fusées décollent toujours sur fond de bidonville !

* La Guyane - ( 294 000 habitants ), ressource naturelle du bois, 96 % du territoire est couverte par la forêt tropicale soit ( 8 millions d'hectares ) dont 1/3 en forêt domanial. Le saccage de la forêt, mais surtout l'empoisonnement au cyanure utilisé par les           orpailleurs clandestins venus de l'étranger.                                                                          Si la Guyane compte sur son territoire le Centre Spatial de Kourou, elle n'en compte pas moins de 20 % de chômeurs.

* Mayotte - ( 270 000 habitants ), 30 % de chômage ; ressource par l'Agriculture - Pêche – Aquaculture. Mayotte est devenue un DOM en 2011. La Constitution révisée en 2003 a permis aux collectivités d’Outre-Mer d’évoluer vers le statut départemental après consultation des électeurs concernés. À Mayotte, le référendum du 29 mars 2009 s’est conclu par une très large majorité de votes favorables. Cette évolution a été consacrée par la loi organique du 3 août 2009 relative à la départementalisation de Mayotte. 

* Les îles Wallis-et-Futuna et la Polynésie française - ( 279 300 habitants ) Un habitant sur deux est sans travail – Ces îles ont régies par l’article 73 pour les départements et les régions d’outre-mer et pour les collectivités territoriales créées en application du dernier alinéa de l’article 73, et par l’article 74 pour les autres collectivités.

Commenter cet article