Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

RESTO’U

5 Novembre 2021, 14:29pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

A Lille, sans « Izly », c'est le sandwich ou le tarif plein pour le repas étudiant...
A Lille, sans « Izly », c'est le sandwich ou le tarif plein pour le repas étudiant...

A Lille, sans « Izly », c'est le sandwich ou le tarif plein pour le repas étudiant...

L’APPLICATION QUI RESTE SUR L’ESTOMAC

 

Certaines certitudes ou vérités établies peuvent subrepticement devenir des idées reçues pour, à la fin, disparaître. Ainsi pourrions-nous croire que les étudiants régulièrement inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur peuvent accéder sans problème aux services des Crous (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires).

Le Crous, c’est en principe la clé pour le logement étudiant et pour les repas au Resto’U. Sauf qu’aujourd’hui, pour manger et profiter des repas à tarif préférentiel, il faut utiliser « Izly », une application d’une filiale de la BPCE ( Banque populaire et Caisse d’épargne ).

Izly est apparue discrètement en 2017. Aujourd’hui, elle est utilisée par les 26 Crous de France. Il est devenu très difficile d’utiliser un autre moyen de paiement (liquide ou carte bancaire par exemple).

Pour manger, il faut donc posséder obligatoirement un smartphone et posséder un compte et une carte bancaire de manière à utiliser l’application pour acheter ses repas. Tant pis en cas de dysfonctionnement.

« Voilà un mois que je mange des sandwichs parce que l’application bugge », dit cet étudiant lillois.

À Lille, précisément, si l’on utilise un moyen de paiement classique, le Crous facture le repas 7,50 euros (le tarif « invité ») au lieu de 3,30 euros. Tout cela alors que la précarité étudiante ne fait qu’augmenter.

Que dire aussi des étudiants étrangers hors UE pour qui l’obligation « Izly » peut s’avérer très problématique ! Le droit de manger devient un luxe. Il nous reste sur l’estomac l’impression désagréable que l’on dirige les étudiants vers la restauration privée.

 

 

Commenter cet article