Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Les années du RPR- UMP- LR avec Sarkozy sous Chirac de 1995/2007 puis à l'Elysée de 2007 à 2012.

10 Janvier 2022, 14:08pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Les pieds nickelés sous l'Ere Sarkozy
Les pieds nickelés sous l'Ere Sarkozy

Les pieds nickelés sous l'Ere Sarkozy

       Un petit rappel des années Sarkozy de 1995 à 2012 . 

   Une ère tellement « limpide » en tout genre que la droite dite « républicaine »

  voudrait remettre le couvert dès 2022 

 

  VADE-MECUM /

* Affaire de Karachi 1995 - Nicolas Sarkozy « ministre du Budget d’Édouard Balladur (1993-1995) » ( époque du RPR ) a été entendu ( le 1er juin 2017 ) par la Cour de justice de la République (CJR) comme témoin dans le volet de l'affaire Karachi sur le financement occulte présumé de la campagne présidentielle d’Édouard Balladur en 1995, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

* Fin 2007

Eric Woerth était alors trésorier de l'UMP et de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et on sait par les enregistrements clandestins de la milliardaire que Liliane Bettencourt faisait des dons légaux à l'UMP, avec des chèques remis par Patrice de Maistre à Eric Woerth

* 14 novembre 2010 - Éric Woerth, pris dans ses démêlés judiciaires, perd son portefeuille ministériel. Tout en restant trésorier de l'UMP, Eric Woerth est devenu en mai 2007 ministre du Budget, son épouse a été embauchée chez Clymène fin 2007 pour 200.000 euros annuels (affaire publié le : 17 juillet 2010) - Le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a affirmé aux policiers au cours de sa garde à vue qu'Éric Woerth lui avait « demandé de recevoir sa femme pour la conseiller sur sa carrière »…

D'après « REUTERS » - Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt a déclaré qu'Eric Woerth était intervenu auprès de lui juste avant l'embauche de sa femme en fin 2007 dans la société « Clymène », qui gérait la fortune de l'héritière de L'Oréal est l'un des points-clefs de l'enquête judiciaire.selon le procès-verbal de sa déposition de police dont « Le Monde » publie des extraits.

Florence Woerth a démissionné le 25 juin 2010 après des accusations de conflits d'intérêt concernant son mari. Le site Internet de l'Express a de plus révélé qu’Éric Woerth avait remis la Légion d'honneur à Patrice de Maistre.

La police a saisi chez Patrice de Maistre une note datée du 31 août 2007 avec cette mention « rémunération environ 200 000 euros ( …) Je suis obligé d'en parler à Liliane Bettencourt vu le mari 120 000 euros », rapporte Le Monde.

* Le 5 février 2008 - Christian Estrosi, ( maire UMP de Nice, aujourd’hui « en Marche » ), alors secrétaire d'Etat à l'outre-mer, a annulé les réservations d'un vol régulier d'Air France qui aurait dû le conduire , lui et une délégation d'élus et de journalistes, à Washington. Il aurait fait louer à la place un Falcon 900 de chez Dassault, car les horaires du vol d'Air France ne lui auraient pas permis d'assister à un cocktail organisé à l'Élysée. Le vol privé a coûté suite à ce changement de programme la modique somme de 138 000 euros à l'État, mais aussi aux contribuables ! Christian Estrosi a présenté ses excuses.

Il faut ajouter au compte de Monsieur Estrosi que se dernier aurait également occupé deux logements de fonction : un appartement à Bercy et un hôtel particulier parisien de 2 900 m² (avec cuisinier) appartenant à la République, et que sa fille aurait occupé. Il a invité la presse à se rendre dans ce logement, pour s'expliquer sur cette information...

* Fin septembre 2008 - François Fillon et sa famille étaient sur le trajet retour d'un « week-end privé » dans la Sarthe quand un avion de tourisme aurait frôlé l'avion du Premier ministre. Problème : les coûteux avions de la République doivent être utilisés dans un cadre strictement professionnel... Le Premier ministre semble avoir pour habitude de se rendre dans son château de la Sarthe en Falcon, alors que cette résidence est à 1h20 de Paris en TGV.

* Le 24 mars 2009 -  Penelope Fillon a bien pris un Falcon de l'Etec pour se rendre à Roscoff ( Finistère ) où avait lieu le baptême d'un navire de la flottille des Britanny Ferries qui fait le lien entre la France et l'Angleterre. Coût du vol : 10 000 euros. Elle n'aurait pas voulu prendre le TGV, dont le coût n'aurait été que de 130 euros aller-retour.

* Le 19 mai 2009, . Une femme qui se trouvait à moto sur la rocade de Rennes, le 19 mai 2009, a été doublée par un 4x4 avec quatre jeunes à bord, dont le conducteur était le fils de François Fillon, Edouard Fillon. Ceux-ci se sont amusés « à la coller » : suffisamment pour que la moto soit rayée à l'arrière, puis ont pris la fuite. Elle a indiqué « J'ai vraiment eu la trouille de ma vie, Il y avait deux jeunes hommes à l'avant. Ils m'ont collée. Moi, je roulais en appui contre la voiture. Un moment, ils ont ralenti. J'ai accéléré. Ils sont restés derrière moi quelques instants avant de me dépasser à nouveau. Là, j'ai eu droit à diverses insultes. » (JDD) Le lendemain, elle a déposé plainte au commissariat de Rennes avec le numéro d'immatriculation du véhicule qu'elle avait relevé. Le fils de François Fillon mis en cause n'a fait l'objet que d'un rappel à la loi, le 16 septembre, par un délégué du procureur.

* Le 13 juillet 2010 - Éric Woerth a été critiqué pour le cumul de ses fonctions ministérielles avec celle de trésorier de l'UMP-LR. Or, selon l'ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claie Thibout, 150 000 euros d'argent liquide, dépassant le plafond légal de 7 500 euros, auraient été remis à Éric Woerth par l'intermédiaire de Patrice de Maistre pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Le ministre a annoncé sa démission du poste de trésorier de l'UMP le 13 juillet 2010.
La presse s'est aussi étonnée du fait que bien que la 2e fortune de France ait admis elle-même avoir fraudé le fisc ( elle a dit avoir remis de l'ordre dans ses comptes depuis ), les services fiscaux, de leur côté, n'ont jamais posé aucune question à Mme Bettencourt sur le sujet… 

* Publié le : 17 juillet 2010 - Le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a affirmé aux policiers au cours de sa garde à vue qu'Éric Woerth lui avait « demandé de recevoir sa femme pour la conseiller sur sa carrière »…

D'après « REUTERS » - Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt a déclaré qu'Eric Woerth était intervenu auprès de lui juste avant l'embauche de sa femme en fin 2007 dans la société « Clymène », qui gérait la fortune de l'héritière de L'Oréal est l'un des points-clefs de l'enquête judiciaire.selon le procès-verbal de sa déposition de police dont « Le Monde » publie des extraits.

Florence Woerth a démissionné le 25 juin 2010 après des accusations de conflits d'intérêt concernant son mari. Le site Internet de l'Express a de plus révélé qu’Éric Woerth avait remis la Légion d'honneur à Patrice de Maistre.

* Fêtes de fin d'année 2010 - « Le Canard enchaîné » a révélé que le premier ministre Fillon et sa famille auraient séjourné à titre privé, lors des fêtes de fin d’année 2010, en Égypte dans des hôtels luxueux d'Assouan. Ils auraient été invités par Hosni Moubarak, Président déchu suite à la révolution égyptienne.

* Le 11 janvier 2011-, En pleine révolution tunisienne, Michèle Alliot-Marie propose le 11 janvier 2011 à l'Assemblée nationale d’envoyer des troupes de sécurité en Tunisie pour sauver le régime du dictateur Ben Ali, une  proposition qu’elle a annulé le 18 janvier 2011, soit quatre jours après la fuite de Ben Ali. Il est révélé par « Le Canard Enchaîné » que M.A.M a passé cette année là, ses vacances de fin d’année en Tunisie, alors que les Tunisiens avaient déjà commencé leur révolution. M.A.M et son compagnon le député (UMP) Patrick Ollier, ainsi que ses parents auraient effectué deux trajets dans le jet privé d'Aziz Miled, un homme d'affaires qui aurait été proche de la famille Ben Ali-Trabelsi. Il aurait même été question d'une transaction immobilière en Tunisie. M.A-M se serait même entretenue par téléphone avec Ben Ali en fuite. Elle a finalement démissionné.

* L'affaire Visionex - concerne une société qui aurait proposé à des cafetiers l'achat de bornes Internet qui, selon l'accusation, seraient en fait des machines à sous permettant des paris clandestins. Une enquête pour infraction à la législation sur les jeux de hasard a été ouverte. Mais le 6 octobre dernier, Le Canard enchaîné a révélé que lors d'une perquisition effectuée chez David Sénat (mis en examen le 1er octobre 2010) les policiers de la brigade de répression du banditisme auraient trouvé une lettre écrite en juillet 2008 par Michèle Alliot-Marie, annotée par Rachida Dati, alors ministre de la Justice, pour demander de « clôturer les investigations dans le cadre de la commission rogatoire, car la bonne foi a été prouvée ». Or, l'enquête impliquait le fils de l'ancien garde des Sceaux Albin Chalandon, Fabien Chalandon, mis en examen le 20 mai 2010. Rachida Dati a dit qu'il s'agissait d'une déclaration mensongère et qu'elle envisageait de porter plainte.

* Le 28 février 2011 - Le site internet Lesinrocks.com révèle que Henri Guaino,            ( aujourd'hui à la Santé ) conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a passé les fêtes de fin d'année en Libye chez Mouammar Kadhafi  quelques mois avant sa mise à mort le 20 octobre de la même année.

* Le 10 mai 2011 – l'imbroglio dans l'affaire « Lagarde-Tapie-Crédit Lyonnais »

Le procureur général de la Cour de cassation, J-L Nadal, a demandé une enquête pour « abus d'autorité » contre Christine Lagarde dans l'affaire de l'arbitrage privé ayant débouché sur l'attribution de plusieurs centaines de millions d'euros à Bernard Tapie en 2008. Mais le procureur ferait une erreur factuelle en affirmant que Christine Lagarde aurait décidé d'un arbitrage en mai 2007, puisqu'elle était à l'époque ministre de l'Agriculture et non des Finances, poste qu'elle occupera à partir du 19 juin 2007.

Ce serait Jean-Louis Borloo, ministre de l'économie, des finances et de l'emploi du 18 mai au 19 juin 2007 qui devrait donc être visé. Nous précisons que Jean-Louis Borloo a été l'avocat de Bernard Tapie mais qu'il serait aussi un ami très proche. Une enquête préliminaire sur d'éventuels « abus de pouvoirs sociaux » dans l'affaire Lagarde-Tapie est ouverte. Elle vise les décisions prises par des hauts fonctionnaires (Jean-François Rocchi et Bernard Scemana), qui auraient dissimulé des éléments de la procédure d'arbitrage et ajouté dans le projet d'arbitrage la notion de préjudice moral (chiffrée à 45 millions d'euros pour les époux Tapie). La Cour de justice de la République a mis en délibéré au 8 juillet sa décision sur une éventuelle ouverture d’enquête contre Christine Lagarde.

Celle-ci, jugée « coupable de négligence » par la Cour de justice de la République, est dispensée de peine. Elle remplacera DSK à la direction du Fonds Monétaire International (FMI), après avoir mené une campagne d'auto-publicité dans le monde entier.

Or, comme l'ont pointé de nombreux journaux, non seulement Christine Lagarde consacre du temps (théoriquement dédié à son poste de ministre de l’Économie) mais aussi de l'argent public à cette cause. Le 16 juin 2011, Cette campagne pour obtenir ce poste, nécessite un financement de 150 000 euros pour le coût en argent public de cette campagne pour un poste pourtant privé.

Après sa « période » au FMI , madame Lagarde dirige aujourd'hui la Banque Centrale Européenne (BCE) à Francfort pour l'UE

* Le 30 mai 2011 - Le site Rue 89 informe qu'une employée de 36 ans ( prénommée Albane ), du Printemps de Nancy aurait été licenciée suite à une altercation avec Nadine Morano, alors ministre de l'Apprentissage sous Sarkozy  Dans un communiqué, Nadine Morano a réfuté être à l'origine de ce licenciement, qui aurait relevé selon elle de la seule appréciation de l'employeur... Mme Morano avait fait venir le directeur du magasin pour l'informer du comportement de cette employée... ce qui aurait entraîné son licenciement.

Déjà en 2009, la ministre s'était déjà élevée contre les commentaires désobligeants ou les insultes lancés à son égard par des internautes.

Une landaise de 49 ans avait ainsi été convoquée pour avoir posté « Hou la menteuse »sous une vidéo publiée sur Dailymotion. Les poursuites avaient finalement été abandonnées, ce qui ne fut pas le cas pour d'autres internautes. 

* Le 22 juin 2011 - Georges Tron secrétaire d'État chargé de la fonction publique en 2010 du gouvernement Fillon, est chargé de la réforme des retraites dans la fonction publique. Il est mis en examen pour « viols et agressions sexuelles en réunion » sur deux employées de sa Mairie de Draveil. Il est placé sous contrôle judiciaire.

Il aura fallu attendre le 22 mars 2021  pour qu'il soit condamné à 5 ans de prison, dont trois ferme, pour viol et agressions sexuelles en réunion. Il vient récemment de démissionner de ses fonctions de maire de Draveil (91) dirigeant les conseils municipaux depuis sa geôle !

La presse a en outre relayé les doutes des élus d'opposition de la ville de Draveil concernant la provenance des fonds qui auraient financé l'installation d'un cabinet de réflexologie de Georges Tron attenant à la Mairie.

Ne pas oublier le « joujou » du président, savoir « Sarko Air One » avion d’occasion, qui coûta à l’Etat français la bagatelle de 2,5 millions d’euros et qui aujourd’hui dort sur le tarmac de Villacoublay depuis 5 ans avec les frais de maintenance en plus… ça ne sont que les frais complémentaires pour les contribuables.

* À la lecture de cette liste on constate d'une part que les condamnations judiciaires restent relativement rares (les ministres qui n'ont pas été condamnés restent donc officiellement innocents des faits évoqués par la presse) ; par ailleurs, on note que les rares condamnations – inscrites au casier judiciaire - n'empêchent pas ceux qui en ont fait l'objet d'accéder à des postes de pouvoir.

* Aujourd’hui, on retrouve tous ces vieux couteaux de droite, tous aussi droits dans leurs bottes les uns et autres, les ergots aiguisés pour la bataille des chefs.

Nicolas Sarkozy de Nagy Bosca : l’homme à tout faire, qui combats aussi bien les Roms de Hongrie ou d’ailleurs, les Tsiganes, les sans papiers ou les migrants, tous ceux qui fuient les guerres et les massacres dans leurs pays d’origines.

Ceux- là mêmes qui après avoir été bombardés, gazés par leurs dictateurs en place, sont rescapés de l’enfer de guerre et des naufrages en mer, après avoir été dépouillé par une  mafia de passeurs.

A ce jour ils vivent pour une grande partie d’entre eux dans des camps de toile depuis des années, chassés à leurs tour par les biens pensants de la République que sont ces mêmes Républicains ex UMP.

Lors de son passage au ministère de l’Intérieur sous Chirac, il eut l’occasion suprême de démolir le camp de réfugiés de Sangatte alors sous surveillance de lal Croix Rouge Française et des ONG. Il a « nettoyé » les banlieues au karcher, ou encore des ordres qu’il a passé lui-même aux dirigeants policiers, en laissant des casseurs dans les manifestations estudiantines, syndicale ou de revendications des partis de gauche, pour casser grèves et revendications. Mais qui donc ira poser la première pierre du mur de la honte à CALAIS ?

 

                                             Cette liste est malheureusement non exhaustive

Commenter cet article