Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Était-il possible à l'Etat de mettre sous tutelle financière des requins de la grande finance, avant de jeter 2600 employés Camaïeu au chômage ?

3 Octobre 2022, 21:20pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

quand un Etat protège la haute finance...
quand un Etat protège la haute finance...

quand un Etat protège la haute finance...

L’enseigne Camaïeu a baissé le rideau ce samedi 1er octobre après une décision de mise en liquidation judiciaire. Les 2 600 salariés des 514 magasins, du siège et des entrepôts de Lille sont mis à la porte.

Le groupe financier FIB (Financière immobilière bordelaise) qui détient la marque depuis deux ans invoque des dettes énormes dues à la crise Covid, à l’impossibilité de payer les loyers des magasins, au commerce en ligne et même à une cyber-attaque en 2021.

Mais en réalité ce groupe a acquis ces dernières années Go Sport, les cafés Legal, La Grande Récré et acheté les murs de magasins GAP et de 22 Galeries Lafayette en province, reprises en franchise.

Actionnaires et PDG (114e fortune de France selon le journal Challenges) ont donc de quoi voir venir et maintenir tous les emplois ! Les travailleurs n’ont pas à payer pour l’avidité de ces affairistes.

"ma préférence à moi..."
"ma préférence à moi..."

"ma préférence à moi..."

Messieurs Macron et Le Maire viennent de présenter le budget 2023, avertissant les citoyens de l’hexagone que : « La France est à l'euro près »

Alors oui, Bercy a fermé les vannes du « pognon de dingue » et refusé de sauver 2600 emplois chez Camaïeu. Ils ont refusé un prêt de 100 millions d'euros à une entreprise « privée », de peur de ne pas être remboursé !

Ils ont préféré mettre au chômage 2600 employés qui seront indemnisés par la caisse de chômage - déjà mise à l'index de l'exécutif et des cabinets privés de conseils américains, dont les honoraires sontÉtait-il possible à l'Etat de mettre sous tutelle financière des requins de la grande finance, avant de jeter 2600 employés Camaïeu au chômage ? réglés par les divers ministères à coût de millions d'euros, ou encore par le multimilliardaire, ami de l'Elysée « BlackRock » !

Les chômeurs pourront aussi « bénéficier » des stages de formation dispensés par l'AFC (Actions de Formations Conventionnées), dispositif pris en charge par Pôle Emploi, sans aucune certitude de reclassement après la formation ! Voir les cas anciens ou plus récents Bridgestone Béthune – Goodyear/Dunlop Amiens – Whirlpool Amiens – Vallourec Saint-Saulve etc...)

Des solutions prévues pour combien de mois, combien d'années ?

Quant à ceux qui n'auront pas la chance de retrouver du travail dans le temps imparti par leur loi, ( les malades, handicapés, âgés de plus de 55 ans et autres), ils seront dirigés vers le RSA, un service financé lui, réglé par les Départements.

Pour la France à l'euro près, Monsieur Le Maire aura « sauvé la mise », les finances 2023 sans grever le budget de Bercy, aux frais des diverses caisses ou des financements départementaux.

L'affaire Camaïeu est sortie au mauvais moment, la période de « la France à l'euro près », remplace celle du « quoi qu'il en coûte » une période ou Messieurs Macron et Le Maire ont fait racheter en février 2022 par l'entreprise EDF ( re nationalisée aujourd'hui ), la filière technologique des turbines « Arabelle » - branche ''énergie d'Alstom'' - à l'américain General Electric, pour la modique somme de 175 milliards d'euros. Un secteur d'Alstom qu'Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie sous Hollande, avait liquidé au même américain GE Stream Power, le 24 mai 2014 pour un montant de 14 milliards d'euros.

Commenter cet article