Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Ce tram nommé « Cauchemar » !

5 Décembre 2011, 06:00am

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Rue Jean Jaurès

 

Une fois encore, la fameuse ligne de tram Valenciennes/Crespin refait surface.

Cette fois, c’est l’étude du Professeur Rieder, de l’institut de transport à l’Ecole Polytechnique de Zurich, qui après avoir présenté son étude sur la ligne ferroviaire Quiévrain/Blanc-Misseron, qualifie la ligne de tram Valenciennes/Quiévrechain de « MEGALOMANE ».

Il est un fait qu’une dépense de cette ampleur est totalement aberrante par rapport à ce que celle-ci amènera (rien !), en comparaison à son coût, la disparition du petit commerce sur l’ensemble de la ligne, la nuisance des riverains et le gros problème de la circulation des automobiles et du petit transport commercial.

A-t-il voulu donner le nom de « Mégalomane » par politesse au tram afin d’éviter de le donner au décideur qui s’accroche obstinément à son idée depuis 4 années ???

Pendant ce temps, le président du SITURV « re présise » que l’avant-projet  de la phase 4 est « en cours, c’est commencé depuis quinze jours. Tous les scénarios sont mis dedans » (La Voix du Nord du 3 décembre 2011).

Alors, il serait temps qu’ils arrêtent ce cirque !

Qu’amènera donc ce tram ? A part la notoriété de son auteur, qui continuera à casser le petit commerce et le peu d’emploi que celui-ci amène dans nos communes.

Rappelons qui plus est, que pour la Maire de Saint-Saulve qui fait partie des commissions sur le transport, soit par sa présence ou celle de ses conseillers délégués municipaux, qu’elle n’est toujours au courant de rien ! Quant à l’édile d’Onnaing, elle ne prend même pas la peine de recevoir, par politesse, les représentants du commerce local.

Valenciennes - Saint-Saulve - Onnaing, « les amis des amis » ne peuvent en aucun cas se désavouer, il faut alors se demander quel enjeu « politique, financier ou autres » couvre ce projet ?

Ces politiques qui peuvent « juste garder leur place »…

SevelnordOn le sait : il faut sauver l’emploi dans le Valenciennois, le  Cambrésis et l’Avesnois. Cependant, les premiers sauveurs qui se présentent comme tels, à savoir le Député de Valenciennes J-L. Borloo, ancien ministre des gouvernements Sarkozy et de son ex-secrétaire d’Etat V. Létart, Présidente de Valenciennes Métropole et Sénatrice du Nord, n’ont même eu le courage politique d’appuyer par leur présence la manifestation pour sauver les milliers d’emplois de Sevelnord et de ses sous-traitants régionaux.

Que faut-il alors penser de ce genre de responsables, qui auront encore le culot de se présenter aux prochaines élections pour sauver leur emploi mais pas ceux des ouvriers du Valenciennois ?

Que faut-il penser de ce genre de politiciens ?

Est-ce une question de « notoriété » (que de nom) pour certains responsables, qui ont déjà à leur actif tant de disparitions de commerces sur la ligne 1 du tram de Valenciennes ? Voire le gâchis actuel sur la rue Jean Jaurès de la ligne Valenciennes/Condé ou le SITURV arrive à en appeler les automobilistes à se détourner par les voies extérieures afin d’éviter les travaux ?

Ils ont aussi contribué à la démolition du Stade Nungesser et de sa piste du vélodrome (en commençant par la construction de la tribune Pouille qui n’a pour ainsi dire pas servi). Ils ont encore débaptisé le Stade Nungesser, devenu « Stade du Hainaut », comme si Valenciennes représentait à lui seul le Hainaut !

Ils auront bientôt à leur actif  la destruction prochaine du Parc Plumecoq, l’un des derniers bastions de verdure de Valenciennes, pour y construire la maison de retraite « Notre Dame de la Treille » qui sera délogée de son centre-ville rue de Paris, afin d’en faire certainement une bonne affaire financière. Alors que le bâtiment existant est classé par les Bâtiments de France est donc « indestructible ».

Il faut dire là-dessus que la surface pour une structure semblable pourrait trouver largement sa place sur le terrain « Forgeval » sur lequel est programmée la future construction du Commissariat de Valenciennes, et ou des cabinets médicaux s’installent sur la nouvelle « Zone Franche », dispensée de certaines taxes et impôts, désertant pour la plupart le centre Val Santé (Zone Vallourec Anzin qui en arrive à la fin de secteur Zone Franche).

Où est donc la politique, où en sont les « affaires » ?

Commenter cet article