Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Défense de l'AFPA en général et du centre de Valencienn​es - La Sentinelle en particulie​r : interventi​on de Fabien Thiémé auprès de Xavier Bertrand

31 Mai 2011, 21:00pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Logo_Afpa.png

 

Retrouver ci-dessous le courrier adressé ce jour à Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Par celui-ci, je lui demande quelles dispositions et mesures financières il compte mettre en place afin de replacer l’AFPA en général et le centre de Valenciennes - La Sentinelle en particulier, au service des demandeurs d’emplois et des salariés pour que ses agents accomplissent au mieux leurs missions, garantissant ainsi un véritable service public de formation continue.

 

 

 

Monsieur le Ministre,

Permettez-moi d’attirer votre attention sur la situation de l’AFPA en général et du centre AFPA de La Sentinelle en particulier. Depuis 2004, c’est un véritable démantèlement complet de l’AFPA qui est opéré au niveau national, démantèlement qui fait place nette aux organismes de formation à but lucratif.

Les divers gouvernements se sont effet désengagés de cette association nationale, dont la qualité des formations était reconnue et qui joue un rôle évident de service public de formation, en transférant aux régions les financements des formations des demandeurs d'emploi, tout en voulant leur imposer de mettre en concurrence l'AFPA avec les organismes privés. A cela s’ajoute la désorganisation du recrutement des stagiaires avec le transfert du service d'orientation de l'AFPA à Pôle Emploi.

Aujourd’hui, force est de constater que l’on privilégie la rentabilité au détriment de la qualité des formations, avec l’application à la lettre de toutes les recommandations visant notamment à diminuer le nombre d'emplois.

Ceci a des conséquences dramatiques pour les stagiaires, engendrant des inégalités d'accès à la formation selon les régions, des formations perturbées par des non-remplacements de formateurs ou l'absence de matériel, des hébergements non entretenus, la disparition de la médecine du travail, ou encore l'absence d’accompagnement par les psychologues du travail …

Les salariés de l'AFPA refusent cette casse de leur outil de travail et ont légitimement décidé de se mobiliser.

L’exemple du centre de Valenciennes - La Sentinelle, situé dans un arrondissement durement touché par le chômage et la précarité, est révélateur des difficultés présentes au sein de l’AFPA du fait de ces désengagements.

Comme cela m’a été signalé, ce centre a vu se fermer l’hébergement par une décision administrative suite à une commission de sécurité. Or, depuis des années, il semblerait que les diverses directions qui se sont succédées aient ignoré ces demandes. Cette décision risque, dans les mois ou années à venir, d’engendrer de lourdes conséquences. Il est fort à craindre que des postes soient supprimés en cuisine puisqu’il n’y a plus ni petit déjeuner, ni repas du soir.

Certaines formations étant à recrutement national, on peut également se demander comment assurer celles-ci sans hébergement. D’ailleurs, il semblerait qu’une formation soit d’ores-et-déjà menacée de fermeture pour la fin de l’année.

Valenciennes ne deviendrait qu’un centre Bâtiment et les formations industrie pourraient partir vers Dunkerque ou vers Hazebrouck, chose inacceptable puisque ne tenant pas compte du service aux populations sur leurs lieux de vie ni du peu de mobilité de certains, excluant ainsi les personnes les plus fragiles.

De même, la plupart des services administratifs seraient gérés par la Direction Régionale, ce qui ôterait la proximité avec les stagiaires qui favorisait le traitement des dossiers. On le voit avec la rémunération des stagiaires qui aujourd’hui n’est plus traitée entièrement par l’AFPA, certains stagiaires n’étant payés que plusieurs mois après leur entrée en formation. Il est également demandé aux personnels des services administratifs de se positionner sur de nouveaux métiers sans aucune visibilité sur ce qui va se passer dans les mois à venir et ceci alors même que les fiches emplois ne sont pas écrites.

Monsieur le Ministre, l’AFPA doit garder sa réputation inégalée de qualité et son rôle social doit perdurer pour les demandeurs d’emploi d’aujourd’hui et de demain. Le comité de défense à l’AFPA, à travers une pétition nationale, réclame :

-Complémentairement à la compétence et aux moyens par les régions, un budget d’Etat à la hauteur des besoins de formations des citoyens.

-Des moyens et un nombre de formations répondant à toutes les demandes de formation quels que soient la situation et le lieu du demandeur.

-Un lien plus efficace entre l’AFPA et Pôle Emploi pour prendre en compte toutes les demandes.

-Des formations et des services d’accompagnement de qualité.

J’apporte mon plein soutien à ces justes et légitimes revendications.

Aussi, par la présente, j’ai l’honneur de vous demander quelles sont les dispositions et les mesures financières que vous comptez mettre en place afin de replacer l’AFPA en général et le centre de Valenciennes - La Sentinelle en particulier, au service des demandeurs d’emplois et des salariés pour que ses agents accomplissent au mieux leurs missions, garantissant ainsi un véritable service public de formation continue.

Persuadé de l'intérêt que vous porterez à la présente et dans l'attente de vous lire,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.

Fabien THIÉMÉ

Vice-Président du Conseil Général du Nord

Maire de Marly

Commenter cet article