Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La dette publique "à la française" : plus de 1600 milliards d'euros au premier trimestre 2011 !

17 Août 2011, 11:00am

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Dette publique

 

La « dette publique de la France » est évaluée à plus de 1646 milliards d’euros en fin du premier trimestre 2011. Celle-ci était de 663,5 milliards fin 1995. Soit : 1000 milliards de dépense publique en 16 années de direction RPR/UMP.

Nos chers gouvernants sont « inquiets », leurs vacances en souffrent et ils sont dans l’obligation de revenir à Paris pour déjeuner ensemble et de voir comment économiser 80 milliards sur le dos des smicards et des travailleurs.

Nicolas Sarkozy doit laisser sont vélo au garage, pour venir s’entretenir avec son amie Angéla à la recherche des milliards manquants, alors que les cadeaux aux amis du Fouquet’s n’ont cessé de leur être adressés depuis ses 5 ans de règne et avant lui, alors qu’il était au gouvernement, toutes les politiques RPR/UMP ont dévalisé les caisses de l’Etat.

Rappelons-nous le rapport d’un officier général Français en Afghanistan qui rapportait le coût des frais de recherches de nos compatriotes journalistes prisonniers des Talibans quelques semaines seulement après leur enlèvement ! A-t-on fait un rapport du coût en euros de cette guerre qui dure depuis 10 ans maintenant ? On sait par contre qu’elle a déjà coûté la vie de 74 de nos enfants morts pour une guerre qui ne nous apportera rien... de la même manière que le trou de la dépense publique !

La guerre menée en Côte d’Ivoire, afin de mettre en place comme président l’un de leurs amis dans un pays étranger, n’est autre qu’une guerre au relent colonial ; mais quel en est son coût ? Plusieurs morts civils Français et Ivoiriens et combien de bombes pour qu’ils en arrivent à leurs fins ?

Nous avons évité de suivre les conseils de M.A.M qui en son temps voulait aller aider son ami Ben Ali en Tunisie ou Moubarak en Egypte afin de les maintenir au pouvoir avec l’envoi de « spécialistes » et d’armements de répression, il faut dire que ces pays étaient les lieux de villégiatures préférés de ces Messieurs-Dames.

Quant à la guerre menée en Libye  pour jeter dehors un ancien ami reçu « en grande pompe », il n’y a pas encore si longtemps, elle nous revient à l’envoi du porte-avions Charles-de-Gaulle (et de ses Rafale), sachant que ce dernier est revenu au port pour révision et que les bombes continuent à pleuvoir sur Tripoli au coût de 500 000 € l’unité (soit 160 bombes pour trouver les 80 milliards d’euros recherchés).

Il serait grand-temps de mettre fin à ce gâchis, et que nos amis « socialistes » qui ont voté comme un seul homme sur la continuité des hostilités contre l’assassin qu’est Kadhafi réfléchissent et demandent l’arrêt immédiat des bombardements sur un peuple de civils qui subit l’assaut des troupes dites « fidèles », ces dernières qui ont été armées par les mêmes occidentaux, Français et autres. De toutes façons, l’Occident et l’Otan rallié par Monsieur Sarkozy pour se mettre au service des Américains (et dont le Général De Gaulle avait claqué la porte en son temps) feront de leur mieux pour remettre en place un autre dictateur qui les servira encore au mieux en pétrole.

Commenter cet article