Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

La protection de la Santé revue et corrigée par la droite et les gouvernements Sarko/Fillon

18 Octobre 2011, 12:00pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Hotel-Dieu---Valenciennes.jpg

L'Hôtel-Dieu de Valenciennes.

 

Les gouvernements successifs de droite ont, depuis des décennies, ponctionné les travailleurs pour « renflouer » le trou de la Sécurité Sociale.

Un euro lors d’une visite chez un praticien exerçant la médecine ou chez les paramédicaux, cinquante centimes par boîte de médicament, un nombre incalculable de médicaments non remboursés ou ramenés à des remboursements de 15 ou 35 %, etc. Des différences de pourcentages que les Mutuelles prennent ou ne prennent pas en compte.

Et il faut aussi comprendre, dans les frais, le non-remboursement des dépassements d’honoraires, chez les spécialistes comme chez quelques médecins généralistes ; une pratique qui est même devenue courante voire quasi-systématique en région parisienne et dans les grandes villes de France !

Maintenant, le gouvernement Sarko/Fillon impose un doublement des taxes pour les Mutuelles Santé allant jusqu’à 4,7 % en plus, que ces dernières feront automatiquement payer aux adhérents (qui pourront encore suivre l’évolution des augmentations). Tout cela, pour sauver la caisse de la Sécurité Sociale !

 

Ils ne se sont pourtant pas gênés pour envoyer à la crémation 92 millions de doses de vaccin contre le virus H1N1 achetées par Madame Bachelot (pharmacienne de son état), alors Ministre de la Santé du gouvernement Fillon 1, le tout acheté à ses amis les grands groupes pharmaceutiques). Rappelons ainsi que toutes ces boîtes ont été détruites pour cause du dépassement de la date de péremption !!!

Tout cela a coûté à la caisse la modique somme de 392 millions d’euros !

 

A moins d’aller se faire ausculter aux Urgences des Hôpitaux Publics, déjà plus que surchargés par le manque de personnel. Ou de se laisser mourir dans leur coin…

S’il reste en place pour cinq années supplémentaires, Nicolas Sarkozy aura-t-il dans ses projets « d’économies » l’audace de rembourser les injections létales, pour tous ces gens qui ne pourront plus se faire soigner et qui risqueraient de coûter encore plus cher à la Sécu ?

Où donc allons-nous pouvoir nous faire soigner ? Les petits salaires, les salariés pauvres avec moins de 700 euros par mois, les chômeurs, les petites retraites qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts dès le 20 du mois, tous ceux qui ne pourront plus supporter les coûts d’assurances complémentaires : que vont-ils faire ?

Commenter cet article