Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Le tram ligne 4 : la suite…

19 Septembre 2010, 09:10am

Publié par Jean-Claude

Tramway--la-suite--jpg

Suite à l’article paru dans La Voix du Nord du samedi 18 septembre, le président du SITURV, comme à son habitude, est dans la position de passer le projet de la ligne 4 du tram en force, sans se préoccuper des citoyens, riverains, commerçants et usagers toutes catégories de la rue Jean-Jaurès à Saint-Saulve.

On arrive pour cette « ligne 4 du tram » à un despotisme certain de la part d’un président qui ne pense qu’à son leadership et à sa gloire personnelle, appuyé en cela par sa fille et ses amis Borloo et Gallez.

Aucune autre contre-proposition n’a été acceptée par ses « techniciens », dont la seule « étude de faisabilité » présentée aux riverains intéressés est la seule et unique possible. Tout ça, présenté par des photos-synthèses qui, pour eux, valent une « étude approfondie »

Rien de la part du « bureau d’étude » pour nous en donner le temps d’exécution (6 mois, 1 an ou plus ?). Le coût final, les contraintes par rapport aux obligations des concessionnaires (E.D.F, G.D.F, Eau et Force, le SIAV etc..). Cela ne paraît pas compter pour ces Messieurs, ni même le coût des frais supplémentaires pour le réaménagement des pistes cyclables et trottoirs piétons si cela reste encore possible. L’accès à la traversée de la rue pour des handicapés se déplaçant en fauteuils roulants, ainsi que tous les frais de dégâts collatéraux ne sont pas repris dans la discussion, mais n’en doutons pas, seront tous à charge de la commune.

Monsieur Decourrière n’en est pas à une « boulette près », après avoir laisser tomber et aider à la liquidation de l’USVO (équipe de basket 2 fois championne d’Europe, 7 fois championne de France, 5 coupes de France, etc.), de s’être approprié le VAFC pour imposer aux Valenciennois le stade Nungesser II (sans permis de construire) et qui nous a déjà coûté plus de 400 000 €uros par mois pendant plus d’un an d’arrêt des travaux, plus les indemnités réglées aux riverains et dont le montant n’a jamais été dévoilé aux contribuables que nous sommes. 

N’oublions pas qu’il a repris la place de Jules Chevalier à la tête du SITURV, ce dont il voudrait en effacer le nom en imposant et en faisant n’importe quoi sur le compte des contribuables valenciennois que nous sommes (n’oublions pas non plus que les primes européennes promises sont aussi nos impôts. S’il avait pu, il aurait peut-être imposé la démolition d’une partie des habitations et de construire, comme le « Baron Haussmann » au XIXème siècle, de grands boulevards dans une ville de 40 000 habitants y compris avec ses étudiants de passage.

Alors, arrêtons le massacre et mettons au travail une équipe de vrais techniciens, qui saura prendre en compte les problèmes des commerçants, des riverains et de tous les usagers qui vont travailler en Belgique.

A ce jour, plus de 150 automobilistes garent leurs voitures tous les jours de la semaine, sur le parking de la gare de Quiévrain.

Réfléchissons plutôt à la ligne SNCF/SNCB qui avait déjà été repensée entre les deux compagnies de chemin de fer dans les années 1990.

 

Jean-Claude QUILLET-VILETTE

(Photo : La Voix du Nord)

Commenter cet article