Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

Les cadeaux du président Hollande aux patrons du CAC 40

1 Juillet 2014, 16:00pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Hollande-Gattaz.jpg

 

Pacte de responsabilité avec les entreprises

 

La fin annoncée du C.I.C.E. (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi) se poursuit avec la suppression des cotisations familiales pour le patronat. Un cadeau de 41 milliards d’euros, proposé sur 3 années (jusqu’en pour 2017) par un gouvernement d’une « certaine Gauche » qui a été mis en place par les travailleurs.

 

Rappelons aussi le cadeau de 3 milliards d’euros que le président a fait à son ami Serge Dassault, magouilleur d’élection et patron de « Dassault aviation » - somme reçue pour « sauver le Rafale », avion invendable depuis des décennies à l’exportation !

 

Cadeaux qui ne s’arrêteront pas à 41 milliards, mais qui iront encore beaucoup plus loin, grâce au travail en bonne amitié que Messieurs Hollande et Gattaz partagent actuellement.

 

Gattaz, président du Medef, se frotte les mains, car il ne promet RIEN concernant les embauches demandées en échange de ces cadeaux, mais il aura n’en doutons pas l’argent pour payer les actionnaires du CAC 40 !

 

Alors, où trouver des économies ? La dépense publique est de 1150 milliards d’euros - soit, d’après l’OCDE, quelque 57,1% du PIB (y compris les dépenses militaires et les interventions françaises au nom de l’OTAN et des USA). Les dépenses de santé représentent 11,6% de ce même PIB, le gouvernement ayant déjà réfléchi aux économies à faire à ce niveau-là. Il commence par la réduction des jours d’hospitalisation en les remplaçants par des soins « ambulatoires » de plus en plus « prisés ». Les séjours en maternité pour les mères de famille passent de 4 à 3, voire peut-être 2 jours d’hospitalisation. Une économie minime avec des risques encourus pour les patients opérés, que ce soit les bébés et les futures mamans !

Cela va dans une parfaite continuité de la politique des gouvernements de droite, avec les réductions continuelles des remboursements pharmaceutiques, de moins en moins pris en charge par la Sécurité Sociale et de plus en plus à charge des mutuelles complémentaires. Ces dernières qui augmentent leurs barèmes, à tel point que beaucoup d’étudiants, de jeunes ménages ou de retraités ne peuvent plus se permettre de payer ce genre de couverture sociale complémentaire !

 

À quand la réduction des personnels soignants et d’entretiens dans les hôpitaux ? Ce gouvernement en reviendra-t-il à rétablir les chambrées de 50 lits dans les hospices pour les retraités qui ne pourront pas se permettre d’accéder aux EHPAD ? Surtout pour les femmes qui touchent les retraites de réversions de leurs époux à 60% et qui sont loin de recevoir 1000 euros par mois !

 

Il faut savoir que ces chambres particulières ou à deux dans les EHPAD sont actuellement en France à 2000 euros par mois, avec un minimum de personnel médical ou de service par étage !

Aujourd’hui, malgré les « claques » reçues en ce début d’année électorale par le PS, ça ira beaucoup mieux avec Monsieur Vals, car ils arriveront encore à faire « valser » quelques milliards dans l’escarcelle du grand par le biais de la TVA ou autres.

 

Aussi ne parlons de leurs amis syndicalistes minoritaires de type CFDT et autres CGE, un article de Robert Mascarell datant de février 2013 en dit beaucoup plus que ce que l’on pourrait penser (article à retrouver ici).

Commenter cet article