Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cellule PCF ''Plantive'' de Saint-Saulve

L’UNITÉ DE L'ENSEMBLE DES SALARIES EN FRANCE SERA LA SEULE ISSUE POUR SE DÉBARRASSER DE CETTE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE QUI S'INSTALLE EN CETTE FIN DE 5ème RÉPUBLIQUE, APRES 60 ANS DE RÈGNE !

25 Mai 2018, 21:03pm

Publié par Cellule PCF de Saint-Saulve

Le billet de Robert du 25 mai 2018

Le billet de Robert du 25 mai 2018

Peut-on être encore surpris que le président de la République fasse la sourde oreille face au rapport pourtant éloquent que lui a remis Jean-Louis Borloo ?

* Quel avenir pour notre jeunesse aujourd'hui confrontée, dès l'entrée dans le supérieur,à la sélection automatisée ?   

* Que restera-t-il des services publics à la fin de ce quinquennat ?

A Lille, depuis une dizaine de jours, les services des finances publics sont en grève. Des fonctionnaires au cœur du système permettant le bon fonctionnement de la société écœurés pour la plupart par le traitement qui est fait de nos contributions et les faibles possibilités de luttes contre la fraude et l'évasion fiscale.

 

La réponse est la force.

Plus de policiers, plus de surveillance. Les actes de terrorisme servent de prétexte à une mise au pas des citoyens. Les lycéens et les étudiants sont brutalement réprimés quand ils cherchent simplement à exprimer leur désarroi, leurs incertitudes faces à l'avenir et leur opinion dans un monde qu'ils veulent, comme nous, différent, plus humain, plus juste, plus équilibré.

 Les cheminots mènent sans discontinuer une belle bataille pour défendre et développer le service public ferroviaire. Dans le monde voulu par Emmanuel Macron, le collectif n'a plus grand place. Au contraire de la volonté populaire, il continue à vouloir livrer tous les intérêts publics au marché. La consultation organisée par les organisations syndicales de la SNCF a vu la participation de 61 % du personnel, plus que pour l'élection présidentielle de 2017, mais — faut-il le rappeler ?

95 % d'entre eux ont voté contre le projet de réforme voulu par l'Etat à l'appui du très orienté rapport Spinetta. C'est un véritable désaveu, comme le souligne la CGT.(*) A Air France, le référendum auprès du personnel, il est vrai organisé cette fois par la direction, a obligé le PDG à se démettre de ses fonctions.

Les syndicats de la SNCF n'en demandent pas tant Ils sont comme les étudiants, comme les fonctionnaires des finances publiques, comme la majorité de nos concitoyens, en attente d'une prise en compte de l'intérêt collectif. Un projet utile à tous, y compris aux entreprises et aux acteurs financiers, qui profitent des institutions et des services publics, des routes et des infrastructures du pays, en contribuant beaucoup moins que le contribuable moyen au financement de la République.

 
                                                 Partager cet article

 

Commenter cet article